Publicités

La grève reconduite au Lycée Jean-Zay pour soutenir une enseignante enceinte qui serait sous pression

femme_enceinteDans le courrier envoyé au rectorat de l’académie de Créteil daté du 18 octobre 2016, nous avons fait part des difficultés rencontrées, au sein du lycée Jean Zay, des agissements maltraitants répétés de la part du chef d’établissement à l’encontre de membres du personnel, et avons demandé une audience à la rectrice et l’intervention en urgence d’un inspecteur vie scolaire.

A ce jour, aucune réponse ne nous a été communiquée, et conformément au préavis de grève déposé à partir du 3 novembre, ce matin l’Assemblée Générale des enseignants a voté la grève à l’unanimité des présents. Une délégation se rendra aujourd’hui au rectorat afin d’obtenir une réponse qui nous permettrait de reprendre le travail sereinement.

Source : L’assemblée générale des enseignants du lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois, soutenue par leurs organisations syndicales SNES, FO, CGT, Sud, réunie le jeudi 3 novembre 2016 à 8h20.

Publicités

Publié le 4 novembre 2016, dans Education, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Est-il normal qu’aucune réponse ne soit donnée par les autorités hiérarchiques à un grave problème soulevé par le personnel ? Ce silence ne peut-il s’interpréter autrement que par du mépris ? Du déni ? De l’indifférence ? De l’irresponsabilité ? De l’inconséquence ? De l’incurie ?

    La maltraitance dénoncée exige une réactivité et des mesures autres qu’un silence d’airain. Une direction laxiste qui demeure impassible à l’exposé de faits inacceptables se rend gravement coupable de fautes lourdes et inexcusables dans la mesure où les maltraitances dénoncées ne seront pas sans conséquences sur la santé morale et psychique du personnel…

    Cela serait d’autant plus grave que la maltraitance exercée à l’encontre d’une femme enceinte en particulier peut altérer son état de santé tant physique que psychique, avec des répercussions sur celle du bébé à naitre !

    Mais dans quelle société vivons nous donc pour que des individus excèdent l’exercice normal du pouvoir pour maltraiter impunément autrui ??? Devons nous trouver normal et nous accommoder de ces situations abusives qui ne respectent pas l’intégrité physique et mentale de tout être humain, ni même sa dignité ? Que fait le médecin de prévention rattaché au Lycée pour dénoncer ces actes préjudiciables à la santé du personnel ?
    Le CHSCT a-t-il été saisi d’urgence en séance extraordinaire ?

    La maltraitance subie au travail, qu’elle provienne de la hiérarchie ou des collègues est anormale et inadmissible ! Et il faut arrêter de laisser s’installer une omerta qui a conduit dans d’autres milieux de travail des salariés à mettre fin à leurs jours !

    Malheureusement, les personnels des services publics et des collectivités territoriales ne sont pas épargnés par ces phénomènes insidieux extrêmement pathogènes et pervers, et les autorités hiérarchiques qui mettent tout en oeuvre pour les étouffer ( par le déni, le silence ou l’indifférence ) alors qu’elles disposent du pouvoir disciplinaire pour les recadrer, se rendent complices des auteurs de maltraitance et devront également être sanctionnées !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :