Soupçons de corruption dans l’attribution des HLM à Aulnay-sous-Bois

Le parquet de Bobigny enquête sur l’attribution des HLM par la ville. Des familles assurent avoir dû payer plusieurs milliers d’euros en liquide pour avoir un logement rapidement.

À Aulnay-sous-Bois, faut-il verser des pots-de-vin pour obtenir un logement plus rapidement ? C’est la question que se pose le parquet de Bobigny, qui a ouvert une enquête portant sur des soupçons de corruption dans l’attribution de logements HLM par la ville. Le ministère public a saisi le commissariat.

Pour l’instant, une seule plainte est enregistrée. Elle émane d’un habitant du quartier Mitry-Ambourget, qui dénonce la promesse d’un relogement en échange d’une somme de 4 000 €. Le plaignant indique qu’il aurait versé de l’argent en liquide contre la promesse – non tenue – d’un relogement au Vieux-Pays l’année suivante. C’est désormais aux enquêteurs de déterminer la réalité des allégations.

Pas un cas isolé

Selon quatre autres témoignages d’habitants, tous vivant dans les quartiers nord, la combine – pratiquée dans d’autres communes de région parisienne – ne serait pas un cas isolé. Pourquoi eux n’ont-ils pas déposé plainte ? La « peur de représailles », répondent les concernés, tous parents, qui « habitent le même quartier » que les auteurs présumés des malversations. Trois de ces familles ont payé sans avoir jamais eu de logement.

Ces habitants que nous avons rencontrés, contre l’engagement de rendre anonyme leur témoignage, ne se connaissent pas entre eux, et se disent « pas engagés politiquement ». Ils décrivent la même chose : une famille, parfois une mère seule, inscrite depuis des années sur liste d’attente pour obtenir un HLM plus grand ou situé dans un autre quartier, lasse de patienter ou contrainte de quitter son logement, finit par prendre contact avec un intermédiaire, « connu dans la cité pour avoir ce rôle ».

Plusieurs millier d’euros en liquide

Selon leur récit, en échange d’une somme de plusieurs milliers d’euros en liquide, l’intermédiaire promet de faire passer le dossier de demande de logement – issu du contingent OPH (Office public de l’habitat) d’Aulnay – en priorité. Il y aurait même un barème tarifaire selon le quartier recherché. « Plus c’est au sud – donc éloigné des quartiers populaires – plus c’est cher ! », assure un père de famille. Les montants évoqués oscillent entre 3 000 € et 10 000 €.

Une fois un acompte – 1 000 €, 2 000 € toujours en cash – empoché par l’intermédiaire, le demandeur lui transmet son « numéro unique d’enregistrement », délivré par la préfecture au début de ses recherches officielles de logement. Quelques mois plus tard la demande passe en commission logement, avec plusieurs visites proposées à la clé.

La longue liste d’attente

A Aulnay, la liste d’attente « officielle » pour un HLM compte plusieurs milliers de personnes, certaines étant inscrites depuis… 2012 !

Autre élément : le nom d’un agent municipal revient dans tous les récits comme possible cerveau. Officiellement « afficheur » pour la précédente municipalité socialiste et l’actuelle, pilotée par Bruno Beschizza (LR), cet agent serait en réalité « homme à tout faire » de la majorité.

L’association anti-corruption Anticor a également fait un signalement au procureur sur des soupçons similaires. Tout comme l’avocate Yaël Scemama, conseil du militant associatif Hadama Traoré. Sa demande est intervenue quand son client était poursuivi en diffamation par Sabrina Missour, l’élue (LR) au logement de la ville, citée dans l’une de ses vidéos publiée sur les réseaux sociaux comme l’un des éléments clé de ces malversations. Ces vidéos avaient finalement été retirées par l’associatif.

«Que l’enquête se fasse »

Contactée, Séverine Maroun, qui, outre sa fonction de première adjointe est aussi présidente de l’OPH d’Aulnay-sous-Bois, commente : « Que l’enquête se fasse. Moi, j’ai une confiance absolue en mes collaborateurs. »

De son côté, le maire Bruno Beschizza – tout en rappelant s’appliquer à « dissocier mairie et OPH » – assure « ne pas avoir le début de commencement d’un doute sur la probité » de sa première adjointe.

Et se félicite qu’une enquête ait démarré. « Tant mieux si une plainte a été déposée ! Les enquêteurs diront ce qu’il en est de ces rumeurs qui, du reste, existent depuis des années sur la ville comme dans tant d’autres de région parisienne », tonne encore l’édile.

Bruno Beschizza assène : « Si c’est calomnieux, il faudra que Séverine Maroun et l’OPH ne laissent pas passer cela ! On ne peut pas calomnier les gens en toute impunité ! » Et de rappeler « le contexte préélectoral » dans lequel intervient cette enquête.

Source et article complet: le parisien

Publié le 19 juin 2019, dans Actualité, Logement, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 14 Commentaires.

  1. Voilà qui ne va pas redorer le blason de la France avec ces pratiques hautement mafieuses et frauduleuses que les pouvoirs en place ne savent manifestement pas empêcher, d’autant plus que les familles qui ont besoin de ces logements sont vulnérabilisées et exsangues financièrement ! On se dit vraiment que l’homme est un loup pour l’homme et le pire prédateur sur cette planète !

    Le fait que cela se déroule dans une ville où le 1er magistrat est soit-disant un ancien policier est consternant et manifestement pas une garantie d’intégrité morale et financière dans l’attribution des logements !

  2. Ouiiiiiii pour ce qui est du commentaire ci-dessus. Merci

  3. Il y a maintenant 3 ans, je vous avais expliqué, la mise en place d’un système parallèle d’attribution de Logements mise en place par des Collaborateurs de la Mairie d’Aulnay , ce que je dénonçais comme un système Mafieux de nos chers Républicains, ce n’est pas fini des dizaines et dizaines de personnes ont donné des sommes exorbitantes pour l’acquisition d’un appartement pouilleux et vont enfin dévoiler cette pratique honteuse et qui profite de la précarité des faibles.
    Pour ma part, on m’a demandé 5000e que j’ai bien entendu refusé de donner !
    c’est l’une des raisons qui m’a poussé à m’elever frontalement contre ce pseudo parti politique les Républicains !
    c’est le début de longues révélations, vous allez voir certains en seront écoeurés !

  4. Un autre Aulnaysien

    Des noms, des preuves
    Monsieur lex sympathisant UMP

    Sinon c’est trop facile
    Beaucoup de corbeaux sur ce blog

  5. @ samy

    Vous dites avoir dénoncé il y a 3 ans déjà un système parallèle d’attribution de logements qui mettraient en cause des collaborateurs de la mairie d’Aulnay, mais comme on peut malheureusement le constater, tout est mis en oeuvre pour étouffer ces affaires, notamment ceux qui ont des pouvoirs de rétorsion et qui n’ont aucun intérêt à ce que cela soit ébruité et divulgué auprès de la population !

    Voilà pourquoi d’ailleurs les blogs locaux et les réseaux sociaux sont désormais un réel outil de démocratie, car ces fraudes et ces transgressions peuvent être dénoncées publiquement et provoquer le cas échéant les enquêtes !

    En juin 2013, je me suis involontairement retrouvée témoin et victime d’une discrimination à l’embauche pour des raisons purement politiques, et abusivement écartée d’un poste pour lequel mon statut de fonctionnaire territorial, mes compétences avérées, mes diplômes à Bac + 5 et mon expérience professionnelle et pédagogique de plus de 38 ans étaient en tous points adéquats et appropriés au poste proposé, selon les prescriptions légales en matière de recrutement !

    Oui mais voilà, ,le maire de l’époque a trouvé là l’occasion de m’infliger ce qu’on appelle « une sanction déguisée » avec la complicité de bien des adjoints et des agents de la ville, pour me punir d’avoir été le porte parole très applaudi des résidents Aulnaysiens qui s’opposaient au mitage des quartiers pavillonnaires, sous la pression des promoteurs immobiliers …

    Pour réaliser cette sanction déguisée pourtant interdite dans la loi, il a fallu transgresser plusieurs lois, décrets, circulaires et prescriptions de l’état et du ministère de la culture, et forcément obtenir le concours de plusieurs complices au sein de la mairie ! Ce qui est plus grave encore, c’est que les contrôles de légalité supposés garantir le respect des lois sur tout le territoire, puisque la France est soit-disant UNE et INDIVISIBLE, ont été défaillants, voire négligents, voire carrément complices !

    Voilà où en est la France aujourd’hui…. Un pays où le peuple a raison d’être dans la défiance et de ne plus accorder un chèque en blanc à ses représentants sans contrôler que leur gestion est bien conforme aux lois !

  6. Il y a rarement de fumée sans feu…
    @ un autre Aulnaysien, tendance majoritaire certainement / « beaucoup de corbeaux sur ce blog » rien à ajouter

  7. Un autre Aulnaysien

    @Jacques (qui n’est sûrement pas ton prénom, )
    Je te tutoie, toi tu me dis VOUS !

    Rien à rajouter non plus cher gauchiste

  8. Les lois d’un pays sont là pour mettre tout le monde d’accord.

    Par conséquent lorsque des élus en position d’autorité se permettent de les transgresser, et quand tous ceux qui en sont témoins ou complices choisissent à leurs risques et périls de fermer les yeux sur ces exactions en ne les dénonçant pas, ou encore en les permettant directement grâce à leur coopération, nous sommes clairement en présence d’individus mafieux et corrompus que la société civile ne doit jamais cautionner ni réélire, parce qu’ils sont la honte de notre démocratie et de notre état de droit !

    Oui, samy, il est temps que la vérité émerge et que les masques tombent !

  9. Je n’ai pas témoigné parce que je n’ai pas payé tout simplement et que c’etait verbale, sans textos, ni audios, et donc sans preuves tangibles, cela n’aurait pas été bien loin mais je savais que d’autres avaient clairement payé et que ça se bousculait d’ailleurs.
    Dans l’hypothèse ou j’avais payé par dépit et qu’on m’assure une sécurité en parallele pour ma famille, jaurais été au bout de ce combat sans ambages.
    j’aurais pu également les piéger mais c’était prendre un très grand risque.
    Ce qu’il faut comprendre derrière cette affaire, étant que ça rapporte énormément d’argent et que cela va bien plus haut que vous ne pourriez le penser.

  10. C’est faux c’est un complot ourdi comme à Levallois Perret par les jaloux de nos succès
    On sait mieux que vous ! Nous sommes des gens honnêtes sinon on serait pas là.

  11. @ Muda

    Si cela est faux, il faudra que ceux qui sont mis en cause dans cette affaire donnent des preuves. Comme le dit très justement jacques et un dicton populaire de bon sens :  » il n’y a jamais de fumée sans feu.

    Il est évident que ce genre de pratique mafieuse ne laisse jamais de traces matérielles, notamment en réclamant de l’argent liquide et en veillant à ne laisser aucune trace par mail, textos ou enregistrement et donc les arguments de samy sont plausibles Et puis surtout les menaces proférées à l’encontre de ceux qui délieraient leurs langues sont suffisamment coercitives pour que ces pratiques scandaleuses et dignes d’une république bananière fleurissent au nez et à la barbe de la justice et des peuples !

    Personnellement je pense que ces révélations sont tout à fait crédibles et ne m’étonnent pas plus que cela, dans la mesure où j’ai été moi-même involontairement témoin et victime ( comme je l’ai déjà expliqué plus haut ) de pratiques tout à fait contraires à ce qui est prescrit par les lois, perpétrés par le 1er magistrat de la ville sous la mandature précédente qui avait semble-t-il de fort nombreux soutiens au sein de la mairie, tant du côté de certains élus que parmi les agents…

    Il est fort probable d’ailleurs que parmi eux se trouvent des personnes qui, par peur de perdre leur emploi, ou se sentant menacées par une hiérarchie en position de pouvoir et de moyens et qui n’avait aucun scrupules à recourir à des mesures de rétorsions, ils se soient involontairement trouvés contraints de se taire, non pas par ce qu’ils étaient d’accord avec ces très injustes exactions, mais parce que leur sécurité matérielle et celle de leur famille était en jeu. Cela pose évidemment le problème de la lâcheté et de l’absence de courage qui concourent à la commission de ces faits délictueux, lesquels portent forcément nuisance à des personnes qui ne le méritaient absolument pas !

    Je pense que le lectorat comprendra aisément pourquoi je nourris une immense défiance à l’égard des politiques, quelque soit la chapelle dont ils se revendiquent. La confiance envers ceux que je nomme  » nos faux représentants  » se gagne uniquement par des pratiques respectueuses de nos lois, et se mérite par une intégrité morale sans faille !

    Quand je découvre que ceux qui accèdent aux pouvoirs se permettent de transgresser les lois alors qu’ils devraient être les premiers à les appliquer, à les respecter et à les incarner en actes dans leurs missions fonctionnelles, je ne peux que devenir lanceur d’alerte et systématiquement dénoncer tout ce qui fait mal au peuple et à la démocratie !

    La municipalité précédente et l’actuelle sont très loin des pratiques vertueuses légitimement attendues des citoyens de la société civile ! Alors bien évidemment, j’ose espérer que parmi ces équipes, se trouvent des personnes irréprochables qui n’ont jamais prêté leur concours aux dérives inadmissibles de leurs collègues ou de leurs supérieurs.

    C’est pourquoi il faut impérativement séparer le bon grain de l’ivraie

  12. @ Muda
    Au lieu de vous exprimer sous un pseudo, dites-nous qui vous êtes pour oser affirmer que « vous êtes honnête  » ! L’honnêteté ne se déclare pas mais se prouve !

    En quoi l’équipe actuelle qui refuse le débat démocratique en infligeant aux administrés qui ont le courage de dire ce qu’ils pensent de leur gestion, de graves entraves à la liberté d’opinion et d’expression par des dénonciations calomnieuses que la justice, heureusement, déboute une à une, en empêchant la divulgation et la circulation de ces points de vue différents par tous les moyens, devrait être perçue ou considérée honnête, alors qu’agir ainsi avec l’argent du contribuable est totalement déloyal, roublard, malhonnête, abusif et définitivement anti-démocratique ?

    Non Muda, vous ne savez pas mieux que les citoyens de la société civile qui sont les mieux placés pour dire ce qu’ils souhaitent voir mis en oeuvre sur la ville où ils résident et où ils versent des impôts totalement dilapidés dans ce qu’ils n’ont jamais voulu !

    Nous ne sommes pas dupes de toute cette imbuvable et mensongère propagande payée avec notre argent pour valoriser un mandat déplorable et bien détesté, exactement comme le précédent d’ailleurs ! L’un et l’autre, bien qu’opposés politiquement , ont en commun d’avoir gravement abusé les électeurs et d’être restés, par les excès de pouvoir et le contournement de ce qui est prescrit dans les textes de lois, invariablement autistes à la voix du peuple !

    Cela sera sanctionné dans les urnes car nous sommes à l’overdose des mensonges, des tricheries, des ruses, des manipulations et des tromperies de tout ce monde politique pestilentiel que nous ne pouvons plus voir en peinture !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :