Archives du blog

L’obligation vaccinale réclamée par les sénateurs PS a été rejetée !

Souvenez-vous que le 20 Septembre dernier je vous avais alerté sur le risque d’une obligation vaccinale pour tous, exigé par des sénateurs socialistes totalement déconnectés de la volonté des citoyens, et notamment de tous ceux qui ont d’excellentes raisons de refuser cette vaccination dangereuse dont on commence d’ailleurs à constater l’inefficacité à protéger et à empêcher de transmettre le virus, parallèlement aux signalements de nombreux vaccinés mécontents et blessés ou décédés de leurs injections.

Fort salutairement, la commission des affaires sociales n’a pas suivi la proposition autoritariste des sénateurs socialistes, et a rejeté le texte défendu par Bernard Jomier. Ce sinistre personnage, probable réincarnation d’un nazi qui retombe dans les mêmes travers de dictature que sa vie antérieure, a le culot et la prétention de défendre la démocratie, alors que l’obligation vaccinale qu’il voudrait imposer de force à des non vaccinés qui refusent de se soumettre à cet acte médical est tout sauf démocratique !

Mais enfin, qui des politiques ou des marionnettes qui font office de  » scientifiques  » de façade et qui nous expliquent doctement que nous n’avons pas d’autres choix que de nous faire vacciner parce que les vaccins à ARNm développés en si peu de temps  et dans l’urgence seraient la seule et unique solution pour échapper au virus, ce qui est totalement faux et mensonger, défend aujourd’hui le respect du patient, de son consentement libre et éclairé, non contraint par du chantage au droit de vivre et travailler, des menaces ou des pressions insupportables et  non violé en application stricte et scrupuleuse de l’éthique et de la déontologie médicale qui interdit catégoriquement d’imposer un acte thérapeutique non consenti ?

La France a dramatiquement sombré dans une dictature épouvantable et manifeste dont les prescripteurs autoritaires se trouvent désormais dans tous les partis, au point que la population ne sait plus à quel groupe politique elle confiera son destin lors des prochaines présidentielles !

Aucune loi n’a le pouvoir ni le droit d’imposer un acte médical non consenti, ne fût-ce qu’à la plus petite portion du peuple, sauf à s’engager dans une dictature qui conduira inéluctablement à une guerre civile ! Une telle loi est illégale et ne mérite pas d’autre qualification que  » loi scélérate  » liberticide et attentatoire aux droits humains les plus fondamentaux !

Désormais quelques soient les députés, les sénateurs, les élus, les dirigeants et les futurs candidats à la présidentielle 2022 qui auront prétention à violer l’éthique médicale en imposant par la force et par des lois scélérates et mafieuses, des traitements décriés et non souhaités, s’attirera l’ire et la révolte du peuple qui descend chaque samedi dans la rue  depuis l’allocution du 12 juillet 2021 et depuis les mesures dictatoriales et odieuses d’un chef d’état qui a disjoncté et qui ne sert ni ne respecte son peuple !

Nul doute que les vaccinés, blessés et rendus malades par cette vaccination criminelle et toxique ou qui témoignent du décès injustifié de leurs proches après leur injection, viendront grossir les rangs des non vaccinés qui savent depuis le début que cette pandémie est une machination fomentée contre les peuples, et a été mise en scène pour les amener par les mensonges et les manipulations propagés par les médias complices,  à accepter docilement une vaccination meurtrière sur le court, moyen et long terme !

Désormais au sein de la population française, nous pouvons distinguer quatre catégories bien distinctes de citoyens :

—   ceux qui ont cru aux mensonges éhontés et aux manipulations langagières de la Macronie sur la létalité  surévaluée du virus délivrés chaque soir comme si nous étions en temps de guerre, et qui en ont développé une peur irrationnelle au point de se précipiter sans qu’on les force pour recevoir les injections perçues comme  » miraculeuses  » ! Ces vaccinés là sont potentiellement dangereux pour leurs  concitoyens et pour la démocratie car ils pensent à tort et conformément aux dires mensongers du gouvernement que plus de personnes se feront vacciner, moins le virus circulera ce qui, on le sait désormais est faux puisque quantité de doublement vaccinés ne sont pas protégés du virus car ils l’attrapent et parfois dans des formes très graves et très invalidantes, et que se croyant à tort protégés, le transmette à leurs proches et contacts. Ces vaccinés là font un prosélytisme agressif et adoptent des comportements discriminatoires et autoritaires envers ceux qui refusent ce vaccin. Leur besoin de sécurité ( illusoire ) est tel qu’ils n’hésiteront pas à se fâcher avec les proches, famille et amis qui n’adhèrent pas à leurs convictions sectaires. Ils constituent les plus fervents soutiens à cette politique sanitaire désastreuse pour la santé humaine et contribuent fortement à installer un contrôle numérique abusif et un état policier ultra répressif niant et détruisant les libertés individuelles et  les droits humains et citoyens fondamentaux acquis de haute lutte par nos ascendants et ancêtres ! De façon consciente et assumée ou inconsciente parce que la peur qui les a envahi régit leurs réactions primitives et grégaires, ils deviennent l’équivalent des kapos du régime Nazi qui a massacré tant de vies humaines !

 —    Ceux qui n’avaient pas du tout envie de se faire vacciner, mais qui après avoir résisté durant plusieurs mois à l’injonction vaccinale ont fini par capituler et obtempérer sans résistance aux prescriptions liberticides et attentatoires aux droits humains les plus irréductibles et fondamentaux du gouvernement, afin de pouvoir  » revivre  » normalement, munis illusoirement de leur précieux sésame sanitaire !  Les millions de connexions dans la nuit qui a suivi les nouvelles mesures coercitives témoignent de cette catégorie de citoyens qui, de guerre lasse,  est venu renforcer le quota de vaccinés. D’une certaine manière ils ont renoncé à leurs droits fondamentaux inaliénables pour obtenir des droits et libertés sous conditions !

—   Ceux qui étaient très réticents à se faire vacciner, mais qui sous la pression de leur employeur ou de  leur entourage ne voulaient pas perdre leur travail ni être en situation de ne plus pouvoir faire vivre leur famille. Ceux là ont subi la vaccination sous la contrainte et ont malheureusement cédé à ce chantage odieux.

—   Ceux enfin qui dès le départ ont toujours été méfiants face à cette pseudo thérapie présentée comme unique solution et qui ont soupçonné qu’elle avait été beaucoup trop rapidement mise en place  pour être sûre et sécurisée et pour ne pas être source de dommages irréversibles sur la santé humaine.  Epris de justice et de liberté et conscients de leurs droits fondamentaux aliénés et piétinés par des dirigeants aux velléités autoritaires et dictatoriales,  ils ne cèderont jamais aux prétentions funestes du gouvernement et résisteront aux injonctions meurtrières !

Ce qui est certain, c’est que en 5 ans de mandat, Macron le psychopathe dictateur a clivé et divisé la société au point que nous aurons probablement à faire face à l’éclatement des familles,  à la perte irréversible de ceux que nous pensions être des amis  mais qui se seront révélés êtres de vrais lâches hypocrites et d’insoupçonnés dictateurs qui ne s’assumaient pas, et malheureusement  à une guerre civile qui fera beaucoup de dégâts….

Analyse, réflexions et  article  rédigé  les 8  et  9  octobre  2021  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :