Publicités

Lettre d’Aulnay Environnement au Préfet concernant le parking Abrioux

Monsieur le Préfet,

Nous sollicitons votre intervention a propos du projet de parking souterrain decide par la municipalité d’Aulnay-sous-bois sous la place Abrioux, autrefois Camelinat.

Bien que place dans une perspective que nous approuvons (la rehabilitation de la place par la suppression et le remplacement du parking aérien qui l’encombre), ce projet ne nous parait pas conforme a l’intérêt general, porte atteinte au patrimoine et expose les biens et les usagers de la place a différents dangers. De plus il anticipe sur le résultat d’une procedure judiciaire et vise a nous mettre devant un fait accompli.

Tout le sud d’Aulnay où est prévu ce parking souterrain est exposé a la dissolution du gypse, avec une nappe phréatique à moins de 5 mètres. Aulnay est connu pour être exposé depuis des décennies a des inondations a répétition. Celle du 19 juin 2013 a laissé à beaucoup d’habitants du quartier un fort traumatisme. Dans le quartier, la construction récente de nombreux immeubles de grande taille, dont un en bordure de la place (parcel/es 151 et 152, voir doc. joint), tous avec parking souterrain à deux niveaux, perturbe encore un équilibre précaire.

Dans beaucoup de ces residences, (ex. rue du 14 juillet, parcelle 104, bordure gauche du doc joint) le deuxième niveau est régulièrement inondé. Le cuvelage prévu pour ce parking public, equivalent a celui de 5 ou 6 immeubles, va encore augmenter le danger d’inondation. Sur la place, des caves sont souvent inondées, et malgré la creation récente de dalots dans les rues avoisinantes, lors des orages du debut de cet été, la rue du 14 juillet était inondée jusqu’en bordure des trottoirs. A moyen et long terme, on peut craindre que les fondations des immeubles anciens bordant la place coté nord et est ne soient affectées par les travaux et les infiltrations.

Source et lettre complète de l’association Aulnay Environnement à retrouver ici.

Publicités

Publié le 9 octobre 2018, dans Associations, Urbanisme, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Ça restera le mandat du Béton et de l’insécurité galopante.
    c’est tout ce que l’on retiendra.

    Beschizza serait-il à court d’idées ?

  2. En vérité de quel côté sont les préfets lorsqu’ils sont saisis ? Du côté de la population impactée négativement par les décisions péremptoires des élus, ou du côté des décideurs publics qui disposent de tous les pouvoirs et en usent sans réel contrôle ?

  3. Quand il n’y aura plus d’arbres et plus un cm2 de places, le massacre s’arrêtera peut être… (espérons)

  4. Comment les Aulnaysiens pourraient-ils ne pas se sentir abusés, trahis et trompés par leurs édiles, notamment au cours des deux derniers mandats… ? La couleur politique change-t-elle quelque chose à ces méthodes d’un temps révolu où, une fois élus, ces professionnels de la langue de bois ou de la novlangue font strictement ce qu’ils veulent sans être jamais inquiétés par les pouvoirs fictifs du peuple ? La Vème république en vérité permet tout ces abus de confiance et les actes les plus retords qui oppriment le peuple !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :