Publicités

Des pains de cannabis dans des parpaings à Aulnay-sous-Bois

Après enquête, les policiers ont détruit un mur à coups de maillet. Il renfermait de la drogue. Trois hommes sont en garde à vue.

La cachette est peu commune. Des pains de cannabis ont été découverts dans un mur, à l’intérieur de parpaings. C’est une enquête au long cours, menée par des enquêteurs locaux, en poste au commissariat d’Aulnay-sous-Bois qui a permis cette surprenante découverte.

Des informations, surveillances et écoutes les ont conduits à s’intéresser de plus près à un trio d’habitants du quartier de la Rose des Vents (ex 3 000) et une cave, rue Christophe-Colomb, comme possible lieu de stockage. Les perquisitions ont eu lieu mercredi. Chez les suspects, âgés de 29, 36 et 47 ans, qui vivent dans des lieux distincts, un peu plus de 3 000 € et des produits d’emballage ont été saisis.

A la quatrième adresse, en revanche, la découverte a été plus intéressante. Un peu plus de 13 kg de résine, conditionnée en pains, ont été découverts, au bout de plusieurs heures dans une cave qui semblait désertée par les habitants.

L’insistance du chien convainc les policiers

Un peu de résine dépassait du mur. L’insistance d’un chien spécialisé dans la détection de stupéfiants a convaincu les policiers de démolir le mur, à coups de maillet, pendant plusieurs heures. La drogue se trouvait dans l’interstice des parpaings. Tout laisse penser que le mur a été construit pour servir de cache à la drogue. « Des caches avec des murs, on connaît, mais en général il y a des trappes pour pouvoir y accéder », réagit un policier.

Depuis quand la drogue était là et qui pouvait avoir intérêt à la dissimuler ainsi, en la rendant si difficilement accessible ? Les quatre jours de garde à vue prévus par la loi pour les affaires de stupéfiants aideront peut-être à trouver une réponse.

Source : Le Parisien

Publicités

Publié le 8 février 2019, dans faits divers, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Qand je vous dis qu’ Aulnay est l’une des plus grandes plaques tournantes de drogues en France et qu’il y a plus de 45 points de Deals sur la Commune.
    Certains parleraient de plus de 50 !!!!
    Voila le resultat d’une politique laxiste de notre maire soit disant « Super » Flic.
    Segura à été viré avec de meilleur chiffres alors qu’il n’était jamais arrivé avec un discours de « Sauveur »
    Et depuis tout s’effondre à Aulnay tout comme le personnage bibi !

  2. L’hostilité à telle équipe municipale ne doit pas non plus faire dire n’importe quoi.
    Et pourtant, je ne soutiens absolument pas celle en place à Aulnay.

    Grenoble est dirigée par un maire écolo depuis 2014, et certains quartiers de cette ville sont gangrénés par les trafics de drogues.
    Or, si à Aulnay les règlements de compte liés à des trafics de drogues sont relativement rares, à Grenoble, c’est déjà plus régulier.
    Cette violence, ces trafics, peuvent-ils être imputables au maire écolo ?

    Et même sans aller jusqu’à Grenoble, juste à côté d’Aulnay, on trouve Sevran, dirigée par un élu de gauche de 2001 à 2018 (PCF puis écolo), lequel réclamait le déploiement de Casques bleus. Or Sevran est, elle aussi, frappée par les trafics de drogues.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :