Force Ouvrière exige l’indemnité forfaitaire de fonctions itinérantes à Aulnay-sous-Bois

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois concernant les agents qui utilisent leur voiture personnelle pour se déplacer dans le cadre de leur fonction.

Publié le 17 novembre 2022, dans Syndicats, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Par comparaison les indemnités monstrueuses des élus de la majorité

    C’est un scandale les autres on peut CREVER !!!

    Bruno Beschizza reçoit 101 629€ d’indemnités par an

    Bruno Beschizza bénéficie de plusieurs indemnités et avantages (en valeurs brute annuelle) :

    57 834,39€ d’indemnités de maire
    12 562,77€ d’indemnités de président de Terres d’Envol

    31 231,80€ d’indemnités de conseiller régional
    Ces indemnités ne comprennent pas son éventuelle pension de sous-préfet hors cadre, administrateur général ou d’autres revenus personnels. Par ailleurs le maire bénéficie d’une voiture de fonction (et son carburant) et d’après Mme Maroun de 1291€ de frais de bouche par an, qui convenons-en n’ont rien à voir avec d’autres époques (700€ par jour pour Jacques Chirac à la Mairie de Paris).

    Le total dépasse très légèrement le maximum de cumul théorique. M. Beschizza doit donc reverser quelques dizaines d’euros par an en écrêtement.

    Et les autres élues et élus ?
    De l’indemnité la plus importante à la moins élevée, voici ce que touchent les élus :

    Séverine Maroun 96 724 € brut par an (première adjointe 33 114,35€, conseillère départementale n°I 35 732,46€, présidente du SEAPFA 22 747,81€, conseillère métropolitain 5129,35€ + voiture de fonction)

    Annie Delmont-Koropulis 86 879 € brut par an (sénatrice 86 878,92 € brut, il faut compter aussi l’avantage en nature ex-IRFM 70 800€)

    Franck Cannarrozzo 57 480 € brut par an (adjoint 20 792,73€, vice président du conseil de territoire 20 536,08€, conseiller départemental n°II 16 148,76€)

    Denis Cahenzli 45 056 € brut par an (adjoint 20 792,73€, vice président de métropole 24 263,61€)

    Aïssa Sago 41 329 € brut par an (adjointe 20 792,73€, vice présidente du conseil de territoire 20 536,08€)

    Sabrina Missour 41 329 € brut par an (adjointe 20 792,73€, vice présidente du conseil de territoire 20 536,08€)

    Fouad el Kouradi 37 182€ brut par an (adjoint 20 792,73€, membre du conseil syndical du SEAPFA 7 663,11€, siège au Syctom 8 727,82€)

    Olivier Attiori 25 069 € brut par an (conseiller municipal délégué 9 382,17€, conseiller territorial délégué 15 687,29€)

    Les autres adjoints touchent 20 792,73€ par an, les conseillers municipaux délégués touchent 9 382,17€, les élus d’opposition 0€.

    Stéphane Fleury est aussi le contrôleur de gestion de l’intercommunalité dont Bruno Beschizza est le président

    D’autres élus sont employés à l’établissement public territorial Terre d’Envol comme l’adjoint aux finances Stéphane Fleury qui y occupe en apparent conflit d’intérêt le poste de contrôleur de gestion, et Daouda Sanogo qui y est responsable des déchets. Leur revenus (inconnus) ne sont pas des indemnités et ne sont donc pas intégrés ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :