Publicités

Archives du blog

Alain Boulanger, l’histoire d’une malédiction d’un homme politique du monde associatif pas comme les autres

Alain Boulanger est connu pour ses combats pour le commerce de proximité à Aulnay-sous-Bois, la lutte contre l’implantation du Mc Donald dans cette même ville, et pour sa volonté de peser dans les décisions ayant trait à la circulation. Dirigeant d’une main de fer une association locale (CAPADE), Alain Boulanger est aussi réputé pour son temperament explosif et ses difficultés à travailler en équipe.

Un parcours politique et des déboires parfois coûteux

Le combat d’Alain Boulanger ne date pas d’hier. On peut retracer quelques combats très anciens comme la sauvegarde du Vélodrome à Aulnay-sous-Bois. Ayant un temps appartenu au PCF, Alain Boulanger a été un adversaire politique de feu Jean-Claude Abrioux, maire RPR de 1983 à 2003. Déjà à cette époque, M. Boulanger n’avait pas sa langue dans sa poche, et un article paru dans le Parisien lui valu un célèbre procès pour diffamation, procès qu’il perdit et qui lui coûta très cher.

Il participa aux élections législatives de 2002 (sans étiquette) où il ne fit qu’un score modeste. Puis il se rapprocha du Parti Socialiste, où Gérard Ségura (maire d’Aulnay de 2008 à 2014) émergeait et imposait sa marque au détriment des barons socialistes locaux de l’époque.

C’est ainsi qu’il fut colistier de Gérard Ségura en 2008. Il adopta également l’étiquette PRG pour pouvoir contester le canton Sud, malgré des relations parfois mouvementées avec le leader local Ahmed Laouedj. Il perdit dès le premier tour dans le Canton Sud mais la liste de Gérard Ségura l’emporta au second tour avec 204 voix d’avance sur celle de Gérard Gaudron, maire UMP sortant.

Ce qui devait être une consécration pour un homme politique au parcours compliqué déboucha sur une immense déception. Alors que Monsieur Ségura lui avait promis, au travers d’Ahmed Laouedj, une place d’adjoint (selon nos informations, délégation commerces), la réunion des colistiers qui suivit la victoire de la liste PS-PRG-PCF-Les Verts lui révéla qu’il devait concéder sa place d’adjoint à Philippe Gente, acteur PS local. La réunion fut très animée et M. Boulanger claqua la porte. Ce revers lui est tellement resté au travers de la gorge qu’il ne dormit quasiment pas cette nuit là.

De cette déception, Alain Boulanger adopta dans un premier temps la politique de la chaise vide au conseil municipal. Il n’hésita pas à s’appuyer sur l’opposition UMP pour passer des messages, et réactiva son association CAPADE pour jeter des peaux de banane à la majorité municipale de Gauche. Il obtint toutefois, grâce à la capacité de persuasion d’Alain Amédro (responsable Europe Ecologie Les Vers local), un siège au SEAPFA (syndicats en charge de la gestion des déchets). Siège qu’il ne garda pas suite aux invectives lancées à Gérard Ségura au travers de communiqués interposés et du fait que Gérard Ségura lui reprocha son absence en réunion de groupe.

Alain Boulanger continua le combat et se rapprocha des Verts (qui ont quitté entre temps la majorité). Il s’inscrivit dans une alliance de circonstance avec Abdel Benjana et Fouad Guendouz, qui ont quitté la majorité PS en fin de mandat, pour former un groupe politique et avoir une tribune dans le magasine municipal Oxygène.

Les élections municipales 2014 approchant, il forgea définitivement son alliance avec Alain Amédro – candidat EELV – dont l’accord était d’obtenir la position n°3 sur la liste. Alors que tout semblait bien se passer, Alain Boulanger claqua la porte et annonça son départ de la liste, M. Amédro n’ayant, selon Alain Boulanger, pas respecté son engagement de lui donner la place de N°3. Les listes étant toutes finalisées, il se retrouva hors jeu pour la bataille des municipales, même s’il interviewa tous les candidats – à l’exception de Gérard Ségura – sur leur programme concernant la protection du commercer de proximité et leur position vis-à-vis du futur centre commercial géant Europa City.

Contre toute attente, Alain Boulanger annonça son soutien à Bruno Beschizza, candidat UMP, à quelques jours du premier tour des municipales 2014. Un soutien qui pris de court plusieurs membres de son entourage, et qui causera quelques mois plus tard la démission de plusieurs cadres de l’association CAPADE.

Retrouvera t-on Alain Boulanger sur une liste pour les municipales 2020 ? C’est possible, mais même s’il est resté plutôt en de bons termes avec Bruno Beschizza, reste à savoir si ce dernier voudra d’un « électron libre » dans sa liste (Bruno Beschizza avait déjà écarté après le premier tour Arnaud Biaou, aujourd’hui décédé, parce qu’il n’avait pas respecté ses consignes pendant la campagne et ce malgré tout le talent que M. Biaou avait).

Une vie associative à cent à l’heure mais un désir de contrôle total

Sur le plan associatif, le parcours de M. Boulanger a été un peu plus fructueux. Son association Capade est toujours debout et sait toujours attirer les foules, les sujets abordés étant il est vrai suffisamment attrayant pour attirer le citoyen lambda (sécurité, commerces de proximité, circulation…). Cependant, le caractère explosif de M. Boulanger et sa volonté d’être le seul maître incontesté à bord ont beaucoup entaché son parcours associatif malgré un réseau impressionnant (sous-préfets, préfets, politiques, commerçants, patrons…).

Au niveau de CAPADE par exemple, lorsque l’on assiste à une réunion publique, les autres membres du bureau sont presque muets. Certains diront qu’ils font tapisserie. Alain Boulanger, en tant qu’excellent tribun, monopolise la parole et la distribue au public quand bon lui semble. Les membres du bureau les plus à l’aise à l’oral ont soit quitté le navire, soit été poussés vers la sortie. Lorsque Alain Boulanger annonça son départ de la présidence de CAPADE en 2013 car en campagne avec Alain Amédro, il octroya ce poste à sa dévouée et fidèle lieutenant Evelyne Janier-Dubry, malgré le fait que des prétendants bien plus à l’aise avaient postulé et s’étaient entretenus avec lui. Malgré le fait que Madame Janier-Dubry devint un court moment présidente de l’association, c’était toujours Alain Boulanger qui prit la parole en réunion publique. Quand il quitta le navire Alain Amédro, c’est sans aucune difficulté qu’il reprit le poste de président de Capade, sans aucune résistance de Madame Janier-Dubry. Certains diront que cette dernière n’était qu’une présidente de façade et que M. Boulanger n’avait en fait jamais perdu le contrôle de l’association.

M. Boulanger participa à des collectifs mais à chaque fois cela s’est très mal terminé :

  • Capade adhéra à collectif de défense des zones pavillonnaires (Collectif pour Aulnay) mais suite à des prises de parole au nom e ce collectif sans en informer le bureau, l’association d’Alain Boulanger fut éjectée
  • Alain Boulanger travailla un temps avec l’éphémère Capade Nord mais cette association aboutit à une impasse
  • Alain Boulanger travailla ensuite dans le Collectif Pour le Triangle de Gonesse mais une divergence de point de vue le fit quitter ce collectif. Alain Boulanger reprocha aux membres du collectif de se focaliser sur la protection des terres agricoles et non sur celle des commerces de proximité
  • Alain Boulanger devint ensuite membre du collectif Euro Pas du Tout (contre Europa City) mais là également, la mariage ne prit pas, il quitta ce collectif qui serait gangrené par les centres commerciaux selon lui

Ce parcours atypique fait de M. Boulanger une personne pas comme les autres. Son talent d’orateur et ses grandes connaissances sur de nombreux dossiers ont de lui quelqu’un d’assez exceptionnel. Hélas, ses difficultés à travailler en équipe et sa relative incompatibilité à supporter la contradiction empêchent son talent de s’exprimer. Dans le monde professionnel, il serait un excellent commercial, mais un bien piètre manager.

Publicités

BILAN des MODIFICATIONS du PLAN de CIRCULATION d’Aulnay-sous-Bois avec les Aulnaysiens

BILAN des MODIFICATIONS du PLAN de CIRCULATION d’AULNAY SOUS BOIS … … avec les AULNAYSIENS 

Chère madame, cher monsieur,

Au premier semestre de la présente année, des modifications du plan de circulation de notre ville ont été effectuées soi-disant en répondant aux demandes des riverains effectuées lors des réunions de Conseils de Quartiers dans le cadre de l’étude sur la révision générale de la circulation et du stationnement.

La gestion de ces Conseils de Quartiers tenue uniquement par des représentants de la ville conduit à « bâillonner » les conseillers de quartiers qui devraient, dans l’esprit de la loi, coanimer ces réunions.

La défaillance de la méthode employée conduit a donner du sens a toutes les demandes ponctuelles formulées comme si la somme des intérêts particuliers pouvait représenter l’intérêt général.

Le « saupoudrage » que nous constatons s’effectue avant d’avoir traite le trafic de transit, bien qu’étant une priorité qui avait été retenue……. Par conséquent les solutions mises en œuvre ne correspondent qu’a faire reporter le trafic actuel sur d’autres voies.

Ces deux thématiques de fond et de forme ont été les préoccupations qui nous ont conduit à créer l’association, et ce sont donc deux raisons suffisantes pour faire avec vous le bilan de la mairie dans ce domaine.

D’autant plus que nous venons d’apprendre que des réunions de Conseils de Quartiers sur ce sujet sont programmées courant octobre.

Aussi nous vous invitons le

Mardi 9 octobre 2018 a 19h00 Salle Dumont

Nous souhaitons vivement votre présence. 

Source : communiqué association CAPADE

Un grand rassemblement au marché du Boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois ce jeudi contre Europa City

Le collectif Europas du tout, mené par la personnalité locale Alain Boulanger, organise le jeudi 27 septembre le matin un grand rassemblement sur le marché du Boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois. Objectif : sensibiliser la population aux risques encourus par les commerces de proximité et le centre-ville par le grand centre commercial et d’affaires Europa City.

Pour plus d’information, cliquer sur l’image ci-contre.

Europa City accuse l’association CAPADE de Fake News et d’être proche du Maire d’Aulnay-sous-Bois

Il y a quelques jours une association a fait une révélation fracassante justifiant sa création contre le mega centre commercial EuropaCity : destruction de 8000 emplois, – 75% du chiffres d’affaires en moins pour les commerçants locaux avec une captation de 340 millions d’Euros de leurs chiffres d’affaires.

Rien de moins, pour un peu, nous aurions pu aussi être responsables de la disparition des bébés phoques !

Il faut prendre toutes ces « annonces » pour ce qu’elles sont : un poisson d’avril. Pourquoi ?

1. Ce « nouveau » collectif n’en est pas un. Il s’agit de l’association Aulnaysienne, très liée au maire d’Aulnay-sous-Bois qui aurait préféré qu’EuropaCity se fasse sur les terrains de sa commune (ancienne usine PSA) plutôt que chez son voisin de Gonesse. Monsieur Boulanger, Président de la Capade et donc également le porte-parole de ce nouveau collectif. Faire du neuf avec du vieux n’étant jamais une méthode de rebond, personne n’est dupe de la supercherie.

2. Ce collectif présente EuropaCity comme un centre commercial gigantesque et demande à des commerçants ce qu’ils en pensent. C’est comme demander à Jean-Luc Melenchon ce qu’il pense d’Emmanuel Macron pour justifier qu’Emmanuel Macron doit arrêter la politique… Une question orientée pour une réponse assurée. Monsieur Boulanger avait pourtant l’occasion de bien connaître le projet EuropaCity car nous l’avons invité à devenir membre du Comité de suivi du projet. Il a malheureusement participé à une seule réunion et ne vient plus depuis. La peur d’être convaincus que l’on ne fait pas n’importe quoi et qu’EuropaCity est un nouveau quartier des loisirs avec une offre commerciale certes, mais surtout beaucoup de culture avec un grand musée, des salles de spectacles, et de loisirs avec un grand parc à thème, le plus important complexe aquatique de France et un parc dédié à la glisse notamment sur neige.

3. Dans son art assumé de faire du neuf avec du vieux, cette association reprend une étude financée par les centres commerciaux (qui eux en sont !) Il est d’ailleurs savoureux de voir des commerçants dénoncer les grandes surfaces dans une campagne financée par les… centres commerciaux !) et contre dite par un expert indépendant mandaté par la Commission Nationale du Débat public.

4. L’analyse de l’association repose sur une image figée du territoire dont le commerce est déjà largement attaqué. Selon l’Etat , c’est plus de 300 000 habitants nouveaux attendus dans le territoire à l’horizon 2030. La question qui se pose au pouvoir public est de maintenir dans le territoire ceux qui accèdent à la classe moyenne et d’en attirer de nouveaux. Pour cela, il faut des projets créateurs d’emplois et de changement d’image du territoire comme EuropaCity. L’avenir de ce territoire passe par plus de mixité qui va renforcer le commerce local très affaibli. Au contraire de capter 340 millions de chiffre d’affaire aux commerces locaux, c’est plus de 900 millions d’Euros injectés dans l’économie locale chaque année. Au-delà de ces incohérences, ce collectif essaie de mettre en avant un expertise pour faire croire que leur point de vue est une vérité. Ils utilisent donc une « étude » qu’ils présentent comme celle d’un grand cabinet, Mc Kinsey, dont le sérieux est reconnu.

Source et article complet : Europa City

Capade auprès des commerçants d’Aulnay-sous-Bois contre le projet Europa City

Notre chroniqueur Christian Picq vous propose de découvrir un article du Parisien sur la mobilisation des commerçants et du tissu associatif contre le projet Europa City en cliquant sur l’image ci-dessous.

Un sondage de CAPADE sur la qualité de vie à Aulnay-sous-Bois

Chère Aulnaysienne , cher Aulnaysien

Un sondage visé par le journal le Parisien sur les villes d’Île-de-France de plus de 5000 habitants et dont les résultats ont été publiés le 23 septembre 2017 nous interpellent particulièrement quant aux appréciations formulées sur notre ville par un panel de franciliens qui a classé Aulnay 380 sur 385, ceci pouvant expliquer cela.

En fonction des critères qui détermineraient un classement des villes où il fait bon vivre, Aulnay-sous-Bois aurait une marge de progression qui mériterait d’être identifiée thème par thème avec votre aide si vous nous faisiez le plaisir de répondre au questionnaire ci-dessous.

Fort de vos réponses et de toutes celles que nous aurons reçues nous identifierons quelles sont vos attentes principales et ainsi il sera possible de concentrer notre action vis-à-vis de l’exécutif municipal

Soyez assurés sur la confidentialité de vos réponses, un anonymat total sera exercé comme il se doit.

Vous pouvez nous répondre soit par mail (capade.sud@orange.fr) soit en nous retournant le questionnaire à l’adresse de notre association 57, rue Turgot 93600 Aulnay-sous-Bois.

Merci par avance pour votre participation que vous pourriez avoir envie éventuellement de prolonger par un engagement auprès de nous.

Source : CAPADE

Pour récupérer le formulaire du sondage, cliquer ici.

L’association CAPADE à Aulnay-sous-Bois veut en savoir plus sur les Aulnaysiens et donne rendez-vous le 9 avril

Madame, Monsieur,

Nous avons créé notre association dans le but de promouvoir la démocratie participative et d’améliorer la qualité de vie des aulnaysiens.

Malgré la volonté de la municipalité d’élaborer un nouveau plan de circulation, nous ne sommes pas persuadés que vos attentes aient été correctement prises en considération.

Redynamiser le centre-ville est un projet d’actualité de la municipalité et cela suppose d’être écouté par nos élus sur des domaines concourant au but recherché :

  • Favoriser un développement commercial équilibré
  • Travailler à la mobilité et l’accessibilité
  • Développer une offre d’habitat attractive
  • Mettre en valeur les formes urbaines
  • Fournir l’accès aux équipements et services publics

Notre espoir d’être entendus passe par la qualité de nos propositions que nous pensons pouvoir améliorer lors d’une soirée d’échanges à laquelle nous vous convions le :

Lundi 9 avril 2018 à 19 heures 30 Salle Dumont (boulevard Galliéni)

Un sondage du Parisien de septembre 2017 réalisé sur les villes de plus de 5000 habitants en Ile-de-France montre le chemin à parcourir pour améliorer l’attractivité d’Aulnay.

Votre présence ne peut qu’enrichir nos propositions c’est la raison pour laquelle nous comptons sur vous.

Source : communiqué du bureau Capade

CAPADE… en action vous propose de débattre le 9 avril à Aulnay-sous-Bois

COMITE AULNAYSIEN DE PARTICIPATION DEMOCRATIQUE

L’association CAPADE qui existe à AULNAY depuis 2001 a pris naissance dans un premier temps auprès des habitants d’Aulnay sud mais son action s’est étendue sur l’ensemble de la ville depuis 4 ans environ.

Une association qui s’implique dans l’ensemble des problèmes quotidiens de la ville aussi bien auprès des Aulnaysiens que du Maire et des élus dont elle est un partenaire régulièrement sollicitée sous forme de consultations, de rencontres,  de transmissions de dossiers pour avis…, il n’en est pas moins certain qu’elle s’élève aussi contre certains choix qui ne semblent pas toujours correspondre aux soucis des Aulnaysiens.

Aujourd’hui l’association est gérée par un Conseil d’Administration se composant d’un président et de 5 membres qui se répartissent au mieux les divers thèmes d’interventions , qu’ils soient ponctuels (piscine, grand Paris…) ou permanents sur la ville(urbanisme, circulation…)

L’assemblée générale avec ses adhérents se tiendra le lundi 9 avril 2018 suivie d’une rencontre à 19H30 salle Dumont avec tous les Aulnaysiens qui souhaiteront soit obtenir davantage de renseignements sur nos actions soit nous rejoindre pour une efficacité amplifiée sur la ville car

«  l’union fait la force ».

Tout Aulnaysien est donc cordialement invité si ce n’est au moins pour découvrir l’intérêt que peut représenter une mise en commun de toutes ces préoccupations présentes ou futures, sachant que personne n’est à l’abri  :

  • d’un problème de construction inadaptée dans son voisinage
  • d’un problème de circulation dans sa rue, dans son quartier, dans Aulnay…
  • d’un problème de commerces fermés
  • d’un problème de sécurité dans son quartier
  • d’un problème d’emplois, de fermetures d’entreprises aulnaysiennes ….

… il en est de la qualité de vie et de l’environnement de chacun

NOS DOSSIERS

  • LES 8 CONSEILS DE QUARTIERS : Participations/Interventions régulières
  • L’URBANISME: Participation à l’élaboration du dernier PLU dont interventions selon les projets sur la ville
  • LE COMMERCE DE PROXIMITE: Pour la défense du commerce  de proximité en collaboration avec les associations des commerçants d’Aulnay et des villes de Paris Terre d’Envol contre le projet EUROPA CITY, sachant qu’une annulation ….
  • LA CIRCULATION ET LE STATIONNEMENT: Participation aux ETUDES en cours menées par le bureau Egis  dans le but d’éliminer les nuisances existantes
  • LA SECURITE: Vidéosurveillance : échanges avec les services de la police municipale
  • DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE: L’EMPLOI, ex PSA : réaménagement du site de PSA en synergie avec le territoire en termes d’emploi
  • LES COMPTEURS LINKY: avis donnés , nocifs ou pas  ?
  • LE CONSEIL CITOYEN: Outil de pilotage d’initiatives locales, participation  à toutes fins de redynamiser les quartiers prioritaires
  • LE CESE*: Nouvelle structure de démocratie: Présence dans le collège économie, attractivité du territoire *Conseil Economique Social et Environnemental
  • …et tout dossier d’actualité sur Aulnay sous Bois

Nous vous donnons donc rendez-vous le LUNDI 9 AVRIL à 19h30 Salle Dumont (proche gare)

Pour le bureau :

Alain BOULANGER, Président

Evelyne JANIER DUBRY

Christian PICQ

Alain ZERMATTI

CAPADE critique l’interruption du conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois par Hadama Traoré

Notre association a été créée pour promouvoir la démocratie participative et donc vise à se faire entendre de nos élus.

Donc comment ne pas se poser des questions sur la violence qui a pris le pas sur la démocratie dans une instance comme le conseil municipal.  Comment peut il y a avoir un début d’explication, voire de légitimité à l’action entreprise par une cinquantaine de personnes,  qui a conduit suivant les règles existantes, le maire à continuer les débats à huis clos après avoir fait évacuer toutes les personnes se trouvant dans la zone réservée au public.

Nos dirigeants se targuent parfois dans le monde, de façon comminatoire, sur ce que représente une véritable démocratie à contrario de tous les autres pays où des présidents sont élus à vie en muselant les médias et en éliminant les oppositions. Comment par conséquent comprendre et partager le terme de “dictateur” employé à l’encontre du maire si l’on considère ce terme au regard de ce qu’il se passe dans de vraies dictatures. Les alternances politiques dans notre pays et dans notre commune tente à démontrer que les élections sont significatives de l’état de l’opinion,opinion qui peut se concrétiser grâce à un  droit à manifester existant dans un cadre républicain et pacifié qui est le nôtre.

Depuis la loi instituant les conseils de quartier et la démocratie participative nous nous efforçons d’améliorer le dialogue avec les élus de cette ville auprès de qui nous ne cessons de dire que les outils locaux permettant ce dialogue escompté sont perfectibles et cela sans tarder pour que notre jugement s’inverse avant la fin d’un mandat qui s’approche. Il est clair que nos élus ont un mandat qui n’est pas éternel mais qui leur confère la responsabilité de prendre des décisions en fonction de l’attente de leurs concitoyens qui sont également des contribuables et bien sûrs des électeurs car contrairement à certaines affirmations nous ne sommes pas en dictature. Par conséquent dans un respect réciproque et mutuel il y a lieu d’assurer un dialogue critique et constructif qui ne peut en aucune mesure en l’état actuel des choses légitimer ce qui vient de se passer en dehors de toutes les règles, ce qui  concoure à ternir l’image de notre ville avec toutes ces autres affaires qui font la une des médias et par voie de conséquence le triste classement de notre ville parmi ces villes d’Île-de-France où il fait bon vivre.

Ce que nous défendons par une expression libre et indépendante ne se veut pas être en soutien politique de la municipalité en place mais simplement l’expression et le rappel de valeurs qui sont les nôtres pour une association non politique, non religieuse et volontairement tournées vers l’amélioration du cadre de vie de nos concitoyens.

Source : communiqué Capade

Le Capade se félicite de l’annulation de l’arrêté créant la ZAC dite du « Triangle de Gonesse » ou Europa City

Le Capade, association de défense de la qualité de vie en général et principalement du commerce, avait saisi le tribunal administratif de Cergy-Pontoise contre l’arrêté préfectoral du Val-d’Oise autorisant la création de la zone d’aménagement concerté dite du « triangle de Gonesse ».

L’association se félicite de la décision du tribunal qui reconnaît les graves manquements de l’étude d’impact mise à disposition du public dans le cadre de l’enquête publique, manquements qui ont faussé le débat démocratique en induisant les citoyens en erreur.

Au delà des nombreuses incidences environnementales néfastes pour la population, le Capade rappelle que ces dernières ne doivent pas masquer un aspect tout aussi important que sont les répercussions économiques dramatiques pour le territoire avec la disparition programmée du commerce existant et la suppression de 8000 emplois du fait de la création par EuropaCity de 230 000 m2 de cellules commerciales.

Pour continuer d’alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur ce gigantesque plan social, un collectif de commerçants se refusant de faire de leur territoire la plus grande friche commerciale d’Europe et dont le Capade sera partie prenante sera lancé dans les prochaines semaines. 

Alain Boulanger / Le Capade

%d blogueurs aiment cette page :