Nicolas Sarkozy souhaite expulser les dealers de leur logement, applicable même à Aulnay-sous-Bois ?

Nicolas_SarkozyExpulser de leur logement les trafiquants de drogue des quartiers sensibles: la « solution » proposée par Nicolas Sarkozy mercredi à Marseille, n’est pas nouvelle, et fait déjà partie de l’arsenal anti-drogue dans les cités.

— Ce que Nicolas Sarkozy a dit
« Quand un trafiquant est pris sur le fait et convaincu de trafic, on doit lui retirer l’appartement où lui et sa famille vivent, organisent leur activité délictuelle et terrorisent l’ensemble de l’immeuble (…) Ce sont souvent des familles tentaculaires et quand ce n’est pas le frère, c’est l’autre », a affirmé le candidat à la présidence de l’UMP dans un entretien à La Provence.

— Pourquoi ce n’est pas nouveau

« Nicolas Sarkozy invente le fil à couper le beurre », raille le président socialiste du conseil général de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, à ce titre également président de l’un des gros bailleurs sociaux de région parisienne, l’OPH 93. Les bailleurs sociaux du département « ont déjà engagé des procédures contre des familles » condamnées, rappelle-t-il.

En Seine-Saint-Denis, « à plusieurs reprises, le juge d’instance a prononcé l’expulsion de la personne ou de ses enfants pour trouble anormal de voisinage », soulignait début 2014 la procureure de la Seine-Saint-Denis Sylvie Moisson, citant des affaires à Saint-Ouen et Saint-Denis.

Si des trafiquants condamnés au pénal « ont utilisé l’appartement qu’ils louaient, y compris auprès d’un bailleur social, pour entreposer des produits, des armes, des matériels de découpe, de conditionnement, pour effectuer une activité de nourrice ou plus », le parquet transmet au bailleur social le jugement de condamnation pour qu’il « sollicite la résiliation du bail » devant la justice civile, détaillait-elle.

La procédure existe mais elle n’est « quasiment jamais appliquée », regrette toutefois Bruno Beschizza, le maire d’Aulnay-sous-Bois, un proche de Nicolas Sarkozy qui dénonce la « frilosité » de certains édiles. Lui-même n’a toutefois pas eu l’occasion de demander une telle expulsion depuis les municipales.

Source et article complet : Le Parisien

Publié le 30 octobre 2014, dans Politique, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :