Archives du blog

Des malfrats tentent de faire entrer des vieilles personnes à Aulnay-sous-Bois pour les dépouiller

Une lectrice nous annonce avoir rencontré une amie, très âgée, qui s’est faite interpeller par des femmes en voiture qui voulaient la reconduire chez elle, à la sortie de l’Ephad Camille Saint Saëns. Cette scène s’est passée un dimanche après-midi.

Ces personnes lui parlaient comme si elles la connaissaient et comme elle voit très mal, ne se méfiait pas trop. Fort heureusement , cela n’est pas allé plus loin.

Une scène identique s’est reproduite en sortant du cabinet d’ophtalmologie rue de 14 Juillet, avec le même mode opératoire… 

Si vous êtes fragile, méfiez vous des automobilistes qui veulent vous raccompagner chez vous !

Être homosexuel en banlieue c’est difficile selon BFM TV, mais un homosexuel d’Aulnay-sous-Bois prouve le contraire

@Stephen B.

On le relatait dans un article il y a quelques mois : les agressions homophobes sont particulièrement abjectes notamment dans certaines citées ou les homosexuels se disent victimes de viols.

Le jeune Lyès à Gennevilliers a témoigné de son calvaire aux journalistes de BFM TV et a dû, par mesure de sécurité, déménager à Paris. Si les actes homophobes ne semblent pas être des actes isolés dans les banlieues, un jeune Aulnaysiens témoignent avoir réussi à vivre son homosexualité à Aulnay-sous-Bois dans une cité dite sensible, sans pour autant avoir de problèmes. Il indique ainsi :

« Alors j’ai grandis Aulnay dans le 93, je suis gay et je n’ai jamais eu de problèmes car j’ai grandis avec ces jeunes et je sais me défendre… @Lyes_Alouane lui a affaire à la nouvelle génération qui vont payer les pots casser« 

Comme quoi être homosexuel en banlieue c’est tout à fait possible, à condition de se faire respecter…

La police municipale d’Aulnay-sous-Bois attaquée 27 fois en 3 mois dans les quartiers Nord

Si certains pensent que c’est la conséquence de l’affaire Théo, les agents de la police municipale d’Aulnay-sous-Bois ont de grosses difficultés pour exercer leur mission notamment dans les quartiers Nord de la ville. En 3 mois, elle a subi 27 caillassages. Plusieurs agents ont été blessés également.

Les jeunes des quartiers semblent se rebeller contre son autorité et les affrontements sont de plus en plus fréquents. Alors que certains veulent désarmer la police municipale, d’autres espèrent au contraire leur donner un peu plus d’équipement.

Source : Actu17

Plusieurs quartiers de Seine-Saint-Denis ne seront pas desservis ce soir par les bus pour cause d’insécurité

Bus_CIFPour des raisons de sécurité, plusieurs quartiers de Seine-Saint-Denis, notamment à La Courneuve, au Blanc-Mesnil et à Sevran, ne seront pas desservis par les bus ce soir. Les années précédentes, des bus avaient été attaqués.

Les quartiers concernés sont :

  • Zone située entre gare de Sevran-Livry et Ronsard, ligne 147
  • Quartier du Tilleul au Blanc-Mesnil, ligne 148
  • Quartiers Division-Leclerc et Courtilières à Pantin, lignes 134 et 234
  • Plusieurs quartiers de La Courneuve, ligne 143

Les home-jackings ont augmenté de 125% dans la Seine-Saint-Denis en un an !

home_jackingLes agressions violentes à domicile ont bondi de 125% en un an dans le département de la Seine-Saint-Denis. Cette technique qui consiste à rentrer par effraction dans un domicile, surtout la nuit, tout en frappant et ligotant ses occupants, semble prendre une tournure inquiétante dans le 93.

Ces agressions hyperviolentes touchent surtout les personnes les plus vulnérables (personnes âgées ou malades). Les lascars frappent les occupants, les ligotent, puis s’emparent de l’argent, de la voiture et des cartes bancaires (le code peut être récupéré en torturant les prisonniers). Masqués, les bandits parviennent souvent à s’échapper sans être inquiétés. Ils n’hésitent pas à utiliser pieds de biche et masses pour pénétrer de force dans la maison, et agissent très rapidement, empêchant les occupants de s’organiser et de se défendre (bien souvent, ils sont endormis au moment des faits).

%d blogueurs aiment cette page :