Archives de Catégorie: La vie d’AulnayCap !

Deux membres de la rédaction fêtent leur anniversaire

Est-ce une coïncidence étrange ou un concours de circonstance, deux membres éminents de la rédaction d’Aulnaycap souhaitent leur anniversaire à un jour d’intervalle :

  • Notre éditorialiste et chroniqueuse Catherine Medioni, dont l’anniversaire eut lieu hier

  • Notre responsable Aurore Buselin, dont l’anniversaire a lieu aujourd’hui

Une rédaction très féminine et paritaire contrairement à deux nombreux blogs très virils et peu ouverts à la gent féminine. Les autres rédacteurs étant Philippe Grécourt et Arnaud Kubacki.

Joyeux anniversaire à nos rédactrices !

A propos de la responsabilité du blog Aulnaycap et des commentaires parfois injurieux

La popularité d’Aulnaycap et les articles pas toujours en adéquation avec l’idéologie et les convictions de ses lecteurs apportent parfois des tensions qui se traduisent par des commentaires acerbes, parfois injurieux frôlant la diffamation. Une mise au point s’avère nécessaire, à la demande de la rédactrice en chef Aurore Buselin.

La responsabilité du blog

Si certains en doutaient encore, la responsabilité du blog repose bien sur les épaules d’Aurore Buselin, et ce depuis 2017. L’ancien rédacteur en chef Arnaud Kubacki a décidé de passer le relais pour des raisons personnelles, professionnelles et pour réduire les tensions avec le pouvoir politique local. En effet, une certaine inimité du Maire envers Arnaud Kubacki conduisait systématiquement à des poursuites judiciaires reposant souvent sur des motifs futiles, poursuites qui ont toujours été déboutées. Si Arnaud Kubacki n’a subi aucun dommage financier (il se défendait sans avocat) et en ressortait souvent grandi, le temps passé au tribunal était jugé inutile au regard de ses obligations familiales et professionnelles. Le changement de responsabilité a permis de renouer des contacts avec la communication du Maire et ses collaborateurs, même si ces rapports ne sont pas toujours sans accrocs. La neutralité du blog Aulnaycap reste souvent mal perçue par la municipalité, qui a souvent utilisé des moyens de pression diverses par le biais de collaborateurs incitant à revoir ou à supprimer certains articles jugés déplaisants vis-à-vis de la municipalité.

Aurore Buselin a son style, sa méthode, sa propre qualité rédactionnelle. Sa manière de relater les faits et la richesse syntaxique de ses articles sont différentes de celles d’Arnaud Kubacki ou des autres contributeurs occasionnels. Chaque rédacteur a son style, son histoire, son expérience. Si la sincérité dans la restitution de l’information reste de mise chez Aulnaycap, il est possible que la vision et la compréhenson du sujet aboutissent à des articles qui peuvent être perçus comme manquant d’impartialité. Cependant, Aulnaycap reste un blog indépendant des partis politiques et des différents mouvements. Aucun rédacteur n’a fait partie d’une liste aux dernières élections municipales 2020, contrairement aux autres blogs Aulnaysiens.

La modération

Il y a eu ces derniers temps beaucoup de critiques sur la qualité de la modération chez Aulnaycap. Si sous la responsabilité d’Arnaud Kubacki, les commentaires étaient souvent acceptés sur le principe de la liberté d’expression et de critique, la modération s’est beaucoup durcie sous Aurore Buselin.

Sans faire étalage des différences d’opinion au sein de la rédaction, nous avouons ici que les avis diverges. Si les commentaires sans intérêt et attaquant gratuitement une personne sous couvert de l’anonymat doivent être modérés, les critiques vis-à-vis du blog eux ne le devraient pas. Après tout, c’est grâce à la critique et la remise en question que l’homme a su évoluer, faisant fi des préjugés et des idées reçues.

Les auteurs de commentaires qui ont été critiques sur Aulnaycap et qui ont été sanctionnés de manière brutale ont tous été réhabilités et peuvent de nouveau commenter. Le bannissement ne servant à rien (les auteurs peuvent changer d’IP ou de pseudo), les commentaires diffamants ou injurieux seront tout simplement supprimés.

 

Est-ce encore un droit d’écrire et de commenter de manière anonyme ?

A plusieurs occasions, la rédaction a été interpellée pour avoir laissé passer des articles ou des commentaires rédigés par des personnes voulant préserver leur anonymat. Ceux qui sont favorables à l’anonymat mettent en avant la liberté d’expression tandis que les détracteurs estiment que les anonymes manquent de courage et de conviction.

La loi en France est claire : elle autorise l’anonymat comme principe lié à la liberté d’expression. On peut lire ainsi :

« L’anonymat est un concept essentiel de la protection de la liberté d’expression ainsi que du droit au respect de la vie privée. … De ce fait, une activité peut être anonyme tout en étant publique« 

Quelles sont les limites que l’on devrait imposer ?

Jusqu’au début des années 2000, tous les sites – ou presque – autorisaient de commenter de manière anonyme ou masquée. Mais peu à peu, certains ont abusé de ce droit pour faire des attaques en règles contre des personnes ou des groupes de personnes, glissant parfois vers le racisme, l’antisémitisme ou le complotisme. Si bien que la plupart des sites ont interdit le commentaire anonyme, privilégiant les « pseudos ».

Sur Aulnaycap, certaines personnes témoignent à visage découvert et assument leurs propos. D’autres ne souhaitent pas être visibles de peur de représailles sur leur lieu de travail ou dans la vie privée. On constate cependant l’apparition de ce que l’on appelle « trolls » qui consistent à lancer des débats sans fond, qui ne font rire qu’eux.

Pour le moment, Aulnaycap a choisi de maintenir la liberté d’expression en autorisant le témoignage anonyme, même si cela ne fait pas l’unanimité auprès de nos lecteurs.

Des attaques et et peaux de bananes avec des sanctions qui apparaissent comme inutiles

Bien entendu, l’anonymat ragaillardit les commentateurs qui n’hésitent pas, en fonction de leur bord politique, d’attaquer la majorité municipale ou l’opposition. Acte lâche pour certains, droit fondamental pour d’autres, ce témoignage anonyme ou via pseudo permet soit de taquiner une personne, soit de régler ses comptes à moindre risque.

Que faire contre les trolls anonymes ou sous pseudo ? Pas grand chose, puisque le bannissement est purement inutile et chronophage : il suffit de changer d’IP ou de pseudo et le tour est joué. Un collégien serait capable de faire ce tour de passe-passe. Alors que faire ? Il y a plusieurs solutions :

  • Laisser passer les commentaires « trollesques » pour montrer la débilité de certains propos tout en louant les calembours et les jeux de mots recherchés ?
  • Ne pas publier ces commentaires en espérant une lassitude de leurs auteurs ?
  • Modérer les commentaires en expliquant la raison de la modération ?

Les avis divergent chez Aulnaycap.

Si les blogs Aulnaysiens ne pèsent pas sur le débat politique, ils peuvent aider les habitants, la preuve !

Dans un article précédent, nous indiquions, non sans désappointement, que les blogs et les réseaux sociaux ne pesaient pas vraiment dans le débat politique. Cependant, les blogs peuvent servir d’alerte et aider à faire passer un message à la municipalité pour une action rapide et efficace.

Ce matin, une lectrice qui réside à Aulnay Sud a remarqué que les rues de son quartier ont été nettoyées, la balayeuse est passée. Un article publié sur Aulnaycap montrant, photos à l’appui, l’état déplorable des rues de ce quartier a vraisemblablement fait réagir.

S’il y a un domaine où un blog peut contribuer à la vie citoyenne et à la démocratie de proximité, c’est bel et bien le relais d’information pour permettre à tout un chacun de d’exprimer via un média qui a pignon sur rue.

L’inutilité des blogs et des réseaux sociaux dans le débat politique, et si Bruno Beschizza avait raison ?

Lors du conseil municipal d’installation, Bruno Beschizza, réélu dès le premier tour avec près de 60% des voix, en tête dans tous les bureaux de vote, en a profité pour tacler les blogs et les réseaux sociaux. Ragaillardi par sa victoire sans appel, M. Beschizza a évoqué, sans les nommer, les blogueurs et férus de commentaires sur les différents réseaux sociaux, avec des qualificatifs peu flatteurs :

  • Personnes déconnectées du terrain, qui vivent dans le virtuel et n’impact quasiment pas les débats
  • Personnes qui restent dans « l’entre-soi », qui refusent le débat sur le terrain et évitent les contacts
  • Personnes qui se targuent d’être spécialistes, expertes et qui n’acceptent pas forcément les idées contradictoires

S’il est vrai que M. Beschizza grossit volontairement le trait, n’y-a-t-il pas un peu de vérité dans ses propos ?

Des blogs qui n’apportent que peu d’information originale

Aulnay-sous-Bois est une ville connue pour sa blogosphère riche et variée et ses réseaux sociaux actifs. Jérôme Charré, qui a aujourd’hui disparu de la circulation, en avait été le précurseur en 2005 avec Monaulnay. Très critique vis-à-vis de Gérard Gaudron à l’époque (ils s’étaient opposés sur la démolition du Galion), M. Charré avait tenté d’ouvrir la voie en apportant une information décalée par rapport à Oxygène. Vint Aulnay Radical de Billel Ouadah, qui visait à distiller une vision « centriste » mais qui diffusait principalement des informations nationales.

Mais c’est surtout l’électrochoc de l’élection de M. Ségura (PS) en 2008 qui a provoqué l’apparition de blogs favorables ou non à la majorité socialiste :

  • Aulnay Autrement avec Laurent Comparot, fidèle lieutenant de M. Segura et qui défendait à bras le corps le programme de la majorité d’alors
  • Aulnay Libre qui au départ regroupait des personnes qui ne voulaient pas que des logements sociaux soient construits dans le secteur de la rue des Saules
  • L’éphémère Aulnay En Marche qui, de manière anonyme, attaquait aussi bien la majorité municipale PS que les personnes de droite non favorables à Gérard Gaudron

Il y en eu d’autres, qui ont connu des destins variés, la plupart n’étant plus actifs aujourd’hui.

Aujourd’hui, fort est de constater que les blogs Aulnaysiens ont plutôt mal vieilli et manquent souvent d’originalité. Mise à part les articles élaborés et biens construits – mais presque systématiquement contre M. Beschizza – d »Hervé Suaudeau sur MonAulnay, les articles acides et souvent drôles de Stéphane Fleury sur Aulnay Libre (même si le ton quasi propagandiste leur font perdre un peu d’intérêt) et les reportages vidéos et originaux d’Aurore Buselin sur ce présent blog, le contenu des blog est bien souvent pauvre.

Ainsi, 90% des informations sur les blogs sont :

  • Des articles du Parisien
  • Des recopies d’article via des Google Alertes
  • Des recopies d’article via les différents groupes de Facebook (notamment #SLAPC)
  • Des communiqués de syndicat ou de groupes politiques

Bien entendu, ce constat s’applique également à Aulnaycap, même si de nombreux contributeurs, anonymes ou non, apportent des informations originales et souvent très intéressantes que nous sommes fiers de publier.

Une audience en trompe l’œil

S’il est vrai que les bogs les plus populaires peuvent se targuer d’avoir une audience confortable (sur Aulnaycap, on dépasse souvent les 3000 lecteurs uniques par jour), s’agit-il vraiment d’une audience capable d’influer la politique à Aulnay-sous-Bois ? Certainement pas. Quelques règles techniques permettent de gonfler artificiellement l’audience avec des personnes venant de toute la France, et même au-delà. La technique est bien comprises de certains :

  • Un titre avec des mots clé pour obtenir de l’audience via les résultats de recherche Google (Covid-19, Réouverture des écoles, Les 3000…)
  • Une image qui choque pour inciter au clic
  • Des copier/coller de l’article sur les différents groupes Facebook pour obtenir artificiellement une audience supplémentaire
  • Parfois des appuis de groupes politiques pour gonfler l’audience via un partage de l’information

Mais au final, les blogs n’ont que peu d’influence sur le débat local. La preuve, malgré les attaques systématiques de certains blogs contre Bruno Beschizza et sa gestion, celui a été réélu dans un fauteuil. Bien entendu, la visibilité de ces blogs agace et c’est pour cela que Bruno Beschizza les critique – voire les attaque. Mais ce n’est certainement pas en glissant un article critique dans un flot de copier/coller du Parisien d’informations généralistes qu’un blog pourra faire trembler l’homme fort d’Aulnay.

Des réseaux sociaux souvent brouillons parfois ridicules

Outre les blogs, on trouve de nombreux groupes et personnalités locales qui parlent d’Aulnay-sous-Bois. On peut évoquer le « fameux » groupe communautaire #SLAPC où certains sujets sont tabous au risque de se faire vilipender (en totale contradiction avec l’esprit de liberté d’expression) ou encore le groupe un peu plus ouvert Aulnay En Commun. On ne peut pas ne pas mentionner le groupe sans nul doute le plus intéressant,  « Tu es d’Aulnay Sous Bois , quand …. » qui parle de l’histoire de la ville avec les photos d’archive.

Hormis ce dernier groupe, on peut voir, outre les partages systématiques et parfois agaçants des blogs par leurs rédacteurs, des contributions d’experts auto-proclamés et de procureur de la pensée. On y trouve parfois des propos simplistes, comme si d’un coup de baguette magique, les maux de la planète pourraient disparaître. A se demander pourquoi ces personnes, parfois anonymes ou utilisant un pseudo, ne font pas une liste pour mettre au grand jour leurs idées.

Là aussi, Bruno Beschizza peut dormir tranquille. Il n’y a pas de structure, pas de fil directeur. C’est flou et bien souvent, les propos qui y sont tenus sont plutôt des repoussoirs. Si ces réseaux avaient vraiment une quelconque importance, Bruno Beshizza n’aurait presque pas besoin de faire campagne.

Des blogs et les réseaux sociaux peuvent-ils vraiment peser ?

Au-delà de ce triste constat, il serait imprudent de dire que les blogs et les réseaux sociaux n’aient aucune influence sur la vie politique. Certains blogueurs ou personnalités influentes sont des lanceurs d’alerte, avec des informations qui peuvent être reprises par les médias de premier plan. Si un blog est inutile lorsqu’il fait un simple copier-coller d’un média, il a toute son utilité lorsque la rédaction effectue un travail d’investigation, de manière indépendante et impartiale.

Si le blogueur est influencé par un parti politique, s’il a des attaches avec un Maire ou si au contraire il est son opposant, l’information distillée ne peut pas être impartiale et le blog perd de son intérêt et de son miel. Il reste cependant des blogueurs totalement neutres et, à défaut d’être journalistes, peuvent apporter une information nouvelle et rafraîchissante.

Dans certaines villes, des blogs ont émergé avec des personnalités certes politisées mais sans ambition politique. Des informations structurées, recherchées, vérifiées au sein d’une ligne éditoriale claire et non fourre-tout mettent souvent à mal les équipes municipales en place. A défaut de les faire tomber, ces informations peuvent influer sur les décisions municipales et faire un véritable contre-poids contre tous les excès. Hélas, nous en sommes loin à Aulnay-sous-Bois…

Instant détente en vidéos avec Aulnaycap : et si on mettait un peu d’Ambiance ?

Avec le confinement, fini les sorties au restaurant, dans les cafés. Le lien social en prend un coup, et de nombreux couples sont au bord de la rupture. Heureusement, avec votre blog Aulnaycap, vous pouvez profiter de quelques instants de détente en vidéos. On vous propose ainsi 3 vidéos de soirées sympathiques sur fond de musique portugaise dans le restaurant L’Ambiance située quartier de Chanteloup, qui n’est plus.

Instant détente en vidéos pendant le confinement : à la découverte de Châtellerault

La rédaction vous propose de partir à la découverte de la ville de Châtellerault, située dans le département de la Vienne. C’est une ville qui dispose de son vieux quartier, d’une place centrale magnifique, d’une cathédrale somptueuse et de nombreux commerces atypiques. A découvrir si vous passez dans les parages.

Ci-dessous une vidéo de la ville de Châtellerault :

Résultats de la consultation : Pour qui irez-vous voter aux municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois ?

Ce soir s’achève la campagne pour le 1er tour des élections municipales 2020. Le blog Aulnaycap, totalement neutre et indépendant, n’a pas ménagé ses efforts pour permettre aux Aulnaysiens – et pas seulement – d’en savoir plus sur les listes, les candidats, les programmes. Aulnaycap a été le seul blog transparent et ouvert à toutes les sensibilités avec l’interview des différents candidats (seul 1 a refusé), la diffusion des tracts et la volonté à tout un chacun de s’exprimer au travers des commentaires.

Aulnaycap a aussi été le seul blog à vous proposer une consultation pour le 1er tour des élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois. Vous avez été 266 votants uniques à y participer.

Au regard des résultats, 4 listes semblent prendre le dessus :

  • En tête arrive Vivre Aulnay avec Bruno Beschizza, 23,68% des voix
  • Arrive ensuite Aulnay En Commun avec Alain Amédro, 22,56% des voix
  • Aulnay plus fière, plus forte avec Benjamin Giami, 18,8% des voix
  • Démocratie représentative avec Raoul Mercier et Hadama Traoré, 15,79% des voix.

  Bien entendu, il s’agit de l’avis d’une petite partie de notre audience qui a souhaité se prêter au jeu. Cela montre que nos lecteurs sont de toutes tendances.

Ci-dessous les résultats : 

Philippe Grécourt, ancien membre d’Aulnaycap, soutient Benjamin Giami à Aulnay-sous-Bois

Le monde associatif et une grande partie des hommes politiques d’Aulnay-sous-Bois connaissent Philippe Grécourt pour son franc parler et son combat pour une circulation plus fluide, plus douce. Philippe a été membre d’Aulnaycap de 2012 à 2016 avant de se mettre en retrait pour poursuivre ses combats associatifs et politiques.

Philippe Grécourt a été rédacteur en chef du site Aulnaycap pendant la campagne des municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois pour remplacer le responsable de l’époque, Arnaud Kubacki, alors colistier sur la liste UDI.

La rédaction souhaitait rendre un vibrant hommage aux contributions de Philippe et au travail accompli. Homme de valeur, il ne faisait jamais dans les faux semblants et n’hésitaient pas à faire connaitre ses différences, sans pour autant les dévoiler sur la place publique. Philippe Grécourt a surtout été un membre éminent de l’association CAPADE notamment sur les sujets relatifs à la circulation, avant de démissionner pour cause de désaccord avec son président Alain Boulanger (d’autres membres du bureau ont démissionné à la même période, là aussi à cause de désaccords avec M. Boulanger).

Philippe, véritable homme de dossiers et très pointilleux sur les détails, a montré toutes ses qualités de synthèse et d’analyse. La vidéo ci-dessous montre notamment sa parfaite connaissance sur le dossier de la circulation :

Philippe est aussi un passionné de moto, il fait partie d’un club et n’hésite pas à sortir sa bécane pour de belles balades sur les anciennes routes nationales de France. Dans la vidéo ci-dessous, il présente d’ailleurs sa moto de fort belle manière :

Philippe est également un passionné de voile et adore l’océan.

Le nouveau combat de Philippe Grécourt est désormais de soutenir corps et ame la candidature de Benjamin Giami en tant que futur maire d’Aulnay-sous-Bois. Pour Philippe, M. Giami est ce qui pourrait arriver de meilleur à la ville et lui fait entièrement confiance pour la remettre sur les rails niveau projets et finances.

Comme vous le savez, notre blog est entièrement libre et indépendant, neutre et ne soutient aucun candidat. Nous souhaitons cependant bonne chance à notre ancien collègue dans ses projets politiques et associatifs. 

Pour les municipales à Aulnay-sous-Bois, le blog Aulnaycap est le seul totalement neutre et indépendant

Comme tous les 6 ans, les élections municipales impliquent la candidature de personnalités politiques et locales pour tenter de gagner une place. A Aulnay-sous-Bois, la blogosphère est connue pour son activité et son rôle de contre-pouvoir, en proposant aux lecteurs des informations souvent riches et variées. Cependant, il n’est pas rare que les blogueurs s’engagent en politique, faisant de cet outil une arme pour se démarquer localement.

Ainsi, pour les élections municipales 2020, des blogs ont pris position plus ou moins ouvertement pour la liste dans laquelle se trouvent leurs représentants. Cette année, Aulnaycap est le blog qui est indépendant, libre, qui maintient sa plus stricte neutralité, avec aucun candidat dans les listes qui se présentent. Ci-dessous, un tour d’horizon des blogs généralistes ou politiques locaux actifs avec prise de position :

  • Aulnay Mérite Mieux : Liste Aulnay en Commun avec Oussouf Siby en 5ème position
  • MonAulnay.com : Liste Aulnay en Commun avec Hervé Suaudeau en 15ème position et Jean-Louis Karkidès en 45ème position. 
  • Aulnaylibre : Liste Vivre Aulnay avec Bruno Beschizza avec Stéphane Fleury en 9ème position
  • 93600Infos : ce blog n’est plus actif depuis près d’un an, Alexandre Conan n’est sur aucune liste mais soutient ouvertement la liste Vivre Aulnay avec Bruno Beschizza sur son compte Tweeter

Toute la rédaction d’Aulnaycap garantit la liberté de parole des différents candidats et militants dans le respect d’autrui. De nombreuses interviews ont été réalisées ou sont planifiées.

Aulnaycap, c’est avec vous, pour vous.  

%d blogueurs aiment cette page :