S’attaquer aux privilèges des classes dirigeantes, avant de détruire les droits des citoyens

argentDans une France en crise, où les citoyens croulent sous le poids croissant d’une fiscalité confiscatoire qui obère toute visibilité sur l’avenir et toute prospérité, la totalité des classes dirigeantes qui se sont succédé à la tête de notre pays pour le saigner à blanc sans aucune compassion pour la survie à laquelle ils nous confinent sans états d’âme, se gave de revenus indécents et de privilèges honteux qu’il faudrait définitivement supprimer avant d’exiger des citoyens qu’ils renoncent aux droits acquis du travail, à une retraite pourtant méritée et à tous les droits vitaux et fondamentaux qui assurent leur dignité et intégrité humaine.

Pour étayer mes propos, je vous prie de prendre connaissance d’un article du Figaro qui dénonce les gabegies abusives de ces pseudos élites, abondamment relayées par quantité d’autres médias sur internet et dont voici un des liens :

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/02/09/25006-20160209ARTFIG00221-le-cout-des-ex-presidents-et-des-ex-premiers-ministres-revele.php

Le figaro  :

« On savait que les anciens membres de l’exécutif profitaient de certains avantages après leur départ de l’Élysée ou de Matignon. Mais le détail des dépenses engagées par l’État n’était pas connu. Mardi,Mediapart le révèle. Valéry Giscard d’Estaing est l’ancien chef de l’État qui coûte le plus cher aux Français (environ 2,5 millions d’euros par an), devant Nicolas Sarkozy (2,2 millions) et Jacques Chirac (1,5 million).

L’État prend encore en charge le carburant de Valéry Giscard d’Estaing et a récemment remplacé les berlines de trois anciens premiers ministres. Près de 35 ans après son départ, le président de la République de 1974 à 1981 occupe toujours des bureaux boulevard Saint-Germain. La location de ceux-ci coûte 276.683 euros par an. Auxquels il faut ajouter 10.571 euros pour les abonnements à la presse, dont Valéry Giscard d’Estaing semble particulièrement friand. Plus surprenant encore, l’État prend en charge les dépenses en carburant de l’ex-président, à hauteur de 5000 euros annuels.

Les journaux reçus par Nicolas Sarkozy ne sont pas facturés à l’État mais la location de ses bureaux de la rue de Miromesnil coûte 226.290 euros par an aux Français. L’actuel chef de l’opposition profite, pour lui et ses collaborateurs, de 26 lignes téléphoniques prises en charge par les contribuables.

89.000 euros pour les voitures de Fillon, Balladur et Rocard

La situation des anciens premiers ministres est tout aussi étonnante. En 2014, Matignon a dépensé 89.000 euros pour renouveler les berlines de François Fillon, Édouard Balladur et Michel Rocard. Tous les anciens chefs du gouvernement ont effectivement le droit à une voiture avec chauffeur. Quand bien même ils ont repris une activité loin de la politique, à l’image de Dominique de Villepin, qui parcourt le monde entier pour le compte de sa très prospère société (18 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014). L’ancien premier ministre a pu compter, la même année, sur du personnel qui lui a été affecté par l’État. Coût de l’opération: 97.000 euros pour Villepin, 102.000 euros pour Alain Juppé, qui brigue en même temps la primaire de la droite et du centre, 89.000 euros pour Jean-Pierre Raffarin, actuel sénateur, 75.000 euros pour le député Jean-Marc Ayrault.

Des frais qui se cumulent à ceux déjà existants au titre de leurs fonctions actuelles et des pensions auxquelles ils ont le droit.

Face à cette situation, le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, et le vice-président du conseil d’État, Jean-Marc Sauvé, ont été mandatés par François Hollande pour imaginer une réforme des droits des «ex». Le rapport n’est pas encore public mais selon nos confrères, il imagine une dégressivité dans le temps des moyens matériels, une réfaction en cas de reprise d’activité compensée par une hausse de l’allocation de 6000 euros déjà offerte aux anciens présidents de la République. »

Article proposé par Catherine Medioni

Publié le 6 mars 2016, dans A vous la parole, Politique, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. En ce jour du résultat des primaires de la Droite, où chaque candidat dans son programme s’est illustré par un recul scandaleux de tous les acquis sociaux qui protègent les  » petits » de la prédation des  » puissants  » , cet article rappelle les privilèges scandaleux et les sommes exorbitantes payés par les contribuables, en contrepartie d’une austérité et de renoncements toujours plus douloureux qu’ils entendent imposer au peuple et aux fonctionnaires à compter de 2017 !

    Ils n’ont en effet aucun scrupules à vouloir conditionner les minimas sociaux à des tâches de service civique, à rogner les droits du travail pour que chaque citoyen devienne corvéable à merci , à détruire les services publics, à reculer encore l’âge de la retraite dans un pays dramatiquement sinistré et sans emplois, à faire passer les chômeurs pour des fainéants alors qu’ils sont coupables du dumping social et de la raréfaction des embauches, puisqu’ils ont mis en place les délocalisations de nos entreprises dans des pays sans droits sociaux, le soutien de la robotisation des usines avec l’argent public, et le déficit de l’UNEDIC puisque toutes ces mesures qui ne profitent qu’au patronat, détruit le travail des citoyens.

    Les contribuables paient donc une double facture à toutes ces mesures politiques inconséquentes et nuisibles à tous les citoyens qui n’appartiennent pas à cette caste de privilégiés égoïstes et immoraux ! L’abbé Pierre, Sœur Emmanuelle, Mère Térésa, Coluche, Daniel Balavoine, Stéphane Hessel et tous les humanistes qui se sont efforcés de porter secours aux plus faibles et de parler en leur nom, doivent inonder le paradis de leurs larmes…

  2. La Croustille est à cours d’arguments face à une analyse pertinente qui ne donne aucune justification à ce qui est indéfendable sur le plan moral !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :