Publicités

Archives du blog

François Hollande au chevet de Théo Luhaka victime de violences policières à Aulnay-sous-Bois

hollande_the_luhaka

Twitter

Le président François Hollande s’est rendu au chevet de Théo Luhaka, victime de violences policières à Aulnay et qui a entraîné des émeutes 3 nuits consécutives.

Actuellement hospitalisé pour plusieurs blessures, Théo Luhaka s’est entretenu près d’une demi-heure avec le président de la république. François Hollande apporte ainsi un soutien important à Théo. Pour rappel, 4 policiers sont mis en examen, 3 pour violences volontaires et 1 pour viol.

Publicités

Démission ou destitution ? Les citoyens doivent reprendre le pouvoir !

francois_hollandeEn 2006, dans un livre d’entretiens mené par Edwy Plenel  “Devoirs de vérité”, voici ce que Hollande déclarait :

Je préconise un exercice de vérification démocratique au milieu de la législature. […] Si d’aventure, à l’occasion de cette vérification, une crise profonde se produisait, contredisant l’élection présidentielle, nous en tirerions toutes les conséquences en quittant la présidence.” »

Alors qu’il était premier secrétaire du Parti socialiste, postulant légitime pour la présidentielle 2007, Hollande donne sa vision de la pratique du pouvoir:

«Je ne crois plus à la possibilité de venir au pouvoir sur un programme pour cinq ans dont il y aurait rien à changer au cours de la mandature. Je pense qu’il y a forcément un exercice de vérification démocratique au milieu de la législature. La réalité change trop vite, les circonstances provoquent des accélérations ou, à l’inverse, des retards, des obstacles surgissent, des événements surviennent […] Le devoir de vérité, c’est d’être capable de dire: « Nous revenons devant la majorité, peut-être même devant le corps électoral afin de retrouver un rapport de confiance« .»

Edwy Plenel dans cet entretien:

«Vous faites donc le pari que, demain, un président de gauche saura renoncer au pouvoir avant terme en cas de crise de confiance avec le pays. »

Pourtant sanctionné violemment dans les urnes à l’occasion des municipales 2014, François Hollande n’a pas renoncé au pouvoir, ni même annoncé un référendum pour valider son orientation politique. Il s’est contenté d’un tour de passe-passe :  un remaniement ministériel, faisant porter la charge de la défaite sur le seul Jean-Marc Ayrault !

Aujourd’hui la crise de confiance est plus que manifeste dans le pays depuis la loi El Kohmri  dont les citoyens unanimement ne veulent pas !  En dépit de ce désaccord profond avec le peuple, Hollande non seulement s’accroche au pouvoir comme une bernique isolée sur son rocher , mais en plus il entend imposer dictatorialement cette loi  par le recours au  49-3 ! N’y a-t-il pas là un déni évident de démocratie,  et ne s’enferre-t-il pas dans un autisme suicidaire face à la voix du peuple qui gronde légitimement dans la rue, sur les réseaux sociaux et signe les pétitions ?

Hollande encore, comme une cerise sur le gâteau :    «A sa manière, le mouvement social nous indique la voie du ressaisissement. L’appel au dialogue, le souci de l’intérêt général, la recherche rapide de l’issue sont de son côté. […] Ceux qui arpentent, cortège après cortège, les rues des villes de France se révèlent plus conscients de la réalité que ceux qui prétendent la connaître sans l’avoir jamais rencontrée.»

Hollande s’est coupé définitivement de son électorat qui devrait peut-être envisager de le destituer, puisqu’il refuse de quitter le pouvoir et qu’il entend s’imposer par la dictature … « Devoirs de vérité, » sorti en 2006 expose une philosophie de la politique à l’opposé de celle qu’il pratique en 2016 !

Article rédigé par Catherine Medioni

L’aile gauche du PS face à l’anéantissement du salariat par la loi El Khomri

Myriam_El_KhomriActuel 1er ministre choisi par Hollande, Manuel Valls n’avait obtenu que 5,63% des suffrages lors de la primaire socialiste d’octobre 2011, se retrouvant au 5ème rang sur les 6 candidats qui s’étaient présentés… C’est dire s’il était loin d’avoir convaincu l’électorat de Gauche ! Pourtant, il est aujourd’hui le chef du gouvernement !

Martine Aubry qui  est récemment sorti de son silence pour fustiger la politique gouvernementale qui  rompt avec les fondamentaux du socialisme, arrivait quant à elle en seconde position derrière François Hollande, avec 30,42% des voix, ce qui représentait déjà à l’époque, un petit tiers de l’électorat de Gauche. Immédiatement derrière elle, le score honorable de celui qui devint le trublion frondeur du 1er gouvernement, Arnaud Montebourg, avec 17,19% des voix de gauche. Ces deux pourcentages additionnés de l’aile gauche de la gauche étaient en définitive supérieurs au score de François Hollande qui n’en a pas véritablement tenu  compte lorsqu’il s’est agi de constituer les différents gouvernements !

Cela est vécu par les citoyens de gauche comme une véritable trahison, aggravée par les discours ultra libéraux de Valls et Macron qui feraient mieux de rejoindre les rangs des  » ripoublicains  » tant les thèses qu’ils osent défendre parjurent les fondements même du socialisme ! Une telle imposture insupportent les citoyens de gauche qui ne voient pas autre chose dans le démantèlement du code du travail, qu’une dérégulation supplémentaire des protections qui garantissaient à minima les droits des salariés, au seul profit des patrons qui n’ont jusqu’alors jamais démontré avoir rempli les obligations de pacte de responsabilité sociale en échange des 42 milliards d’allègement de charges…

François Hollande a par conséquent littéralement échoué dans sa bataille pour l’emploi, et ce n’est certainement pas en massacrant et en compliquant à souhait le code du travail qu’il va recréer de l’emploi pérenne et décemment payé ! Issu de la lutte des classes depuis la révolution française, amélioré et mis à jour par la jurisprudence et le travail des juges, le code du travail s’est construit  et amendé au fil des litiges et des situations de travail réelles vécues par des salariés aux prises avec l’omnipotence de leurs employeurs qui n’ont jamais eu aucun scrupules à utiliser excessivement  leurs pouvoirs pour abuser de leurs salariés !

Remettre en cause et supprimer ces droits, c’est jeter tous les salariés de France en pâture à l’avidité de patrons qui ne songent qu’à  engranger un maximum de profits ! C’est les condamner à devenir corvéables à merci, à se soumettre au chantage à l’emploi, à renoncer à leur droit au repos, à rendre difficile, voire impossible, la gestion et l’organisation de leur vie familiale et privée, à augmenter et aggraver les cas de situations de souffrance, de stress et de burn out au travail !!!

Les propositions faites dans la loi el khomri, sont des réformes fallacieuses et perverses parce que profondément injustes pour tous les salariés de ce pays ! Cette loi est une rétrogradation des conditions de salariat proches de celles qui avaient cours au XIX ème siècle, puisque non seulement elle n’améliore pas les conditions de travail, ne respecte pas la vie des citoyens en dehors du travail, mais qu’en plus elle se contente de priver le plus faible de toutes les protections sur lesquelles il pouvait compter pour se défendre des tendances prédatrices de tous les employeurs, sans aucune contrepartie !  Quel citoyen en situation de salariat pourrait être assez bête pour trouver des avancées à cette loi ?     

Article rédigé par Catherine  Medioni

Nouveau gouvernement Manuel Valls : retour de Jean-Marc Ayrault et des écologistes

francois-hollandeA 1 an des prochaines élections présidentielles, François Hollande et Manuel Valls jouent la carte de « l’unité de la Gauche », mais sans le Front de Gauche.

Ainsi, Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre, remplace Laurent Fabius en tant que ministre des Affaires étrangères et du Développement international. Lorsqu’il était premier ministre, Jean-Marc Ayrault avait fait preuve de fébrilité et d’hésitation, qui lui ont coûté son poste. Sera t-il à la hauteur face à une Russie qui devient de plus en plus un acteur incontournable sur l’échiquier international ? Poursuivra t-il la politique de Laurent Fabius, pro-USA, pro-Arabie Saoudite et en faveur des rebelles islamistes du Moyen-Orient ?

Quant aux Ecologistes, Jean-Vincent Placé (qui lorgnait sur son retour au gouvernement) devient Secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification (il ne faut pas compter sur une trop grande simplification pour ne pas se mettre à dos tous les élus), et Emmanuelle Cosse devient ministre du Logement et de l’Habitat durable.

Notons également la présence de Jean-Michel Baylet comme ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités et Laurence Rossignol qui devient ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes.

Face à un probable retour de Nicolas Sarkozy et un Front National en embuscade, ce remaniement sera t-il suffisant pour insuffler la confiance aux Français ? Réponse dans quelques mois.

Miguel Hernandez écrit à François Hollande, Laurent Fabius et l’ambassadeur d’Israël concernant le traitement de Fadwa Khader

Fleury_Hollande_Courneuve

Inauguration Paprec 2015- Le Monde

Fadwa Khader n’a pas pu se rendre en France pour participer à une réunion de l’association Amitié Palestine Solidarité (APS). Elle va également râter de nombreuses réunions, comme celle concernant l’émancipation des femmes quelque soit le pays.

Miguel Hernandez, président de l’association APS, s’offusque et écrit donc au président François Hollande, le ministre Laurent Fabius et l’ambassadeur d’Israël.

Catherine Medioni : l’état d’urgence est décrété et les frontières sont désormais fermées

Attentats_ParisSuite aux attentats de Paris qui ont fait au moins 120 morts, le président Hollande a décidé de décréter l’état d’urgence et de fermer les frontières.

Si des témoins affirment que des terroristes auraient crié « Allah Akbar » lors des coups de feu, l’Etat Islamique a également revendiqué cet attentat. ll est conseillé aux Parisiens de ne pas sortir de chez eux.

La France intervient sur de nombreux théâtres d’opération comme le Mali, l’Irak et la Syrie. L’Etat Islamique avait mis la France en garde contre d’éventuelles représailles.

Source : article proposé par Catherine Medioni et mis en forme par la rédaction

Catherine Médioni : le changement, c’est sans dents !

hollande_dentsCharles Sannat décrypte la stratégie Hollande  et dessine le scenario 2017

Hollande qui est en campagne depuis que le chômage baisse – et je vous  annonce qu’il va continuer à baisser puisque le gouvernement passe à la paille de fer les effectifs des chômeurs et cherche des sources de radiation supplémentaires) – va bien se représenter.

Catherine Médioni vous invite à découvrir les extraits de l’article de Charles Sannat du site insolentiae.com en cliquant ici.

Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, dénonce la privatisation de la campagne en Ile-de-France

Bruno_Beschizza_SarkozyCe matin, l’édile d’Aulnay était dans les studios de France Info. Interviewé sur la campagne des régionales 2015 en Ile-de-France, Bruno Beschizza s’est dit offusqué par le rôle de « Directeurs de campagne » du président François Hollande et du premier ministre Manuel Valls, qui soutiennent ouvertement Claude Bartolone.

Article complet : cliquer ici.

Libération en reportage en Seine-Saint-Denis et notamment Aulnay-sous-Bois concernant François Hollande

francois_hollandeLe changement c’est maintenant, disait-il en 2012. Qu’en est-il aujourd’hui de la ferveur qui animait les banlieues lors de la campagne des présidentielles 2012 derrière François Hollande ?

Libération (quotidien de Gauche) revient sur le sujet en ayant interrogé des habitants de Seine-Saint-Denis dont Aulnay-sous-Bois, reportage accessible en cliquant ici.

Stabilisation du chômage en France, une simple éclaircie ou une confirmation de reprise ?

chomage_evolutionLes chiffres de Juillet 2015 sont tombés : le chômage a, selon les statisticiens, diminués de 0,1 % si l’on n’inclut pas celles et ceux qui ont exercé une petite activité.

Alors que l’Union Européenne semble, de manière non homogène, reprendre des couleurs avec une baisse sensible du chômage depuis 2013, la France, comme quelques pays du Sud (Italie notamment), ne parvenait pas à enrayer la spirale de destruction d’emplois.

Ces chiffres annonce t-il des jours meilleurs ? Si une hirondelle ne fait pas le printemps, ces résultats moins catastrophiques que redoutés permettront surement à redonner espoir à ceux qui n’ont toujours pas retrouvé le chemin de la vie active.

Alors que le chômage en Allemagne est passé sous la barre des 5% (et il continue de chuter), reste largement au dessus des 10%.

François Hollande de son côté doit encore espérer pouvoir se représenter devant les français en 2017…ou pas.

En attendant vous pouvez consulter l’évolution du chômage en comparant la France, l’Allemagne et l’Union Européenne dans sa globalité.

%d blogueurs aiment cette page :