67% d’abstention à Aulnay, une élection sans électeurs !

Réflexions et article rédigé par Catherine Medioni le 21 mars 2020, seule responsable des propos tenus et assumés.

67% d’abstention à Aulnay, une élection sans électeurs !

Les 67 % d’abstention, un record sur notre ville, devrait d’office invalider ce 1er tour des municipales 2020 à Aulnay sous Bois!

Indépendamment des irrégularités et autres bizarreries constatées et dénoncées par deux recours au tribunal administratif ainsi que par des électeurs Aulnaysiens lambdas sur les blogs locaux et dans les échanges interpersonnels via le téléphone, les mails et autres SMS imposés par le confinement, avant et pendant le scrutin par le maire et ses soutiens pour garantir son élection, les scores affichés sont contraires à toute démocratie : seulement 8384 votes pour le maire sortant quand la ville affiche 86 000 habitants indique factuellement et matériellement que nous ne sommes plus que dans un simulacre de démocratie, remettant totalement en cause la sincérité du scrutin !

La  » victoire  » apparente de Beschizza est donc loin d’être un triomphe…. Elle est même le symptôme alarmant d’une démocratie à l’agonie ! Faut-il rappeler à tous ceux qui préfèrent ne rien voir, ne rien entendre ni ne rien dire, et qui de ce fait alimente la déconfiture de notre démocratie et s’en rendent même complices, que ce maire coucou parachuté est davantage :

— le fossoyeur des libertés citoyennes : 9 procès-baillons perdus et donc autant de dénonciations calomnieuses , avec encore 8 procès à venir payés avec nos impôts ! Ces attaques judiciaires abusives visent à semer la terreur parmi les victimes qui n’ont pas les moyens financiers d’assurer leur défense, et à les assigner au silence par la peur et des mesures de rétorsion, alors qu’elles n’ont fait que d’user du droit d’expression citoyen et d’exercer leur citoyenneté dans l’espace publique !

— le chantre de l’autoritarisme exacerbé : pressions, menaces, intimidations, méthodes musclées, attaques judiciaires font parti de son ADN !

le promoteur zélé d’un impérialisme rétrograde : décisions unilatérales, refus d’audiences, absence d’écoute des administrés, simulacre de consultation citoyenne etc…

— l’acteur d’un système féodal où en échange des services et cadeaux rendus, ( par exemple, un emploi en mairie, un marché public, des rémunérations injustifiées ou hors norme à des collaborateurs, des avantages matériels ou des dons en numéraires à certaines associations quand d’autres sont en sont écartées, etc… ) Les bénéficiaires de tous ces  » octrois » ont le devoir  » moral » ou implicite de soutenir leur  » bienfaiteur  » par leur vote !

Qu’un être humain se sente l’âme assez généreuse et bienveillante pour aider ses proches, les sortir de situations difficiles et les couvrir de cadeaux, cela ne pose aucun problème, bien au contraire, tant que cela se fait avec ses moyens, ressources et deniers personnels ! Par contre, qu’un élu se permette d’utiliser sa position de maire ou d’adjoint et la richesse collective de la ville pour aider ses proches, leur octroyer discrétionnairement un emploi ou un marché public pour lequel ils ne justifient d’aucune des qualités et compétences requises très explicitement définies par les lois ou encore pour favoriser et gratifier ses soutiens électoraux, c’est inadmissible et hors la loi et nous avons le devoir de le dénoncer !

Ce qui est définitivement contraire à la loi et à notre état de droit dans ces pratiques qui relèvent très clairement de la corruption combattue par transparency-France et Anticor, c’est que le maire utilise sa position de pouvoir et d’autorité, ainsi que les ressources matérielles et les finances de la ville abondés par l’ensemble des contribuables, pour favoriser seulement quelques administrés bénéficiaires, au détriment de tous les autres, en échange d’un vote, voire de dessous de tables qui ne profitent qu’au  » bienfaiteur  » qui se livre à la corruption !

Cela se nomme entre autres, discrimination politique, clientélisme, favoritisme, abus de pouvoir, délit d’octroi d’avantages injustifiés, et bien évidemment, c’est totalement proscrit pas les lois !

Cependant qui a le courage de nos jours et sur Aulnay, de mener enfin cette guerre à la corruption qui se répand depuis des années comme la petite vérole sur le bas clergé ?????

De plus en plus d’Aulnaysiens comprennent que les pratiques de certains pour se faire élire par tous les moyens, ne relèvent plus vraiment d’un état de droit, mais d’une république bananière qui n’assume pas son identité et qui de surcroît n’est pas vraiment contrôlée, en dépit des instances mises en place pour le faire !

Malheureusement le problème de la corruption à Aulnay ne date pas d’aujourd’hui, puisque déjà en 1962 dans le journal l’écho d’Aulnay, Pierre Abrioux , le premier adjoint modéré et oncle de Jean-Claude démissionne, mettant en cause les marchés passés par la municipalité et affirmant même que la corruption s’était installée à Aulnay !

La création d’un collectif citoyen contrôlant la gestion de notre ville, conformément à l’article 15 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen semble désormais inévitable et indispensable, tant les abus de ceux qui accèdent aux pouvoirs sont légion et rarement retoqués ni condamnés !

 

Réflexions et article rédigé par Catherine Medioni le 21 mars 2020, seule responsable des propos tenus et assumés.

 

À propos de Buselin

responsable blog Aulnay cap

Publié le 21 mars 2020, dans Actualité, Politique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. « Réflexions et article rédigé par Catherine Medioni le 21 mars 2020, seule responsable des propos tenus et assumés »

    C’est là une grave erreur chère madame Buselin, vous êtes responsable de la publication, c’est la loi. Il ne faut pas se défiler, en cas de poursuites vous serez en 1ère ligne.

    https://www.jurisexpert.net/qui-est-responsable-de-la-diffamation-sur-un-site-internet/#

  2. @ Kevin

    Il n’y a aucune diffamation dans cet article, juste un droit d’expression et d’opinion clairement utilisé et assumé, conformément à la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen.

    Maintenant Kevin, si vous n’êtes pas d’accord avec mon analyse de la situation, avec certains éléments de l’article, je vous en prie, exprimez-vous et argumentez ! Cela m’intéresse !

    Quand à ceux qui auraient des actions à se reprocher, et bien que personne ne soit nommément visé dans l’article, s’ils se sentent quelque peu  » mis en cause  » ou en crainte de l’être potentiellement, et qu’ils veulent user de leurs pouvoirs et position d’autorité actuels pour m’empêcher de m’exprimer ou de dénoncer ce qui est clairement contraire aux lois, qu’ils se manifestent et qu’ils argumentent également publiquement ! Je les attends de pied ferme !

    Je ne fais qu’énoncer et promouvoir le droit, et de ce fait je suis inattaquable !

    Bien à vous Kevin.

  3. @Catherine je ne parlais pas de votre texte, mais du fait que Aurore Buselin fuit ses responsabilités. Pour celui-ci ou un autre le directeur de publication est responsable.

    C’était juste un rappel à la loi, que visiblement madame Buselin meconnait

  4. @ Kevin

    Aulnaycap au travers de son créateur et moi-même avons subi tellement de menaces, de pressions, d’intimidations, de calomnies, d’attaques judiciaires que nous avons gagnées durant le mandat écoulé et qui sont désormais qualifiées de dénonciations calomnieuses, que je me sens obligée à chaque fois de mentionner que j’assume entièrement et pleinement mes propos afin que les responsables du blog ne soient pas inquiétés ni tourmentés pour avoir permis un droit d’expression que je revendique comme une liberté citoyenne fondamentale !

    Cela ne signifie donc nullement, lorsque j’écris un article ou un commentaire, que je diffame ou que j’injurie qui que ce soit ! Cependant ceux qui s’efforcent de réinterpréter mes propos dans le sens qui les arrange pour justifier de m’attaquer en justice, ne font que démontrer leur impuissance à contraindre la parole citoyenne par la peur des procès et de la judiciarisation d’un débat démocratique qui ne se fait pas, comme il se devrait dans une véritable démocratie, dans l’espace public et dans les instances d’échange avec les administrés !

    Ces dénonciations calomnieuses sous forme de procès-baillons visant à empêcher l’expression citoyenne, pourraient faire l’objet de poursuites pénales que nous ne ferons pas, tout simplement parce que nous ne disposons pas comme le maire ad libitum, des moyens financiers pour ester en justice contre un 1er magistrat excessivement procédurier qui préfère dilapider notre argent en procès baillons plutôt que de l’investir dans nos services publics pourtant dus !

    Si l’un des membres de l’exécutif municipal s’avisait d’attaquer injustement Aurore qui est une belle âme serviable et dévouée envers chacun de nous et même envers l’équipe municipale, alors qu’elle ne fait que rendre effective la démocratie par la publication de toutes les sensibilités politiques sans aucune discrimination, ils auraient affaire à moi et je serai aux côtés d’Aurore pour la défendre !

    Tous ces procès-baillons permis par l’octroi complaisant des protections fonctionnelles financées par tous les contribuables Aulnaysiens, sans qu’à aucun moment leur avis et leur accord n’ait jamais été sollicité ni requis, prouvent l’absence de débat et de démocratie sur notre ville ! C’est grave !

  5. Pourtant les journaux ne cessaient de parler de Clientélismes et de Malversations a Aulnay, comme quoi les 67% rejettent la politique de Beschizza, ajoutons a cela les 5700 electeurs qui ont dénoncé la Corruption dans notre Ville.

    Les Caïds a Aulnay sont pro-Beschizza, et Naguib Benlarbi, tout est dit !

  6. @ Kevin :  » C’était juste un rappel à la loi  »

    Après réflexion, ceux qui pourraient s’aviser d’attaquer la responsable bénévole de ce blog ou moi-même pour les publications qui dérangent la conscience et la réputation de certains, feraient bien de balayer devant leur porte avant de les accuser de diffamation ou d’injures, car ce ne sont plus seulement de simples citoyens de la société civile qui s’exaspèrent des passe-droits, du clientélisme, du favoritisme, du délit d’octroi d’avantages injustifiés, des faveurs accordées aux uns et refusées à d’autres avec les ressources matérielles de la ville et la richesse collective, ou encore des irrégularités dans les recrutements et les marchés publics, mais également la Chambre Régionale des Comptes qui a confirmé ce que les administrés avaient observé et déploré et a énoncé plusieurs rappels à la loi !

    Cela met en évidence également que les contrôles de légalité ( préfet et juge administratif ) ne s’exercent pas  » à postériori  » comme la loi leur en fait l’obligation, et que par ces défaillances récurrentes dans les contrôles, les élus qui s’adonnent à des faits de corruption ont trop souvent peu de chances d’être inquiétés ni même condamnés ! Dans un état qui se revendique de droit, tout le système est à revoir, mais en attendant les contrôles devront désormais être exercés par la société civile qui en a tout à fait le droit ( article 15 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen ).

  7. Comparer 8384 votes à 86000 habitants, c’est de la désinformation. Pour être crédible il faut communiquer avec exactitude.

  8. @ patrickpoyer

    Ne faites pas mine de ne pas comprendre ce que j’ai voulu exprimer ! Tout le monde sait et comprend que parmi ces 86 000 habitants, tous ne sont pas inscrits sur les listes et ne peuvent donc pas voter ! Ce n’est pas pour autant qu’ils doivent compter pour du beurre pour ceux qui sont élus et qui prétendent être  » nos représentants  » !

    Encore faudrait-il que pour se prévaloir  » être nos représentants « , qu’ils soient réellement à l’écoute de TOUS les administrés par des audiences et des consultations régulières, ce qui n’a absolument pas été le cas au cours du mandat écoulé , bien au contraire !

    Les protestations autour de la piscine fermée dès septembre 2014, des dispositions testamentaires du leg Pecoroni non respecté, de la suppression du nom de la place Camelinat, de la destruction des tilleuls centenaires, des peupliers du stade du moulin neuf, de la future bétonisation très contestée du parc Ballanger, du baptême unilatéral du square Napoléon, de la fermeture du service de radiologie du CMES ne sont que quelques uns des nombreux points de désaccord avec une gestion municipale qui ne privilégie que les intérêts des plus riches et mieux lotis de la ville, au détriment de tout le reste des administrés !

    J’ai d’ailleurs déjà écrit des commentaires avec les chiffres précis à l’issue des résultats, à la fois sur monAulnay et sur Aulnaycap ! Donc ne m’accusez pas de désinformation, et trouvez d’autres arguments pour défendre ce scrutin qui par son taux d’abstention record devrait être invalidé ou annulé !

    La réélection de l’équipe sortante dont l’apparent  » triomphe  » est plus que relatif, n’est en vérité qu’un trompe-l’œil ! La démocratie n’est pas l’expression d’une minorité acquise d’office à un maire réputé pour nuire par tous les moyens à ses opposants tandis qu’il favorise exclusivement les intérêts de ceux qui le soutiennent ! De même qu’un président est supposé servir tous les citoyens, un maire est supposé servir tous ses administrés sans en exclure aucun ! Avec Beschizza et son équipe, nous sommes très loin du compte !

    Enfin pour réfuter vos accusations calomnieuses, voici récapitulé ci dessous les résultats pour Aulnay sous Bois :

    Source: Ministère de l’intérieur :

    Nb % inscrits % votants
    Inscrits 44739 – –
    Abstentions 30009 67,08 –
    Votants 14730 32,92 –
    Exprimés 14129 31,58 95,92
    Blancs 334 0,75 2,27
    Nuls 267 0,60 1,81

    Beaucoup d’administrés ont rapporté des faits graves et très peu en conformité avec la loyauté et la dignité qui devrait exister au sein d’une campagne municipale ! Les trop nombreuses boules puantes qui ont émergé durant la campagne ne peuvent provenir que de l’équipe municipale sortante, aucune des autres listes qui challengeaient Bruno Beschizza ne s’adonnant à ce genre de pratiques qu’on voit malheureusement prospérer dans certaines régions d’Italie ou de Corse….

    Mettez en perspective le nombre d’inscrits sur les listes électorales, le nombre de votants réels, et l’hallucinante abstention qui dit clairement que la politique de représentativité ne répond plus du tout aux aspirations du peuple ! Notre démocratie est vidée de sa substance et vit une grave crise nécessitant une remise à plat de tout le système !

    Bien à vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :