Hamidou Sene, star du foot au Red Star et du Rap qui vient d’Aulnay-sous-Bois

Réputé pour son vivier de talents footballistiques, la Seine-Saint-Denis est également l’une des plus belles caisse de résonance du rap français. Contrairement à d’autres, Hamidou Sene n’a pas lâché ses crampons malgré le succès qu’il rencontre actuellement derrière le micro. Jeune espoir de l’équipe réserve du Red Star, celui que l’on appelle Topas au studio cumule près 4,8 millions de vues sur sa chaîne YouTube et a signé sur le label de l’un des rappeurs les plus bankables de ces dernières années, MHD. Portrait d’un footballeur-rappeur de 20 ans.

Le 93 pour Empire

Hamidou Sene a grandi au quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois, comme Fabien Ourega l’attaquant du Paris FC (Ligue 2) ou encore Cheickné Yaffa, la pépite de 17 ans de l’AS Monaco. « Il y a beaucoup de talents ici, c’est dur de percer ! », nous lâche avec amusement Hamidou. Les vibrations des grilles du city stade raisonnent encore dans sa tête, mais pour lui le football en club a commencé à Villepinte, chez « Les Flamboyants ». Après des passages dans les deux clubs de sa ville, le CSL Aulnay et l’Espérance Aulnaysienne, il rejoint le Red Star en U19 2ème année. Une vraie fierté pour le gamin de Seine-Saint-Denis qui a toujours porté haut les couleurs de son département (son clip « La 6T » en est un hommage.). « C’est le seul club pro du 93. Je me souviens petit on perdait souvent contre le Red Star. Quand je suis arrivé ici j’ai compris pourquoi : les coachs sont très compétents. »

Source et article complet : Actufoot

Publié le 18 janvier 2019, dans Sport, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Footballeurs, rappeurs, boxeurs parfois dealers…
    Divertir, quoi. Du pain, et des jeux.
    Bon, après tout, vu qu’il y a du public pour applaudir ce système.

  2. RV, du grand délire… Ce mec est fonctionnaire des douanes !!!!

  3. Il ne vous aura pas échappé que les « figures » médiatiques les plus en vue, dans les cités, qu’il s’agisse de celles d’Aulnay ou d’ailleurs, sont des rappeurs, des sportifs (en général foot et boxe); sans parler évidemment des trafiquants.
    C’est donc là l’horizon auquel se heurte la jeunesse des cités.

    Et c’est bien triste d’être réduit à cet horizon-là.
    Je n’ai en revanche pas dit que tous les jeunes avaient cet avenir pour objectif.
    Mais ceux que l’on voit traîner en bas des HLM dès les beaux jours, c’est l’argent et le bling-bling qu’ils visent. Et qu’ils espèrent obtenir par le rap, le foot, la boxe ou les trafics.

    Or, dans les cercles politiques, ça se trémousse face à cette jeunesse bling-bling, et les mettent en avant, y compris lorsqu’il s’agit de délinquants (cas dernièrement d’un rappeur aulnaysien condamné pour avoir bloqué l’A3, et qui pourtant a eu droit à être invité par la municipalité lors d’un concert).
    Cercle vicieux, donc.

  4. Les amalgames @RV…

    C’est ce que j’avais également compris

  5. RV, et vous pensez que la jeunesse aulnaysienne qui vient des cités se résume aux footballeurs et rappeurs (et tant mieux pour eux). Toujours cette haine des « quartiers », bon nombre ont fait leur route dans d’autres domaines. Je ne prends même pas la peine de faire des recherches… Votre haine, allez la ventiler là où vous allez habiter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :