Les riverains du quartier Centre-Gare Nord et Fernand Herbaut à Aulnay-sous-Bois s’inquiètent sur la qualité de vie

Il y a à peine 20 ans, le quartier du Centre-Gare Nord d’Aulnay-sous-Bois qui comprend notamment la rue Fernand Herbaut, la rue Anatole France et une partie des quartiers pavillonnaires proches de la Mairie était encore un quartier agréable, à deux pas de la gare, avec immeubles coquets, pavillons remarquables, commerces variés et trottoirs fleuris. Aujourd’hui, le constat est amer : des barres d’immeuble de 6 étages, une circulation infernale, une atmosphère chargée en pollution, des commerces peu intéressants et des pavillons qui sont soit détruits soit transformés en appartements… Quelle tristesse, quelle claque pour celles et ceux qui y vivent depuis des décennies, qui ont vu grandir leurs enfants dans un cadre convivial, et qui voient leur quartier dépérir à vue d’œil !

Et que dire de cette population qui ne s’intéresse même pas à la ville d’Aulnay ! Les acquéreurs de ces appartements cossus qui sont en fait loués par des investisseurs à des jeunes cadres qui ne restent en général que 2 années. Ces habitants éphémères qui ne connaissent même pas leur quartier et qui ne pensent qu’à aller travailler sur Paris et à La Défense, prenant parfois la voiture alors que la gare se trouve juste à côté !

Quelle tristesse de voir l’état de ce quartier autrefois si charmant, où toutes les classes sociales cohabitaient, où les enfants pouvaient jouer sans risque dans la rue, et dont l’emplacement en faisait un endroit rêvé pour y fonder une famille. Il y a peu d’espoir que les choses s’arrangent, les constructions vont se poursuivre, les derniers pavillons seront abattus, et ce quartier deviendra un amas de béton sans charme, pour entasser les gens qui n’auront pour certains que 3 raisons de vivre : RER, boulot, dodo…

Source : un lecteur

Publié le 30 mars 2022, dans A vous la parole, Urbanisme, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Le quartier a changé certes mais même un peu plus loin où les pavillons persistent je ne constate pas ce que vous décrivez (classes sociales cohabitant, enfants jouant dans la rue).
    Aulnay a changé et les habitudes de vies de tout un chacun aussi, là où ailleurs.

    Concernant les pavillons du Centre gare, certains étaient certes esthétiquement agréables à regarder mais il faut aussi avouer que leur superficie les amenaient à être hors de prix pour des prestations plus que limitées. Il faut vraiment être amoureux de cette architecture pour vouloir y vivre (petites pièces) ou alors engager des travaux conséquents (suppression de cloisons, réfection plomberie / électricité …).

    Cela limite les possibilités et finalement on se retrouve sur un choix clair, les familles à qui sont destinées ces pavillons n’y viendront pas car c’est trop cher et trop près du centre ville justement. Pour des prix équivalents, on trouve des biens plus loin dans la ville et dans d’autres villes/départements de meilleure réputation

    • A Fred
      Soit vous n’habitez pas précisément dans ce secteur puisque vous parlez de pavillons donc rues pavillonnaires, donc vous n’habitez pas dans la rue F. Herbaut ou A. France proche du souterrain, pas de pavillon, soit vous n’habitez pas dans ce quartier depuis très longtemps pour ne pas en avoir subi l’évolution, soit vous ne sortez pas de chez vous , soit vous n’êtes oas très difficile sur la qualité de vie, tant mieux pour vous.
      Donc l’article ne vous concerne pas directement car tout ce qui est relaté est l’ exacte vérité . Vous évoquez de façon incompréhensible de petits pavillons mais de quoi vous parlez ? Ceux qui ont été abattus étaient justement de grands pavillons. Demandez a ceux qui subissent chaque jour et nuit les passages des bus de toute la gare routière nord, quel privilège . Demandez à ceux qui n’ont plus de soleil. Demandez à ceux qui subissent les frasques de nouveaux habitants passagers pour un ou deux ans seulement, rien à faire d’Aulnay. Demandez a ceux qui subissent bruit, klaxon, pollution, saleté… Demandez à ceux qui sont obligés de faire leurs courses dans le sud même si ce n’est pas loin, heureusement, car les commerces de ce secteur sont destinés à d’autres communautés que je respecte mais ce constat évident. Et votre ponpon, vous voyez des enfants jouer rues F. Herbaut ou A. France, appelez moi, il y a longtemps plus ou moins, Aulnay village.
      Oui, vous n’êtes pas concernés, mais vivement que les bus passent devant chez vous avec des milliers d’autres véhicules , le passage incontournable, vivement que l’on construise un 6 étages en face de chez vous, l’individualisme de notre époque.
      Pouvez-vous seulement avoir le courage d’indiquer dans quelle rue vous habitez et je comprendrai mieux votre commentaire

  2. Que d’animosité dans votre réponse …
    Cet article est-il réservé aux seules personnes habitant dans ces rues voire ce quartier ?
    Et que vient faire le courage là dedans ? L’attaque personnelle est-elle la norme ?

    Pour ma part j’habitai avenue Anatole France en face de la place de l’herminier jusqu’à l’année dernière et j’ai grandi rue du commandant brasseur depuis les années 1980. Je pense pouvoir dire que je connais un petit peu Aulnay tout comme les bus pour en avoir 3 devant chez moi.

    Mais je persiste, je n’ai jamais dit que c’était de petits pavillons, au contraire même. J’ai dit qu’ils avaient de petites pièces. Pour avoir vécu des dizaines d’années dans une meulière, en avoir restauré une autre et avoir encore de la famille dans une autre je sais exactement les problématiques quelles posent tout comme le fait qu’elles ne correspondent pas du tout à ce que les gens cherchent aujourd’hui. Ce sont de grandes bâtisses donc chères (le terrain n’aidant parfois pas) mais peu attractives, du pain béni pour un promoteur car de toute façon bien peu chercheront à les acquérir.

    Même chose pour les enfants, avez vous seulement cherché à me lire / comprendre car je disais justement qu’il n’y en avait pas. Ni dans ces rues ni ailleurs à Aulnay ou dans d’autres villes de banlieues. Et malheureusement la mixité sociale n’est pas plus de mise, ceux ayant les capacités financières de la faire allant tout simplement ailleurs. Un phénomène de ghettoïsation par les moyens très classique bien que toujours triste.

    Je ne comprend donc pas votre commentaire qui laisserait croire que je fais l’éloge de l’Aulnay d’aujourd’hui or ce n’est pas le fond de mon post. Ce fond était plus de dé- encenser une vision d’Aulnay de ces 15 dernières années vs celui d’aujourd’hui qui est une évolution que l’on constate à peu près partout en petite couronne là où une offre de transport conséquente est proposée.

  3. Relisez-vous. Vous écrivez au début de votre premier commentaire concernant l’article:
    « je ne constate pas ce que vous décrivez  »
    Bien entendu que oui lorsque l’on y est confronté et j’insiste, vous ne pouvez pas connaitre l’ensemble des préjudices évoqués puisque vous parlez de la rue brasseur et de la place l’herminier. Rien à voir avec F. Herbaut et A.France côté du souterrain, je ne vous rappelle pas une partie des préjudices déjà évoqués.Par contre juste à côté, par exemple Germain Papillon, aucun préjudice , c’est très concentré sur F. Herbaut la pire pour tout( vous ecrivez 3 bus devant chez vous, cad ? Ici c’est 350/jour) et cette partie d’A. France. Et surtout, sachez que je sais de quoi je parle pour être né ici et y habiter depuis toujours, et depuis , trop, très longtemps mais on ne fait pas toujours ce que l’on souhaiterait dans la vie.
    Quant aux pavillons que vous évoquez , pas bien compris ce que vous dites car ici, les pavillons, sont beaucoup moins chers que dans le sud d’Aulnay. De toute façon pratiquement plus de propriétaires, un suicide de vouloir s’installer ici, des locataires de passage, si précisément décrit dans l’article.
    Par contre, j’ai peut être compris que vous êtes parti sous d’autres cieux plus agréables forcément , quelle chance. Fin

Répondre à Fred Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :