Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza exige la démission de Laurent Wauquiez pour sauver la droite

Selon des résultats partiels, la République en marche est en tête avec 17,86 %, devant le Rassemblement national, à 15,89 %.

Selon des résultats partiels, obtenus peu avant minuit, la Seine-Saint-Denis place La République en Marche en tête (17,86 %), devant le Rassemblement National (15,89 % ), aux élections européennes de ce dimanche. Europe Ecologie-les Verts suit de très près.

Le RN fait globalement moins bien qu’en 2014 où, avec près de 20 %, le parti de Marine Le Pen caracolait en tête loin devant l’UMP (14,7 %).

Le RN « première force d’opposition »

Dans les petites villes, notamment, le RN recule. Ainsi, à Coubron même s’il reste en tête, il dégringole de 6 points comparé à il y a cinq ans. « On voit bien que l’extrême-droite a du mal à s’implanter durablement chez nous, souligne Ludovic Toro, le maire UDI. Là, on a assisté au 3e tour des présidentielles. Dès qu’il va s’agir d’élections locales, c’est la débandade ». A Gournay, il perd 4 points et se place même derrière les écologistes. Idem à Vaujours, où il frôle les 30 %, mais reste quand même en deçà de ses résultats de 2014 (33,9 %).

Pour autant, il obtient de bons scores comme à Aubervilliers où les électeurs l’ont placé en tête (15,94 % ) LFI suit avec 15,7% et LREM (14,8%). Dans cette ville PCF, le communiste Ian Brossat récolte 9,7 %.

A Clichy, le parti lepéniste dépasse les 22 % et à Livry-Gargan, il atteint 23,27 %. « Même si les résultats confirmaient que nous sommes seconds, nous restons la première force politique d’opposition, se satisfait Sébastien Jolivet, délégué RN départemental. Les LR sont en train d’exploser et nous aurons certainement des ralliements lors des prochaines échéances. »

Pas de référendum anti-Macron

Un naufrage que Bruno Beschizza, maire LR d’Aulnay avait anticipé. Avec des résultats certes partiels, les LR obtiennent un peu plus de 5 . « Au niveau local, on sait bien qu’il faut rassembler pour être élu et non divisé or c’est ce qu’a fait Laurent Wauquiez depuis le début, regrette-t-il. Ce n’est pas très professionnel. Il faut qu’il démissionne ».

LREM peut donc se targuer d’obtenir de bons scores dans le département. « D’après les premiers résultats, on est peu ou prou sur le même niveau que le 1er tour des présidentielles, s’enthousiasme Alexandre Aïdara, délégué départemental LREM. Dans ce département, il n’y a donc pas eu de référendum anti-Macron. Nous abordons donc les futures échéances avec une certaine sérénité ».

Source et article complet : Le Parisien

Publié le 28 mai 2019, dans Politique, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. En Seine St Denis, est le département où LR a laissé le moins de voix derrière lui. (- 9.8% contre -12.4 et même – 14.3 dans les Hauts de seine) par rapport à 2014

    Wauquiez doit partir immédiatement afin de retrouver du pluralisme politique et récupérer les voix de l’UDI selon Valérie Pécresse. Damien Abad va plus loin, sa volonté est de récupérer ceux qui sont partis comme Xavier Bertrand…

    Oui Wauquiez doit considérer que cet échec est son échec et en tirer les conséquences… Et pourquoi pas comme Jospin « se retirer de la vie politique… »

    Barouin ou Pecresse en 2022, je ne sais pas, mais qu’il dégage…

  2. * Désolé pour la coquille, – 12.4 % c’était sur Paris (75)

  3. Je me demande si le parti LR ne sera pas amené à s’auto-dissoudre, avec la volatilisation de ses cadres vers 2 courants :
    – le courant En Marche, qui va multiplier les appels du pied afin de phagocyter encore plus les lambeaux de LR
    – à la marge, le courant RN

    Difficile de repartir de 6.5%, d’autant que le parti En Marche ratisse très large – du centre-droit à la gauche « socialiste ») en passant par les girouettes centristes (MoDem).

    Le risque en tout cas, c’est de s’orienter vers une vie politique à 2 partis.
    Je gage même que les écolos, 3e force politique du pays au lendemain de ces élections, se rallieront aux listes Macron aux prochaines échéances électorales en cas de triangulaires.
    On prend les paris ?

  4. Bruno Beschizza ferait bien de s’appliquer à lui même ce qu’il conseille à Wauquiez !

     » « Au niveau local, on sait bien qu’il faut rassembler pour être élu et non diviser, or c’est ce qu’a fait Laurent Wauquiez depuis le début, regrette-t-il. Ce n’est pas très professionnel. Il faut qu’il démissionne ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :