Stabilisation du chômage en France, une simple éclaircie ou une confirmation de reprise ?

chomage_evolutionLes chiffres de Juillet 2015 sont tombés : le chômage a, selon les statisticiens, diminués de 0,1 % si l’on n’inclut pas celles et ceux qui ont exercé une petite activité.

Alors que l’Union Européenne semble, de manière non homogène, reprendre des couleurs avec une baisse sensible du chômage depuis 2013, la France, comme quelques pays du Sud (Italie notamment), ne parvenait pas à enrayer la spirale de destruction d’emplois.

Ces chiffres annonce t-il des jours meilleurs ? Si une hirondelle ne fait pas le printemps, ces résultats moins catastrophiques que redoutés permettront surement à redonner espoir à ceux qui n’ont toujours pas retrouvé le chemin de la vie active.

Alors que le chômage en Allemagne est passé sous la barre des 5% (et il continue de chuter), reste largement au dessus des 10%.

François Hollande de son côté doit encore espérer pouvoir se représenter devant les français en 2017…ou pas.

En attendant vous pouvez consulter l’évolution du chômage en comparant la France, l’Allemagne et l’Union Européenne dans sa globalité.

Publié le 26 août 2015, dans Emploi, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. quel mytho, il se fout vraiment de notre gueule celui là

  2. Olivier Rimbert

    Quelles solutions? Le gouvernement, celui ci ou un autre a t il la main?

    Il faut se rappeler quelques chiffres depuis les années 80 l’industrie aux mains de la finance a supprimé environ 8 millions d’emplois en France et près de 40 millions en Europe de l’ouest
    Textile
    électro ménager
    automobile
    sidérurgie
    Deux roues
    télévision et dérivés
    Et aujourd’hui ces mêmes entreprises nous disent  » nous devons licencier car les charges sont trop élevées  » C’est oublier que les 5 millions de chômeurs actuels ( qu’il faut payer à travers les charges ) ce sont eux qui les ont généré.

    Pour revenir à l’Allemagne, ce n’est pas le paradis !! il n’y a toujours pas de salaire minimum. certains reçoivent un salaire horaire de 3 euros ( et oui mais ils ne sont pas inscrit au chômage) et si les entreprises vont assez bien les salariés c’est autre chose, il croulent sous les taxes diverses.

    Alors sans tomber dans le franchouillard, nous avons une responsabilité collective en ne regardant que le prix et non les étiquettes de ce que nous achetons

    Salutations républicaines et humanistes

  3. Tous les moyens sont bons pour donner l’illusion de l’inversion de la courbe du chômage (qui devait survenir fin 2013) :
    – trafiquer les outils permettant de mesurer le nombre de chômeurs

    – augmenter le nombre de « contrats d’avenir », destinés à occuper les jeunes durant quelques temps – sous le gouvernement Jospin, les emplois-jeunes avaient une durée de 5 ans, soit le temps d’un… mandat présidentiel. Idem pour les CDD de la Fonction publique et des forces armées (exemple, adjoints de sécurité, gendarmes adjoints volontaires, engagés volontés de l’armée de terre)

    – calquer en métropole ce qui se fait en outre-mer, avec le service militaire adapté (là aussi, l’objectif est de faire disparaître, un certain temps, les jeunes des stats officielles du chômage)

    – exploiter à fond l’argument sécuritaire et le contexte terroriste pour justifier le recrutement massif de policiers, militaires, qui seront au final chargés de donner l’illusion d’une posture sécuritaire dans les aéroports, gares ou même devant mosquées et synagogues

    – traquer tous azimuts les chômeurs fraudeurs, comme le préconisait la droite au pouvoir, sous les hurlements des… socialistes, Hollande en tête (communiqué datant de 2008, Hollande dirigeait alors le PS http://presse.parti-socialiste.fr/2008/04/15/reactions-au-projet-de-renforcement-des-sanctions-contre-les-chomeurs/#more-1511%20 )

    – tenter de bloquer l’afflux des fameux « travailleurs détachés » * de l’UE faisant concurrence aux travailleurs français et travailleurs immigrés déjà présents; en contradiction totale avec les textes européens votés par ces mêmes socialistes

    Toujours est-il qu’il faudra bien, à un moment, se poser furieusement la question de la pertinence d’ouvrir le marché du travail à l’immigration, alors que notre pays est déjà frappé par plus de 10% de chômage, sans que les perspectives ne soient particulièrement encourageantes.
    L’actuel ministre du Travail s’apprête à quitter son ministère avec le sentiment du devoir accompli (si si, c’est lui qui l’énonce !); lui ne connaître pas Pôle emploi puisqu’il va retrouver son siège de premier édile de Dijon.

    Quant au « Made in France » que faisait mine de défendre Montebourg, là encore, il convient de rester cohérent.
    On ne peut à la fois prôner un certain protectionnisme, et défendre une Europe libérale pourfendant toute idée de préférence nationale.
    Et l’Etat, en la matière, ne peut donner l’exemple sans percuter cette contradiction, puisque les marchés publics doivent impérativement être élargis à l’ensemble des pays membres.
    Dernier exemple en date avec la fronde des agriculteurs, à qui le gouvernement, pour tenter d’acheter la paix sociale, a lancé l’idée de fournir les cantines scolaires françaises en produits français… au mépris des règles européennes (jurisprudence datant de 1992 http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?isOldUri=true&uri=CELEX:61989CJ0360 )

    * A propos des travailleurs dits détachés, la Roumanie peut remercier les socialistes puisque, lors de leur université d’été, une dizaine de Roumains a été envoyée à la Rochelle, pour une mission de nettoyage des lieux.
    L’entreprise, française, mandatée par le PS, ayant trouvé moins cher en terme de charges sociales d’employer ces Roumains plutôt que des Français – ou des immigrés installés de façon légale en France. http://www.francebleu.fr/infos/la-rochelle-le-ps-emploie-des-salaries-low-cost-pour-son-universite-d-et-2545493

  4. Je me permet de revenir sur l’ achat français

    Il est évident que l’appartenance à l’Europe ( qui est une bonne chose) empêche voire interdit le protectionnisme.

    Mais que je vais dans un magasin, rien ne m’empêche de lire les étiquettes et de privilégier un producteur français, un produit de qualité, et un produit non industriel.

    PS : RV analysez les causes de la maladie, il n’est pas nécessaire de critiquer le médecin.

    Salutations républicaines et humanistes.

  5. Bien dit Olivier Rimbert ! Les arguments de RV sont également pertinents…

    Quelle confiance accorder à ces résultats ??? En ne considérant pas chômeurs des travailleurs à temps partiel subi, des précaires, des stagiaires en formation parce qu’ils ne trouvent pas de débouchés dans leurs métiers et qu’ils n’en trouveront pas davantage à l’issue de leur stage, on diminue artificiellement le nombre…

    l’ouverture des frontières et la dérégulation des règles du travail ont permis aux patrons des entreprises de délocaliser pour trouver de la main d’œuvre moins chère dans des pays où il n’y a pas de droits sociaux ni de charges ! Voilà comment les français se retrouvent victimes d’une concurrence déloyale voulue et organisée par nos gouvernants et tous les politiques qui ont accédé au pouvoir.

    A part cultiver un lopin de terre et élever quelques poules pour juste survivre, résider en France nous condamne à la misère sans espoir ni avenir… Cela étant dit, ce n’est guère mieux ailleurs …

    L’homme est un loup pour l’homme et la fraternité n’existe que sur le frontispice de nos édifices publics ! La vraie vie est une jungle sans merci et ceux qui accèdent aux pouvoirs ne font rien pour les citoyens qui tombent dans la pauvreté, et pire ils s’enrichissent en devenant des prédateurs et des corrompus !

  6. En fait, il existe au moins un stratagème d’acheter des produits français malgré tout, en tout cas pour une entreprise ou une administration, collectivité qui voudrait outrepasser cette obligation européenne de mettre en concurrence des produits proposés par d’autres pays européens : les normes environnementales.

    Importer des produits polonais, par exemple, au détriment de produits français (locaux) impacte le fameux bilan carbone…

  7. MàJ relative aux travailleurs roumains qui devaient faire le ménage durant l’université d’été du PS : le parti a rompu le contrat (voir mise à jour dans le lien de France Bleu, posté plus haut).

    La prochaine fois, le PS appliquera la préférence nationale, d’autant que le chômage reste supérieur à 10%.

    Acheter et consommer des produits français, privilégier les travailleurs français au détriment des travailleurs dits détachés; diable, quelle lepénisation des esprits ! 😮

Répondre à Olivier Rimbert Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :