Publicités

Archives du blog

Benoit Hamon largement en tête à Aulnay-sous-Bois

Benoit_HamonLe second tour des primaires citoyennes à Aulnay-sous-Bois est sans appel : Sur 1 855 votants, Benoit Hamon obtient 71,46% des voix (1 312) contre 28,54% pour Manuel Valls (524).

Au niveau national, Benoit Hamon l’emporte avec près de 60% des voix.

 

Publicités

Consultation : Irez-vous voter à la primaire citoyenne de Gauche 2017 et si oui, pour qui ? [MAJ]

sondageLa rédaction avait lancé précédemment une consultation sur les primaires de Droite et du Centre, avec un succès notable. Celles-ci étant terminées , nous vous proposons désormais de participer à la consultant concernant le primaire citoyenne de Gauche. 7 candidats ont déposé leur candidature, dont plusieurs anciens ministres de François Hollande.

Les choix que nous vous proposons sont :

  • Benoît Hamon
  • Arnaud Montebourg
  • Vincent Peillon
  • Manuel Valls
  • Gérard Filoche (disqualifié)
  • Fabien Verdier (disqualifié)
  • Jean-Luc Bennahmias
  • François de Rugy
  • Sylvia Pinel
  • Pour un autre candidat de Gauche hors primaire (Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron…)
  • Je ne voterai pas aux primaires de Gauche ni pour un candidat de Gauche

Nous vous proposons donc de participer à cette consultation jusqu’au 15 janvier 2017 inclus. Bon vote !

Pour voter, sélectionner l’un des choix-ci-dessous :

MAJ : Gérard Filoche et Fabien Verdier ont été disqualifiés faute de parrainage suffisant. Un recours est en cours, nous laissons ces deux personnes dans la liste de choix, mais ne seront pas retenus par le PS.

Christiane Taubira démissionne du gouvernement et laisse sa place à Jean-Jacques Urvoas

TaubiraSes contradictions avec Manuel Valls et ses résultats plutôt décevants ont poussé Christiane Taubira à la démission du ministère de la Justice. L’ancienne garde des sceaux laisse sa place à Jean-Jacques Urvoas, ex-président de la Commission des Lois chargé de trouver une solution sur le compromis concernant le projet de déchéance de nationalité. Cette dernière directive a profondément divisé la Gauche française. Manuel Valls et le président François Hollande sont favorables à cette mesure, mais pas Christiane Taubira, qui n’a pas hésité à montrer son désaccord en public.

Christiane Taubira était souvent dans la ligne de mire de l’opposition, qui lui reprochait son laxisme envers les délinquants, son passé trouble concernant le mouvement d’indépendance en Guyane et son manque de solidarité envers le gouvernement.

La rédaction s’est également reccueillie devant le Bataclan et rencontre Manuel Valls, Anne Hidalgo et Justin Trudeau

BATACLANCe dimanche devant le Bataclan, la rédaction est allée, comme des centaines de milliers de personnes jusqu’alors, se recueillir devant le Bataclan, là où plus de 80 personnes sont mortes sous les balles des terroristes le 13 novembre 2015.

Un moment d’émotion mais aussi de fierté d’appartenir à une nation qui reste fière de ce qu’elle est, de son histoire, de ses valeurs.

Par hasard, nous sommes tombés nez-à-nez avec le premier ministre Manuel Valls, la Maire de Paris Anne Hidalgo et le premier ministre Canadien Justin Trudeau. Eux aussi étaient venus se recueillir devant le bâtiment.

La rédaction vous propose ainsi de découvrir deux photos prises hier.

VIP

 

Bruno Beschizza veut un nouveau commissariat pour Aulnay-sous-Bois sur l’avenue du Maréchal Juin

commissariat_aulnay

Vidéo

Le commissariat actuel est vétuste et n’est plus réellement aux normes. Plusieurs personnes en garde-à-vue ont même exprimé un mécontentement quant au confort offert par l’actuel bâtiment.

Alors que Gérard Ségura, Maire de 2008 à 2014, souhaitait un nouveau commissariat sur la RN2, au niveau de Bricoman, Bruno Beschizza souhaite quant à lui le voir implanter sur l’avenue du Maréchal Juin, à 2 pas de l’Hôtel de Ville.

Sera t-il suivi par l’Etat ? Manuel Valls avait apporté son soutien quelques mois avant les élections municipales de 2014 pour le nouveau commissariat.

A noter qu’à Droite, il y a quelques petites divergences, puisque Frank Cannarozzo, autrefois conseiller municipal d’opposition, souhaitait le nouveau commissariat en lieu et place du parking qui recouvre le terrain de l’ancienne usine d’amiante, sur la Départementale 115.

La rédaction vous invite à (re)découvrir l’intérieur de l’actuel commissariat d’Aulnay en cliquant sur l’image ci-contre.

Des coalitions Socialistes – Les républicains pour battre le Front National ?

Manuel_VallsLes régionales 2015 approchent et avec elles les craintes d’une victoire du Front National dans au moins deux régions. Manuel Valls, premier ministre, a lancé une idée assez incroyable pour battre le parti à la flamme : fusionner les listes PS – LR au second tour pour être sûr de l’emporter face au FN.

Si on connaissez les fusions de listes Centre / Droite, Verts / PS / PCF, une fusion LR / PS serait un tournant politique majeur dans notre pays.

Bientôt, une coalition Gauche / Droite comme on le voit en Allemagne ?

Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, dénonce la privatisation de la campagne en Ile-de-France

Bruno_Beschizza_SarkozyCe matin, l’édile d’Aulnay était dans les studios de France Info. Interviewé sur la campagne des régionales 2015 en Ile-de-France, Bruno Beschizza s’est dit offusqué par le rôle de « Directeurs de campagne » du président François Hollande et du premier ministre Manuel Valls, qui soutiennent ouvertement Claude Bartolone.

Article complet : cliquer ici.

3 500 nouveaux logements sur le terrain PSA à Aulnay-sous-Bois

PSA_Aulnay_Destruction

Vidéo

Incroyable mais vrai : sous l’impulsion du premier ministre Manuel Valls, l’immense terrain PSA pourrait accueillir, dans un projet d’intérêt national, 3 500 nouveaux logements (près de 15 000 habitants).

A l’image des constructions pharaoniques sur la ville dans les années 60s et 70s, la bétonnisation de la commune semble devenir inéluctable tant le besoin en logements est criant dans un secteur qui concentre la majorité des ressources dans le pays.

Cela a plusieurs impacts (positifs et négatifs) :

  • Besoin de construction d’écoles, de services publics
  • Passage d’Aulnay à la strate des 100 000 habitants (augmentation des dotations de l’état que la ville a besoin, mais aussi augmentation du nombre d’élus et de leurs indemnités)
  • Désenclavement du quartier avec traversée routière du Parc Ballanger
  • Logements à proximité d’un couloir aérien et de deux (voire trois) autoroutes bien chargées (problèmes de santé, mais combien d’habitants vivent à côté du périphérique Parisien ?)
  • Nécessité de développer les transports en commun
  • Nouveaux clients pour O’Parinor et le futur Europa City

Reste à savoir la part de logements sociaux parmi les 3 500 logements (30 % ? 50 % ? Plus ?).

PSA réalise là une intéressante opération (on parle de 400 millions d’euros).

Manuel Valls et deux de ses fils dans un Falcon gouvernemental pour la finale de la Ligue des Champions à Berlin

Manuel_VallsLa polémique enfle au fur et à mesure que les détails nous arrivent sur le soi-disant voyage officiel du Premier Ministre Manuel Valls à Berlin, pour assister à la finale de la ligue des champion à Berlin samedi dernier, en plein congrès du Parti Socialiste.

Catalan et certainement supporter du FC Barcelone (qui l’a finalement remporté face à la Juventus de Turin 3 à 1), Manuel Valls était accompagné non seulement de conseillers, mais aussi de ses deux fils.

Selon ses amis politiques, cela n’aurait rien couté à la France (pas de collation donc, pas de ticket, ses deux fils n’ont donc pas assisté à la finale ou auraient payé tous les à-côté). Certains affirment que Manuel Valls ne voit pas souvent ses enfants et que c’était une bonne occasion de voyager en famille. Une justification bien surprenante.

Une république en manque d’exemplarité

Après le fils Sarkozy qui obtient des moyens policiers supplémentaires pour retrouver son scooter volé, voici les fils Valls qui obtiennent un voyage exceptionnel pour assister à la finale de la ligue des champions de football. Alors que la classe politique exige des français sacrifices, rigueurs et honnêteté, ceux qui nous gouvernent semblent ne pas prendre au pied de la lettre ce qu’ils préconisent dans les discours.

« Faites ce que je dis pas ce que je fais« , tel est le dicton que l’on pourrait sans cesse rappeler. Si ce voyage n’est pas illégal, il montre un visage peu reluisant de cette politique qui consiste à utiliser de sa position pour faire profiter sa famille, ses amis. Et pourtant, un ministre, un député, un sénateur…toutes ces personnes gagnent très bien leur vie si l’on compare les revenus au salaire Médian des français.

Mauvais signal donc de celui qui aurait pu incarner l’alternative à la candidature de François Hollande en 2017…

Prélèvement à la source et la lutte contre l’immobilisme

francois-hollandeL’actuel mandat de François Hollande ne brille pas vraiment par ses performances : l’éco-taxe annulée, augmentation des impôts, chômage en hausse… Alors qu’il ne reste que moins de 2 ans à François Hollande pour convaincre, une réforme que l’on attendait plus refait surface : le prélèvement à la source des impôts sur le revenu.

La France en retard sur les autres pays européens ?

Le système de prélèvement à la source est très utilisé dans la plupart des pays de l’Union Européenne : l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne ont déjà appliqué ce type de prélèvement depuis bien longtemps. La Belgique a mis en place le prélèvement à la source en 1962. En France, la réforme avait déjà été évoquée sous la présidence de Jacques Chirac puis sous celle de Nicolas Sarkozy. Cependant, aucun gouvernement n’avait voulu passer de la parole à l’acte.

A noter que chez nos voisins, la Suisse n’a toujours pas basculé, pour des raisons plus ou moins variées.

Les apôtres de l’immobilisme et de l’exception française aux aguets

Le prélèvement à la source n’a pas que des amis. Plusieurs analystes et expert de l’administration estiment que cette réforme ne ferait pas gagner de l’argent à l’état, même si le nombre de foyers déclarés (entreprises) serait bien moindre. D’autres estiment que le quotient conjugale rend difficile le prélèvement à la source, à moins que l’employeur ne sache ce que gagne son conjoint.

Il y a enfin ceux qui ont peur que l’entreprise n’utilise les données pour mieux « fliquer » les employés, en sachant par exemple quels sont les autres sources de revenus (mobiliers notamment).

Ces analystes préfèrent rester dans le système actuel, même si la plupart de nos voisins ont décidé de franchir le pas il y a bien longtemps, sans remettre ceci en cause. La France, le seul pays qui aurait raison ?

Les avantages du prélèvement à la source

Plusieurs avantages sont décelables, à savoir :

  • Simplification et lisibilité

Plus de réflexion sur ce qu’il faut déclarer, et sans décalage d’une année. Ce serait l’employeur qui, au fil de l’eau, calculerait l’impôt directement déduit du salaire. Ce progrès considérable permettrait aux employés de ne payer vraiment en proportion de ce qu’ils gagnent. Plus de stress de fin d’année ni de nécessité à demander une modulation des impôts (qui peut être sanctionnée financièrement si on se trompe) en cas de baisse de revenu.

  • Des économies dans l’administration

Alors que l’administration doit récolter aujourd’hui plus de 30 millions de sources d’information issues des foyers fiscaux, cette réforme permettrait de réduire ce nombre à 3 millions (les entreprises ou autres organismes). Le coût de l’administration serait ainsi réduit (on estime à plus de 1,5 milliard le coût de l’administration de cet impôt). A l’heure où on essaye de réduire le train de vie de l’état et de faire des économies, cette réforme apparait comme une aubaine.

  • Réduction des niches fiscales

Rationalisation de l’impôt et suppression de certaines niches qui sont autant de manque à gagner pour l’Etat.

  • Gestion plus simple pour les personnes imposables

Plus d’épargne de sécurité pour payer ses impôts supplémentaires en novembre ou décembre. Moins d’épargne pourrait signifier plus de consommation ou une consommation plus lissée sur l’année.

D’autres avantages sont également perceptibles. Mais le gouvernement Valls ira t-il jusqu’au bout ou est-ce un énième effet d’annonce ? La réponse dans quelques mois.

%d blogueurs aiment cette page :