Publicités

Archives de Catégorie: Régionales 2015

Valérie Pécresse choisit 15 Vice-Président pour l’Ile-de-France, sans Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

Pecresse_Aulnay_Question_1Valérie Pécresse présidera la destinée de l’Ile-de-France pendant 6 ans. Son programme très ambitieux est très attendu par les Franciliens. Autour d’elle, 15 Vice-Présidents se sont vus confier des missions très importantes, à savoir :

  • Jérôme CHARTIER Vice-président en charge de l’économie et de l’emploi
  • Chantal JOUANNO Vice-présidente en charge de l’écologie et du développement durable
  • Stéphane BEAUDET Vice-président en charge des transports 
  • Anne CHAIN-LARCHÉ Vice-présidente en charge de la ruralité et de l’agriculture
  • Frédéric PÉCHENARD Vice-président en charge de la sécurité
  • Stéphanie VON EUW Vice-présidente en charge des affaires européennes
  • Stéphane SALINI Vice-président en charge des finances
  • Agnès EVREN Vice-présidente en charge de l’éducation et de la culture
  • David DOUILLET Vice-président en charge de l’action internationale et du tourisme
  • Farida ADLANI Vice-présidente en charge de l’action sociale, de la santé et de la famille
  • Patrick KARAM Vice-président en charge des sports, de la jeunesse et de la vie associative
  • Faten HIDRI Vice-présidente en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • Geoffroy DIDIER Vice-président en charge du logement et de la politique de la ville
  • Marie-Carole CIUNTU Vice-présidente en charge de l’administration générale
  • Didier BARIANI Vice-président en charge du Grand Paris

A noter que Bruno Beschizza, tête de liste dan le département de la Seine-Saint-Denis, ne se verra pas confier de poste de Vice-Président. Ses adversaires de Gauche prétendent que son score face au candidat PS Claude Bartolone lui a empêché d’exiger un poste de Vice-Président. 

Mais les raisons peuvent être diverses et variées : 

  • Volonté de Bruno Beschizza de se concentrer sur la ville d’Aulnay ?
  • Volonté de Valérie Pécresse de sanctionner le camp Sarkozy ?

Toutes les hypothèses sont possibles.

 

Publicités

La liste du Front National perd 357 voix entre le premier et le deuxième tour des Régionales 2015 à Aulnay-sous-Bois

Wallerand_de_saint_justSi l’on pouvait s’attendre à un faible report des voix des autres listes souverainistes sur celle du Front National menée par Wallerand de Saint-Just, peu d’analystes auraient pu prévoir que ce dernier allait perdre plus de 10% de ses voix en l’espace d’une semaine.

Et pourtant, à Aulnay-sous-Bois comme à peu près partout en Ile-de-France, le parti à la flamme fait moins bien au second tour qu’au premier. Au premier tour, Wallerand de Saint-Just recueillait 3259 voix. Au second, il ne lui en reste que 2 902.

Une perte de 357 voix qui peut s’expliquer de différentes façons :

  • Certains électeurs frontistes ont voulu voter utile. Valérie Pécresse a fait des appels du pied en indiquant que voter FN, c’est voter pour Claude Bartolone
  • L’entre-deux tours a montré parfois une image bien agressive de la patronne du FN Marine Le Pen, qui a pu faire peur à certains électeurs
  • L’image de Claude Bartolone, qui clive plus qu’il ne rassemble et qui n’a pas hésité à jouer sa carte comme candidat des minorités a pu certainement profiter à Valérie Pécresse

Il est possible que si Jean-Paul Huchon avait été investi tête de liste aux Régionales 2015 en Ile-de-France, le score aurait été différent.

Valérie Pécresse aura 6 ans pour mettre en pratique son programme, avec notamment :

  • La multiplication par deux de l’aide aux apprentis
  • Rénovation de toutes les rames du Transilien et mise en place de la vidéo-surveillance dans les RER
  • Multiplication par deux du  budget de soutien aux commerçants et artisans

Résultats du second tour des élections Régionales 2015 à Aulnay-sous-Bois : Claude Bartolone devant

Regionales_2015La rédaction vous propose de découvrir les résultats du second tour des Régionales 2015 à Aulnay-sous-Bois (51 bureaux sur 51) :

  • Nombre d’inscrits : 44 031
  • Nombre de votants : 20 294 ( 46,09 %)
  • Nombre de votes blancs : 622 ( 3,06%)
  • Nombre de votes nuls :  236 ( 1,16 %)
  • Nombre de votes exprimés : 19 436 ( 95,77 %)
  • Abstentions :  23 737 ( 53,90 %)
  • Procurations : 194 (0,95 %)
  • Valérie Pécresse (LR) : 7 886 voix (40,57 %)
  • Claude Bartolone (PS) : 8 648 voix (44,49 %)
  • Wallerand de Saint-Just (FN) : 2 902 voix (14,93 %)

 

La participation au 2ème tour des élections régionales 2015 en hausse de 3 points à la mi-journée

elections19,59 %, tel est le taux de participation à 12h00 au niveau national pour ce second tour des élections Régionales 2015. C’est 3 points de plus qu’au premier tour.

S’il est de coutume que les français votent plus lors d’un second tour, pour qui profitera cette hausse de participation ?

Le débat sur les régionales 2015 raté à Aulnay-sous-Bois, selon Capade

boulanger_pluCe premier tour des élections régionales nous laisse un profond sentiment d’insatisfaction.

Pour avoir eu l’idée d’organiser sur Aulnay une réunion publique contradictoire, nous avions en premier lieu l’objectif de mobiliser un maximum d’électeurs en rappelant les véritables enjeux.

Même s’il nous faut admettre que les attentats du 13 novembre ont détourné les français des préoccupations locales, c’était peut-être une raison supplémentaire  pour tenir un tel débat.

Connaître les compétences de la région en 1ère et 2ème couronne du fait de la mise en place de la métropole dés le premier janvier 2016, c’était faire œuvre de pédagogie, pour éviter que les choix de  beaucoup se fassent sur des considérations de politique nationale, sans intégrer dans leur décision les programmes respectifs des candidats.

Globalement nous n’avons pas eu à connaître ce qui les différenciait les uns des autres. Ce qui nous interdira de dire qu’ils n’ont pas tenu leurs promesses …

Il en est une sur laquelle nous aurions aimé les réunir, c’est le projet pharaonique d’Europa City qui n’a pas amené les grandes formations à se positionner.

Nous en resterons là  avec un brin d’amertume malgré tout en ayant rappelé les taux d’abstention à Aulnay 64.3% contre 63.1% sur le département, 54.1% en IDF et 49% en France

Pour donner plus de légitimité à vos élus afin qu’ils puissent dire qu’ils nous « représentent » utilisez votre droit de vote.

Source : communiqué de l’association CAPADE

Suspens pour le second tour des régionales 2015 en Île-de-France

Pecresse_Aulnay_Question_2Alors que la tête de liste des Républicains Valérie Pécresse était archi-favorite du scrutin pour les élections Régionales en Ile-de-France, le premier tour a montré, une fois de plus, qu’il fallait manier avec des pincettes les sondages. Avec un contexte national pourtant très favorable, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy semblait en position de force face au candidat Claude Bartolone, toujours au perchoir de l’assemblée nationale et qui représente en quelque sorte un gouvernement qui reste toujours très impopulaire.

Si le contexte national a certainement joué, les enjeux régionaux ont, espérons le, également été un facteur important pour le choix de la liste qui dirigera pendant les 6 prochaines années la région la plus riche de France (en PIB) : les transports, la recherche, les lycées, le Grand Paris, autant d’enjeux qui devraient être rappelés pendant la campagne du second tour. Le troisième larron, Wallerand de Saint Just pour le Front National, arrive en troisième position, assez loin mais suffisamment fort pour jouer les arbitres au second tour.

Résultats et possibles reports de voix

Wallerand_de_saint_justSi la Gauche était complètement divisée, la droite était elle complètement unie au premier tour, rassemblant les Républicains, l’UDI et le Modem. Cependant, les réserves de voix au second tour sont minces, même si la tambouille politique et les accords au soir du premier tour ne garantissent en rien un report massif de voix d’un candidat sur l’autre. Analysons maintenant quel est le rapport de force au soir du 1er tour :

  • Valérie Pécresse (LR) : 30,51 %
  • Claude Bartolone (PS) : 25,19 %
  • Wallerand de Saint-Just (FN) : 18,41 %

Du côté de Claude Bartolone, il peut espérer suite aux accords de l’entre-deux tours obtenir la majorité des voix d’Europe Ecologie Les Verts (8,03%) et du Front de Gauche (6,03%). Il peut également grapiller quelques voix des listes marginales telles que Lutte Ouvrière (1,40%) ou Fluo (0,30%).  Au total, c’est un peu plus de 15% de réserve de voix potentielles, ce qui l’aménerait au mieux aux alentours des 40%. Mais attention toutefois à la réaction des citoyens qui ne comprennent pas forcément le sens d’une telle alliance politique sous fond de tension palpable entre les différents appareils politiques.

UNIVERSITE D'ETE DU PSPour Valérie Pécresse, cela se complique : si elle peut compter faire le plein parmi les électeurs de Nous Citoyens (0,63%) et de Aux Urnes Citoyens (0,76%), il n’est pas dit que les électeurs de « Debout la France » de Nicolas Dupont-Aignan (6,57%) votent pour elle. La liste « Debout La France » est ouvertement souverainiste, et plus proche du Front National que des Républicains.  Même en prenant la moitié des voix de Debout la France, Valérie Pécresse ne serait alors qu’à 35% des voix, loin de Claude Bartolone.

Tentative de drague de l’électorat Frontiste ?

Si mathématiquement Claude Bartolone gagne, un « sursaut républicain » et un possible renversement de tendance est prévisible. Avec un taux de participation à 45,89%, des abstentionnistes peuvent très bien aller aux urnes ce dimanche, et la Droite peut espérer obtenir de meilleurs résultats.

Autre source d’inspiration pour la Droite, draguer l’électorat Frontiste, avec une campagne d’affichage qui indique, en gros : « Voter pour Wallerand de Saint-Just au second tour, c’est voter Claude Bartolone« . Cette tentative de récupération est louable mais est-ce que ce message sera entendu, sachant que de nombreux électeurs du FN ne le font plus pas protestation, mais par adhésion aux idées du parti à la flamme ?

Le suspens reste entier, et si vous vous rendez sur les marchés les prochains jours, armez vous de patience : de belles promesses, des explications sur pourquoi il est important de voter et comment votre vie sera merveilleuse si tel ou tel candidat passe vous attendent.

Alain Amédro appelle les habitants d’Aulnay-sous-Bois à voter pour Claude Bartolone

AmedroMadame, Monsieur, Cher-e-s aulnaysien-nes,

Je vous remercie vivement de la confiance que vous avez accordée à la liste écologiste.

J’ai travaillé en bonne intelligence et respect mutuel avec le président socialiste Jean-Paul Huchon. Nous avons fait avancé nombre de questions qui sont au cœur de nos vies quotidiennes : rénovations des transports et Pass Navigo unique, aides aux logements et aux constructions d’écoles, de médiathèques…Dépollution de l’usine d’amiante, protection des terres agricoles…

Beaucoup reste à faire et nous devons avec modestie mais détermination poursuivre le travail engagé à votre service.

Vous pourrez compter sur les nouveaux élu-e-s écologistes pour porter les préoccupations sociales, démocratiques et climatiques…

Je vous invite ainsi à voter pour la liste de rassemblement de la Gauche et des Écologistes.
Alain AMEDRO

Vice-président du Conseil régional en charge de l’aménagement et de l’innovation urbaine et rural.

Front de Gauche à Aulnay-sous-Bois : Par le vote, le 13 décembre, RÉSISTER et GAGNER en ÎLE-DE-FRANCE

RESISTANCE 2ème tour régionales_Page_1Dimanche dernier, 1 020 électeurs et électrices d’Aulnay-sous-Bois ont choisi de voter pour « Nos vies d’abord », la liste du Front de Gauche conduite par Pierre Laurent en Ile-de-France. Cela représente 6,77% des électeurs qui se sont exprimés. Ce choix est en hausse de 140 voix par rapport à 2010. De même, en Seine-Saint-Denis, ce sont 30 961 électeurs qui ont choisi « Nos vies d’abord » (11, 50%), soit 2090 voix de plus qu’en 2010. 

Ces scores en progression ne permettent pas de compenser les fortes pertes de voix enregistrées par les autres listes classées à gauche (PS et EELV) à Aulnay et les pertes d’EELV en Seine-Saint-Denis, PS et Front de Gauche progressant au plan départemental. 

La droite représentée par V. Pécresse ne progresse quasiment pas. C’est le Front National qui voit une progression de ses résultats à Aulnay, en Seine Saint-Denis et en Ile-de-France. 

Source : communiqué Front de Gauche Aulnay-sous-Bois

La fracture Nord / Sud à Aulnay-sous-Bois toujours présente lors des régionales 2015

galion_pompier_aulnayAlors que Bruno Beschizza et Séverine Maroun avaient effectué une percée historique dans les quartiers Nord d’Aulnay-sous-Bois lors des élections départementales 2015 en mars dernier, le retour « à la normale » semble s’être opéré de nouveau avec les élections régionales 2015.

En effet, alors que dans les quartiers Sud, Valérie Pécresse arrive largement en tête avec derrière, le candidat FN Wallerand de Saint-Just et le PS Claude Bartolone au coude à coude, les quartiers Nord ont plus largement plébiscité Claude Bartolone, ex-président du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis. M. Bartolone écrase dans certains bureaux l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy sur un ratio de 5 à 1.

Les détails à venir prochainement.

Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, appelle à la mobilisation derrière Valérie Pécresse

Beschizza_PecresseCe dimanche, les Franciliens ont fait le choix de placer notre candidate, Valérie Pécresse, en tête avec 30,51% des suffrages exprimés. Le candidat de François Hollande, Claude Bartolone, est arrivé second avec 25,19% des voix et le candidat du FN, troisième, avec 18,41% des voix.

Notre première étape est réussie. Nous sommes en tête. Pour la première fois depuis 1998, la droite et le centre sont en mesure de l’emporter. Notre liste est la seule capable de battre les socialistes. C’est une chance historique. Mais pour cela, aucune voix ne doit manquer pour le second tour !

Sur notre département, le candidat de François Hollande résiste mais il est sur le déclin. Avec 21,4% des voix, le score que nous réalisons est honorable tant nous connaissons la main mise de notre adversaire sur notre département.

Depuis les élections municipales de mars 2014, nous savons que la logique électorale qui voudrait que notre département vote à gauche est dépassée. Aussi, avec les autres maires de la droite et du centre de la Seine-Saint-Denis, nous serons une fois encore sur le terrain pour porter la candidature de Valérie Pécresse jusqu’au dernier instant.  

Source : déclaration de Bruno Beschizza, Maire et Conseiller Départemental d’Aulnay-sous-Bois, tête de liste aux régionales 2015 en Seine-Saint-Denis

%d blogueurs aiment cette page :