Mille chômeurs de moins en un mois en Seine-Saint-Denis

POLE_EMPLOI_NEW_13-11Pour la première fois depuis 2009, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 1 % entre juillet et août. Il reste cependant toujours difficile de retrouver un poste après un licenciement, surtout si l’on a plus de 50 ans.

Cela n’était pas arrivé depuis août 2009 : le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (n’ayant pas du tout travaillé dans le mois) est en baisse significative en Seine-Saint-Denis. – 1 % entre fin août et fin juillet. Cela représente 1 060 chômeurs de moins.

La tendance dans le 93 est la même qu’au niveau national et régional, même si, dans le département qui reste le plus touché par le chômage (13,1 % de la population active est sans emploi), cela va un peu moins vite. Ainsi, en Ile-de-France, la baisse atteint 1,6 % avec des records à – 2,6 % dans les Yvelines, le département déjà le moins touché (7,5 % de taux de chômage).

Si l’on prend en compte les catégories A, B et C (y compris ceux qui ont travaillé quelques heures dans le mois), là aussi, la situation s’améliore : – 1,3 % en un mois, soit 1 820 personnes de moins inscrites à Pôle emploi (-1,6 % en Ile-de-France).

C’est du côté des jeunes que le chômage recule le plus : -2,5 % chez les moins de 25 ans (on atteint même – 3,2 % chez les femmes de moins de 25 ans). On peut sans doute voir là un effet des emplois d’avenir, ces contrats aidés par l’Etat destinés aux non-diplômés (plus de 720 ont été signés depuis le début de l’année dans le département).

Plus de 106 000 inscrits à Pôle emploi

Pour autant, la Seine-Saint-Denis n’est pas tirée d’affaire. Fin août, 106 310 personnes étaient encore inscrites à Pôle emploi (catégorie A), c’est près du double du nombre de chômeurs enregistrés en Essonne ou dans les Yvelines. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi reste à la hausse, avec + 8,5 %. Quoiqu’un peu moins nombreux en août qu’en juillet à pointer à Pôle emploi (- 0,6 %), les seniors sont la catégorie d’âge qui souffre le plus. En un an, le 93 a enregistré 14,2 % de chômeurs de 50 ans et plus supplémentaires (+ 15,9 % pour les hommes de plus de 50 ans).

Comment se passe une recherche d’emploi après un licenciement ? Nous avons décidé de suivre les parcours de salariés victimes de la liquidation de leur entreprise. Nous les avions rencontrés il y a quelques mois, au moment où leur société mettait la clé sous la porte. Aucun d’entre eux n’a pour l’instant retrouvé de travail. Les anciens mécaniciens de la concession Renault d’Aulnay prospectent en vain. Les ex de Buro + à Rosny-sous-Bois, continuent de s’épauler et ne perdent pas espoir. Pour ce couple qui était salarié de la même société, à Roissy, il s’agit d’abord de toucher leur solde de tout compte.

Source : Le Parisien du 26/09/2013

Publié le 26 septembre 2013, dans Actualité, Emploi, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :