Une femme séquestrée pendant 5 jours par son ex-compagnon rue du Chemin de la Ville à Aulnay-sous-Bois

violence_femme_aulnayUne jeune femme de 31 ans a été victime, selon elle, d’une séquestration dans son appartement situé sur la rue du Chemin du Moulin de la Ville (bordure du quartier des Etangs). L’homme soupçonné de cette séquestration a été interpellé samedi soir et placé en garde-à-vue. 

Le calvaire de la jeune femme a duré 5 jours. Son ex-compagnon était connu pour sa violence puisque la victime avait obtenu le statut spécial de « femme en très grand danger ». C’est grâce à ce statut qu’elle a obtenu également un téléphone portable d’alerte, ce qui a permis de contacter la police (le téléphone avait été dissimulé par son ex-compagnon, d’où le délai de 5 jours avant d’alerter les autorités). 

Chose étonnante, aucun voisin n’a semble t-il été alerté et l’ex-compagnon violent a apparemment été très mal avisé de dissimuler ce téléphone portable d’alerte alors qu’il aurait pu très facilement s’en débarrasser. Une enquête est en cours, mais compte-tenu du passif de l’accusé, la justice a toutes les chances de l’inculper.

Pour plus d’information sur cette sordide histoire, consulter l’article du Parisien.

Publié le 19 juillet 2015, dans Faits divers, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. En sortant de chez moi hier après-midi, je suis tombé sur une altercation entre un homme et une jeune femme. L’homme vociférait sur cette dernière, et il venait tout juste, dans un accès de colère, de fracasser la lunette arrière de sa vieille Peugeot.
    La jeune femme tentait manifestement de récupérer ses affaires dans le véhicule de l’individu, qui l’assénait d’injures, je passe les détails.

    C’était devant les Etangs, entre les véhicules garés en double file – le véhicule du type était lui aussi en double-file. Je suis descendu de mon vélo et me suis précipité craignant qu’il violente la jeune femme.
    Evidemment, je me suis moi-même fait insulter. Ses acolytes m’ont évincé de la scène, assurant qu’ils géraient, et que cela ne me regardait pas.
    A un moment, l’individu, rempli de rage, et tandis que j’incitais sa copine (ex ?) à s’éloigner, l’a même menacée de l’égorger, tout en l’accusant de l’avoir mis dans une telle rage qu’il en avait explosé la vitre arrière de son véhicule !

    J’ai tenté de raisonner ses potes, pour qui il n’y avait pas là matière à s’alarmer, et que, de toute façon, c’était sa copine donc il n’allait pas la tabasser…

    La jeune femme a fini par se replier dans la résidence HLM d’en face où elle habite semble-t-il. Leurs disputes paraissent fréquentes, une autre femme tentait de monter la tête à l’homme violent en se plaignant que la jeune femme criait souvent. C’est peut-être parce que cet homme est violent, que cette jeune femme crie souvent……

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :