Publicités

Lettre ouverte de Mireille à Théo Luhaka, jeune concitoyen d’Aulnay-sous-Bois

lettre-ouverte-a-theo-annexeCher Théo,

La seule idée des souffrances que vous avez subies nous chagrine tant. Mes pensées vous accompagnent. Puissent-elles contribuer à vous réconforter et à vous encourager sur la voie du rétablissement physique et psychique.

Mon jeune concitoyen, vos propos et celui de vos parents forcent le respect et l’admiration. Au lendemain de faits qui auraient ébranlés les plus courageux, ils ne reflètent aucune haine.
Vous parlez, vous témoignez, vous remerciez votre bienfaiteur…

Dans un contexte de vigilance accrue, marqué par les attentats odieux subis par notre pays, la violence qui vous a été infligée, nous renvoie, bien malgré nous – à tort ou à raison – au souvenir de pratiques proscrites.

Elle nous plonge dans une ambiance aux forts relents mortifères d’un pseudo suprémacisme déshumanisant qui exsude par les pores de certains de nos concitoyens. Que ne prospère chez ces malheureux, le souvenir d’une France dont la diversité de ses enfants s’exprimait fièrement notamment par des temps autrement douloureux.

Nulle place au subissement, alors que nous pressentons là des actes résolument affreux et ignominieux. Laissons donc la Justice dans son acception la plus noble, la plus vraie s’exprimer.

Oui que la providence de l’Etat puisse s’étendre sur tous ses citoyens.

Bien à vous,

Source : lettre de Mireilleà Théo, jeune Aulnaysien victime de violences policières à Aulnay-sous-Bois

Publicités

Publié le 8 février 2017, dans A vous la parole, Actualité, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Il est impossible de vivre cette torture, il n’y a que des mots pour te réconforter, que justice soit faite. Prompt rétablissement

  2. Des mensonges via téléphone portable depuis une chambre d’hôpital ne feront jamais des vérités…
    Comme d’habitude, les images ne montrent pas le début de l’altercation et les actes de violence de ce théo prenant à partie les policiers pour les empêcher de faire leur travail de lutte contre ce juteux trafic de drogue dans la cité…
    Non ce théo n’est pas le « petit Saint » qu’il prétend être…
    Croyez-vous qu’un policier aurait pu volontairement souiller sa matraque télescopique de fonction en l’introduisant dans le fondement de cet individu !?
    Croyez-vous possible que cela puisse être volontaire de sa part alors que, bien évidemment, les dégâts médicaux d’une telle introduction subite n’auraient pu ni être évités, ni être cachés, avec toutes les conséquences pénales et professionnelles qui en découlent !?
    Evidemment qu’il s’agit d’un accident, aussi regrettable qu’involontaire…
    L’individu en jogging aurait porté un jean que les conséquences de ce coup de matraque horizontal mal maîtrisé n’auraient pas du tout été les mêmes…
    Trop facile de cracher sur la police confrontée à longueur de journées aux agissements hostiles des voyous, rendant l’exercice de leur fonction de plus en plus pénible et risqué (voir les statistiques des blessures en service et des suicides dans la police)…
    Cette faute professionnelle accidentelle est exploitée de façon honteuse et il est lamentable qu’un individu, faisant fonction de président, se rende au chevet de ce théo, alors qu’il n’a même pas daigné faire de même pour les policiers de Viry-Chatillon gravement blessés et ayant failli brûler vifs du fait des agissement de criminels bloquant les portes de leur véhicule, après l’avoir incendié avec des cocktails molotov, sous prétexte qu’ils gardaient une caméra gênant leur trafic de drogue…
    Quant à mireille, quand elle aura subi elle aussi un vol avec violence (comme des dizaines de milliers de Français chaque année) et qu’elle se retrouvera à l’hôpital, personne ne lui rendra visite ni ne se préoccupera de ses séquelles physiques et psychologiques…
    Et qu’elle ne compte pas sur le tribunal de Bobigny pour mettre son agresseur en prison, surtout s’il est mineur…

  3. Repp vous semblez ne pas partager ma compassion pour cet homme, oui cet être humain. C’est votre droit. Pour ma part, toute violence infligée à un être humain me concerne quelle que soit son origine, sa profession, son genre, son orientation sexuelle, ses idées politiques… Et je n’adhère pas à la logique d’opposition voire d’équivalence des souffrances. Vous préjugez de ma vie dont vous ne connaissez strictement rien. Cela n’engage que vous… En revanche je revendique le droit et la liberté de penser différemment de vous sans me faire invectiver. Pour moi il s’agit de tolérance. Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :