Micro, commentateur showman de la CAN des quartiers à Aulnay-sous-Bois

Ce mardi soir, jour de finale entre le Mali et le reste du monde, le trentenaire sera à son poste de commentateur, au bord du terrain en béton des 3000, pour faire vivre l’événement en direct sur les réseaux sociaux. Avec un style bien à lui.

Ce mardi, c’est jour de finale à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) avec la rencontre qui opposera, à 20 heures, le Mali à une sélection de joueurs du « reste du monde. » L’apothéose de la Coupe d’Aulnay des Nations, cette « CAN des quartiers » s’inspirant de la coupe d’Afrique et permettant à des habitants de la ville aux multiples nationalités de s’affronter sur un terrain de foot en béton du quartier des 3000.

Et s’il devrait y avoir du spectacle sur le terrain et dans les gradins, avec plusieurs centaines de supporters en feu, il y en aura aussi sur Internet grâce à la diffusion en direct des rencontres sur les réseaux sociaux. Et ce surtout grâce à une voix : celle de Micro, un habitant du quartier qui commente l’épreuve depuis sa petite tribune de presse.

Ou plutôt sa chaise haute, qui surplombe le terrain. « Une chaise de maître nageur ! » se marre celui qui préfère dissimuler son visage et son prénom. « Ici, tout le monde m’appelle Micro ! », clame le jeune homme de 32 ans d’origine marocaine.

Il est l’un des coorganisateurs de la compétition, mais aussi l’une de ses stars, au moins autant que les meilleurs footballeurs de l’épreuve, très suivie bien au-delà d’Aulnay-sous-Bois.

D’Omar da Fonseca à «Michel le désagréable»

Avec sa voix tendant vers la caricature du commentateur sportif, on s’y croirait. « Mesdames et messieurs bonsoir, que la paix soit avec vous. En arabophone, Salam aleykoum et bienvenue à la CAN à Aulnay-sous-Bois. Il fait très, très, chaud ce soir à la CAN. C’est la CAN… icule à Aulnay-sous-Bois. »

Quand Micro prend la parole, souvent, régulièrement, on rit. Le tout grâce à un savant mélange de commentaires à demi-sérieux, décalés et rythmés par de multiples jeux de mots. Showman, sans se prendre au sérieux, il régale aussi d’imitations —celle du commentateur argentin Omar da Fonseca tend vers la perfection— ou d’inventions de personnages, qui viennent intervenir en direct à l’antenne.

Exemple avec « Michel le désagréable », qui, la voix grave, vient se plaindre de l’événement en bon riverain en colère : « C’est totalement inadmissible et anticonstitutionnel, ce rassemblement intercommunautaire… » Micro reprend sa voix normale, le coupe, défend « sa » CAN, cette « union » des peuples, et revient sur le jeu.

Source et article complet : Le Parisien

Publié le 11 août 2020, dans Sport, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :