De plus en plus de femmes battues et tuées par leur mari en Seine-Saint-Denis

A peine quatre mois jour pour jour après l’hommage rendu à Hamana, tuée par son conjoint, la maire d’Aubervilliers Karine Franclet (UDI), accompagnée de l’Observatoire des violences envers les femmes et des associations, a une nouvelle fois fait part de son indignation. A Aubervilliers plane un triste air de déjà vu.  

« A nouveau, nous connaissons un féminicide à Aubervilliers. A nouveau, nous sommes rassemblés ici pour exprimer notre indignation et notre refus collectif de cette violence envers les femmes. Ce type de crime n’est pas un fait divers », a rappelé Ayoub Bendahmane, membre du conseil local des jeunes d’Aubervilliers.

Le conjoint mis en examen

Le samedi 8 janvier, Elsa-Marie et sa fille ont été poignardées à plusieurs reprises. Quelques instants après le drame, le père et conjoint des victimes était interpellé alors que sa voiture venait de percuter violemment un mur. En garde à vue, il a finalement reconnu les faits. Il est depuis mis en examen pour « meurtre par concubin », « meurtre sur mineure de moisn de 15 ans » et « tentative de meurtre ».

Source et article complet : Actu.fr

Publié le 21 janvier 2022, dans Actualité, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :