Archives du blog

René-Augustin Bougourd répond aux critiques de Frank Cannarozzo, adjoint à Aulnay-sous-Bois

Dernièrement, une déclaration de la liste AEC empreinte de sectarisme avait soulevé mon indignation de citoyen impatient d’entendre un autre discours politique, après toute une mandature de sectarisme éhonté. Aujourd’hui, en prenant connaissance du  commentaire de M. Cannarozzo sur un article relayant le rapport de la cour régionale des comptes, ce qui domine, c’est le haut-le cœur.

Nous sommes en plein « trumpisme » : il ne faut ni croire les journalistes, ni prendre au sérieux les magistrats. Aucune critique n’est recevable, il n’y a aucun compte à rendre. Pourrait-on imaginer qu’on reconnaisse la moindre faiblesse, et qu’on s’engage à mieux faire ? Pas du tout, pour une bonne raison : « les autres ont fait pire ! Et attention, on a des dossiers ! Si on nous pousse encore, on va les ouvrir, et on va voir ce qu’on va voir ! » 

Lorsque le discours politique se résout à aboyer et à menacer de mordre, que peut espérer le citoyen ?

En face de personnes qui s’estiment les seules légitimes à exercer le pouvoir, qui justifient le clientélisme et qui sont incapables de prêter à leurs adversaires le moindre mérite, qui manient sans cesse l’invective et l’adjectif injurieux, et qui à tout questionnement, répliquent : « circulez, y’a rien à voir ! », quel débat démocratique peut-on instaurer ?

À gauche et à droite, des listes nous promettent un comité d’éthique. C’est en effet une urgence ! Mais vous qui vous prétendez irréprochables, quel risque prendriez vous à récupérer cette idée ?

La vérité, c’est que tout pouvoir attire des parasites et des profiteurs. Les vieux amis se rappellent à votre bon souvenir, vantent tous les services qu’ils vous ont rendus, et vous promettent une rancune éternelle et des représailles immédiates si vous ne faites pas « ce petit geste »  bien normal entre amis. « C’est moralement discutable ? Vous n’allez pas nous « chercher des poux » ! LES AUTRES ONT FAIT PIRE ! » Donc, on n’en sortira jamais !

Comment échapper aux abus des « hommes de réseau », sinon en multipliant les garde-fous ? À Aulnay, ils sont allégrement contournés. Et voilà comment on dégoûte les citoyens de la politique et comment on fait de la démocratie un mot vide de sens.

Source : René-Augustin Bougourd

%d blogueurs aiment cette page :