PSA Aulnay-sous-Bois : le plan social voté, la CGT poursuit la grève

PSA_AulnayLe comité central d’entreprise a rendu un avis favorable, hier, au plan de sauvegarde de ’emploi, qui prévoit notamment la fin de l’usine d’Aulnay.

ans surprise, le comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire de PSA a rendu hier un avis favorable sur les mesures d’accompagnement du plan social. C’était l’ultime consultation, pour avis, avant la mise en œuvre du plan de sauvegarde de l’emploi qui prévoit la fermeture de l’usine d’Aulnay, officiellement en 2014. Elle a duré huit heures. Dix-huit des vingt élus du CCE ont voté pour sa mise en œuvre.

« C’est un vote malheureusement attendu », déplore Jean-Pierre Mercier, de la CGT, le seul syndicat qui a voté contre le plan. « C’est un plan de la honte, quand on sait que les actionnaires vont se mettre 350 M€ dans la poche! La crise automobile, c’est pour les salariés, pas pour les actionnaires », poursuit-il. La CGT a prévu de poursuivre la grève aujourd’hui, une grève entamée à Aulnay le 16 janvier. D’abord rejointe par d’autres syndicats, la CGT poursuit seule le mouvement depuis le 20 avril. Elle réclame « la levée des poursuites pénales contre les grévistes et de toutes les sanctions disciplinaires, une garantie écrite des reclassements internes et externes et des indemnités dignes de ce nom ».

A la sortie du CCE, hier, Tanja Sussest (SIA) confiait une part de soulagement : « On va enfin pouvoir avoir une visibilité sur l’avenir plus pérenne. Le plus dur reste à venir, il faut maintenant avoir une solution sur mesure pour chaque salarié, cela pourrait aller très vite pour ceux qui demandent à être mutés en interne, il faut que le pôle mobilité soit en mesure de recevoir avec qualité tous ceux qui s’y rendront. »

Nouvelle assignation de SUD

Pour cela, faut-il encore que le comité d’entreprise d’aujourd’hui valide le CCE d’hier. Ce pourrait être une formalité. Mais ce n’est peut-être pas la fin de la partie et des procédures. « Nous venons de déposer (NDLR : hier lundi) une nouvelle assignation pour délit d’entrave au CHSCT, ce sera examiné le 28 mai au tribunal de Paris », assure Mohamed Khenniche, secrétaire général de SUD, qui attaque un avis du CHSCT extraordinaire du 7 mars, entaché selon lui d’irrégularité. Un moyen de plus pour attaquer le plan social.

Selon la direction du site d’Aulnay, une cinquantaine de voitures sont sorties hier des chaînes de montage.

Source : Le Parisien du 30/04/2013

Publié le 30 avril 2013, dans Sociétés, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :