Une femme condamnée à 9 ans de prison pour avoir secoué à mort son bébé à Saint-Ouen

Un drame humain. Ouarda M’Rini, jeune femme schizophrène, a été condamnée ce jeudi par la cour d’assises de Bobigny à neuf ans de prison pour avoir infligé des violences à son nourrisson de quatre mois en 2019, décédé du syndrome du « bébé secoué ».

La peine prononcée est bien en deçà des réquisitions du parquet général qui avait demandé 18 années de réclusion criminelle, ainsi qu’une interdiction définitive de territoire français, à l’encontre de la jeune femme de 29 ans.

« Une mère n’a pas un droit de vie et de mort sur son enfant »

Pierre Deval, son avocat, a salué « une décision humaine et une décision de justice ». Lors de sa plaidoirie, il avait qualifié les réquisitions de « misanthropiques ». « On vous demande de la juger comme si elle était douée de raison », mais « Ouarda ne prenait pas ses médicaments », avait-il expliqué, plaidant une abolition du discernement.

Source et article complet : 20Minutes

Publié le 21 janvier 2022, dans Faits divers, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :