Publicités

Stationnement sauvage à Aulnay-sous-Bois : Que fait la police municipale?

Mardi 5 novembre, 11h du matin. Comme chaque jour, stationnement sauvage rue Paul Langevin. Qui peut croire que ces automobilistes cesseront de squatter les trottoirs lorsque sera ouvert le parking Abrioux ? Pourquoi iraient-ils dans un parking payant alors qu’ils peuvent impunément occuper l’espace dévolu aux piétons ?  Que fait la police municipale pour lutter contre ce fléau ? Craint-on de contrarier des électeurs ?

Mais les piétons sont aussi des citoyens qui paient des impôts locaux qui servent entre autres à financer une puissante police municipale. Ils devraient en retour pouvoir jouir du droit de circuler librement sur les trottoirs sans mettre en péril leur sécurité parce qu’ils sont contraints de marcher sur la chaussée !

Le stationnement sauvage affecte certes bien d’autres rues de notre commune. Mais la rue Paul Langevin est véritablement un cas d’école. C’est le plus court chemin pour des centaines d’élèves du collège du Parc et de l’école primaire Jean d’Ormesson, mais aussi de la maternelle du même nom.

Pour les parents, la solution de facilité pour assurer la sécurité des enfants : les conduire en voiture !

Et voilà comment le laxisme municipal face à l’incivisme

de quelques-uns contribue à pourrir la vie des Aulnaysiens !

Source : communiqué Aulnay Environnement

Publicités

Publié le 7 novembre 2019, dans Associations, circulation, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. L’augmentation du nombre de vehicules est la consequence de la Bétonnisation voulue par Beschizza et ses Amis Promoteurs immobiliers.

    Depuis 2014, c’est des Milliers et Milliers de Logements construits, nous avons donc logiquement, des bouchons, de la pollution, des stationnements sauvages, des véhicules ventouses, ect …

    Aulnay va devenir un enfer avec tous ces projets immobiliers et nous en paierons le prix fort avec la politique de Beschizza !

  2. Fabienne ARBAOUI

    Idem pour le groupe scolaire  »les perrieres », avec la poussette et les enfants, c’est à nous de marcher sur la route …. Alors qu’il serait si simple de mettre des plots sur les trottoirs pour éviter ces stationnements gênants … Mais c’est apparemment trop simple ….

  3. C’est partout pareil des fois des camions sur le trottoir du nouveau cimetière

  4. Aulnay est bien devenu un enfer qui résulte de la bétonisation outrancière commencée sous Ségura et poursuivie en accéléré sous Beschizza. Qu’ils soient de gauche ou de droite, ceux qui accèdent au pouvoir, une fois élus, trahissent les administrés, les méprisent, refusent les audiences demandées, leur nuisent, les oppriment et ou les persécutent jusqu’aux tribunaux de la république pour les assigner au silence par des intimidations, des abus de pouvoir et des menaces, par une vindicte anti démocratique et des procédés de caniveaux au travers de leurs trolls !

    Le sentiment de trahison est extrême et la défiance qui en découle légitimement par la désaffection des urnes traduit la nécessité impérieuse de modifier le paysage politique et ses process ! Partout dans le monde s’exprime une exaspération intense et justifiée à l’égard de ceux qui après avoir été ( soi-disant )  » démocratiquement élus  » font le choix d’adopter des comportements qui ne sont plus démocratiques du tout, et qui maintiennent les peuples et chaque citoyen dans la survie et dans de nouvelles formes d’esclavage qui ne disent pas leur nom !

    La surpopulation imposée et organisée à Aulnay par l’érection d’immeubles de grande hauteur dans des rues étroites car initialement prévus pour desservir seulement des pavillons, privant de ce fait les riverains de lumière, de soleil et de places de stationnement par l’augmentation exponentielle et mécanique du parc automobile qui contribue aux embouteillages récurrents, ne peut que détruire irréversiblement la qualité de vie et non point l’améliorer, et provoquer l’exaspération légitime des autochtones qui ont élus des judas politiques qui leur ont menti et qui les ont trahis !

    Ségura et Beschizza sont ces judas politiques !

  5. Hé oui, garés n’importe comment, n’importe où à Aulnay-Sous-Béton

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :