Publicités

18 mois de prison ferme après l’agression de deux Roumains à Aulnay-sous-Bois

Depuis les agressions visant des familles d’Europe de l’Est, c’est le premier procès où les victimes sont présentes. Gheorg et Marcus* ont été pris pour cible parce qu’ils étaient en camionnette immatriculée en Bulgarie.

A l’entrée du palais de justice de Bobigny, Marcus* est fébrile. « Cela fait quinze ans que je vis en France et c’est la première fois que je vis ça », se désole ce père de famille de 45 ans, tabassé avec un compatriote Roumain à Aulnay-sous-Bois, le 26 mars. Cheveux et yeux clairs, ils sont nés en Roumanie, mais ne sont pas roms.

Les deux hommes de belle stature (plus d’1 m 90 pour une centaine de 100 kg) avaient été sortis de leur camionnette, rue de Savigny, puis frappés par « une quinzaine de jeunes gens de 15 à 20 ans ». Marcus avait réussi à trouver de l’aide chez les pompiers. La police a pu identifier les voitures des agresseurs grâce aux caméras de la ville.

Un « nord africain avec une barbe importante » est resté introuvable. Cinq autres suspects ont échappé aux poursuites grâce à un solide alibi. Reste ce jeune, imberbe, contractuel d’une collectivité locale, âgé de 19 ans, qui comparaît seul. Il a écopé, ce lundi, de 18 mois de prison ferme.

« Je suis fatigué et effrayé »

Marcus, l’une des deux victimes, a tellement peur qu’il renonce finalement à assister au procès. Gheorg*, lui, reste. Agé d’une trentaine d’années, il a découvert la France il y a deux mois. « Je suis fatigué et effrayé », dit-il en préambule alors que le président lui demande de s’avancer pour voir son visage en pleine lumière. Un hématome violet et quelques points de suture lui couvrent l’œil. Ses blessures ont été évaluées à 10 jours d’ITT.

« Ce camion rouge là était suspect, je voulais me rassurer… »

« Il était là, affirme Gheorg par la voix d’une interprète. Mais je ne sais pas s’il a frappé, moi j’étais accroupi en train de me protéger. » Il a entendu « sales bulgares, tsiganes roumains », mais n’a pas compris la raison de ce déferlement de violence. Il accompagnait Marcus pour sa quotidienne distribution de prospectus.

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

Publié le 2 avril 2019, dans faits divers, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Malheureusement, l’article du Parisien ne précise pas si les individus condamnés l’ont été avec le facteur aggravant du racisme; j’en doute.
    L’article 222-13 alinéa 5 bis le précise pourtant, commettre des violences contre une personne « A raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée », c’est 3 ans de prison et 45.000 euros d’amende.

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417637

    De façon assez peu surprenante, sur le groupe FB Seuls les Aulnaysiens peuvent comprendre, la publication de cette condamnation a été accueillie au mieux par l’ignorance – très peu de commentaires se félicitant de cette condamnation, alors que les commentaires racistes anti-roms ont été très nombreux ces dernières semaines; sans être sanctionnés par la « modération » de ce groupe, comme les appels à la violence, à la mort, aux actes de barbarie anti-roms – au pire par des hurlements scandalisés face au verdict infligé.

    Les rares individus condamnés sont ainsi érigés en victimes d’injustice (!!!), et ceux qui considèrent injuste ce verdict le comparent à celui, clément, dont bénéficieraient selon eux les pédophiles.

    Durant des jours et des jours les individus s’étant rendus coupables de violences racistes ont été érigés sur les réseaux sociaux en véritables héros des cités, en justiciers, et il est fort à parier que, dans ces mêmes cercles, la haine anti-roms s’en trouve exacerbée après la condamnation des agresseurs racistes.

    PS : une personne transgenre a été agressée au cours d’une manif anti-Bouteflika il y a quelques jours.
    Haine anti-juifs, homos, roms, le racisme s’étale en plein jour, et s’en rendent coupables des individus « issus de la diversité », comme on dit. Pourtant, étrangement, ce racisme n’est pas condamné avec vigueur par les instances et les belles âmes antiracistes du tout bobo parisien…

  2. On ne peut pas laisser dire que les « bobos parisiens » ne condamnent pas les actes xénophobes, homophobes… D’ailleurs qui sont-ils? Il me semble que dans plusieurs commentaires le sieur RV me traitait ainsi. Alors, au nom des « bobos », je réitère mon dégoût pour tout acte cherchant à stigmatiser, agresser une population, n’importe quelle population, contrairement à lui.
    En effet, ce sont dans les « quartiers » que cette rumeur a été le plus relayée, ne nous voilons pas la face. Là où se développe un certain extrémisme qui côtoie celui des amis de ce cher RV lors de certaines manifestations… Mais, cela, il semble l’oublier…

  3. Tout à fait d’accord avec RV, « l’antiracisme » est à géométrie variable et est très diversement instrumentalisé selon l’origine ethnique des auteurs des faits…
    Chez les bobos-collabos les exactions de leurs petits protégés divers sont toujours, soit niées, soit minimisées quand le négationnisme n’est pas possible…
    Sans parler des manipulations et amalgames odieux du type désigner les adversaires cathos anti « mariage gay » de la Manif Pour Tous comme responsables des exactions commises par des racailles de cités (au phrasé très reconnaissable et totalement à l’opposé des manifestants cathos) :

    https://blog.francetvinfo.fr/mariage-adoption-gay/2013/04/08/agression-homophobe-ils-ont-frappe-ma-tete-comme-un-ballon-de-foot.html

  4. Troll Reppp, diffuser des fakes, il en reste toujours quelque chose!
    Vos amis en sont des habitués et là vous en envoyez une autre.
    Qui a dit que quelqu’un tenait les extrémistes politiques ou religieux responsables des exactions commises dans les cités?…. Personne!
    Volià le genre d’amalgame qui arrange les trolls fachos pour salir ceux qui ont une vision plus ouverte sur notre société.

  5. Mr Karkides Reppp c’est Croustille, et tout le monde sait qui est cette personne
    (Anciennement Ripp) Indice : Manif pour tous

  6. Eh bien Déclinez son identité Thierry, que tout le monde sache qui se cache et qui troll ….

  7. Article du Parisien et émission radio qui reviennent sur ces agressions anti-roms, alors que le procès d’individus soupçonnés de telles violences débute demain 07 juin tandis que celui d’agresseurs venus de Chelles jusque dans un camp à Bobigny se déroulera mi-juin.

    Une journaliste du Parisien chargée de couvrir la Seine-Saint-Denis relate les faits.
    Pour une fois, l’article n’est pas payant…

    http://www.leparisien.fr/podcasts/code-source/chasse-aux-roms-recit-d-une-hysterie-collective-06-06-2019-8087964.php#xtor=AD-1481423553

    Je rappelle que le plus important réseau social d’Aulnay-sous-Bois, le groupe FB « Seuls les Aulnaysiens etc », a laissé durant des jours entiers se propager la haine des roms et la justification de ces agressions anti-roms.

    On peut aussi régulièrement lire dans ce groupe des messages anti-juifs, anti-homos, sans qu’ils ne soient là non plus modérés. Si les pseudos des internautes s’en prenant aux roms, homos, juifs n’étaient pas à consonance maghrébine – la journaliste évoque un sms qui circulait à l’époque, « amdoulila ils ont arrêté les voleurs d’enfants », puis on entend un témoignage audio « walla ces fils de pu*e walla s’ils prennent ma fille » – on pourrait penser à un groupe néonazi…

    La journaliste évoque notamment un lynchage anti-roms mené par 20 à 30 individus dont certains armés.

    Elle pointe également du doigt la responsabilité de clubs de foot aillant activement contribué à la propagation de cette haine anti-roms – dont un club de foot d’Aulnay.

    Une trentaine d’expéditions punitives anti-roms ont été recensées en 3 semaines.

    Je suis intimement convaincu que, si toutes ces agressions anti-roms avaient été menées par des groupes de néonazes, les médias, les politiques, les assoc seraient aussitôt montés au créneau avec force manifestations.
    Idem pour les régulières agressions ciblées ethniquement ou à raison de l’orientation sexuelles, agressions racistes donc, visant des homos, des juifs, des asiat ou même des blancs et perpétrées par des individus issus de quartiers « populaires »; ces agressions racistes sont décomplexées, parce que non considérées comme du racisme par les habituels cercles anti-racistes.

    Qui a entendu les politiciens, assoc, condamner avec force les agressions anti-juifs de l’été 2014 à Sarcelles ou dans Paris ? Quid des agressions ciblant les asiat ? Le racisme ne serait-il condamnable que lorsque des blancs, si possible d’extrême-droite, s’en rendent coupables ?

Répondre à RV Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :