Publicités

Communiqué de l’association Q.C.B.E. concernant le dossier Croix-Blanche à Aulnay-sous-Bois

logo QCBELes représentants de l’association Q.C.B.E se sont rendus à la dernière réunion du comité de pilotage qui a eu lieu lundi 3 juin à l’Hôtel de Ville.

Personne ne pourra nous reprocher de continuer le débat sur le devenir du terrain de l’ancien centre des impôts, malgré l’interdiction municipale aux riverains d’assister à ces réunions.

C’est ce que l’on appelle la démocratie participative à Aulnay-sous-Bois…

Nous regrettons néanmoins de nous rendre à des réunions qui ne sont que des redites, où les responsables municipaux refusent le débat entre les membres du comité de pilotage, interdisent à ces membres de se prononcer à main levé sur les projets qu’on leur impose, ou soulignent à tour de bras « le manque de respect » des membres de QCBE dès l’instant qu’ils osent émettre une critique sur les projets qu’on leur a imposés.

Cette ambiance « cour d’école » entretenue par nos responsables municipaux est plus que regrettable. Les insinuations sur leurs opinions diverses ou la nature de leurs diplômes l’est tout autant. C’est triste et relativement affligeant.

Que la Mairie se rassure. L’association Q.C.B.E. continuera à informer les riverains, malgré l’absence d’informations de la municipalité. Rappelons que cette dernière n’a jamais répondu à nos courriers (envoyés sous divers recommandés), comme la loi l’y oblige pourtant.

Ce n’est pas grave. Nous avons bien compris que notre association pouvait en gêner plus d’un et que le dialogue n’était pas la première des vertus de la municipalité.

Ce qui compte pour l’association Q.C.B.E, c’est d’échanger avec les riverains du quartier et de voir à quel point elle est soutenue par la population, au travers notamment des dons qui continuent d’affluer.

Source : communiqué de Benjamin GIAMI,  Président Q.C.B.E.

Publicités

Publié le 11 juin 2013, dans Associations, Urbanisme, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. René-Augustin BOUGOURD

    Ce communiqué ne correspond en rien à l’ambiance d’échanges dans l’ensemble courtois dans laquelle s’est déroulée la réunion en question. J’y ai participé en tant que riverain et membre d’Aulnay Environnement. J’ai constaté que beaucoup de participants se cantonnaient à une critique systématique des solutions proposées, mettant en cause le sérieux du cabinet qui avait fait les études, et s’arc-boutant sur une seule proposition: la construction de pavillons, la solution de très loin la plus coûteuse pour les finances communales.Aucune proposition constructive n’est venue de l’association QCBE, qui n’a argumenté que sur des points de détail. Il m’est apparu évident que l’avenir du quartier Croix Blanche n’est pour les responsables de cette association qu’un prétexte pour mener une guérilla contre la municipalité. Celle-ci n’est pas exempte d’erreurs,de maladresses, voire plus si l’on veut, mais un tel déploiement de mauvaise foi fondée sur des options de basse politique locale a de quoi dégoûter du débat politique une personne non partisane,
    René-Augustin Bougourd

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :