Des femmes bientôt mises à la rue à cause de la municipalité d’Aulnay-sous-Bois, selon une élue d’opposition

Écœurée, indignée, sous le choc… La municipalité d’Aulnay-sous-Bois a tout entrepris et a réussi à faire fermer « la maison du cœur » de l’association Un ToîT Pour Elles qui accueillait et hébergeait des femmes sans-abri…
L’intrusion répétée et illégale de la police municipale dans le pavillon privée causant de grands traumatismes chez ces femmes, la divulgation de l’adresse du pavillon mettant leur sécurité en danger ainsi que les pressions financières, ont obligé l’association à quitter la ville !

Tout entreprendre pour remettre à la rue des femmes qui essaient de se reconstruire, de sortir de la précarité et des violences est d’une monstruosité sans nom ! Et utiliser des arguments fallacieux pour justifier ses agissements est tout aussi abjecte.

Avec la cagnotte ouverte par les Élu·e·s Aulnay en Commun, l’association peut financer 6 nuits d’hôtel pour chacune des femmes qu’elle aide. Un grand merci à toutes les personnes qui ont fait un don pour leur venir en aide !

Malheureusement, elles vont inévitablement se retrouver une nouvelle fois à la rue, certaines avec leurs enfants, si aucune solution n’est trouvée très vite..

Cette municipalité a toujours eu pour habitude d’agir en toute impunité. Il faut que cela cesse !
Pour celles et ceux qui le peuvent, une cagnotte est ouverte sur le site de l’association pour l’aider à ouvrir un centre social et d’hébergement.

Source : Sarah Kassouri, élue du groupe d’opposition municipale Aulnay En Commun

Publié le 9 avril 2021, dans Actualité, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Merci Sarah de te mobiliser pour exprimer ton indignation face aux agissements immondes de ce maire coucou parachuté, qui a le toupet de trouver n’importe quelle faille ou prétexte pour obtenir la fermeture de ce centre qui selon son état d’esprit obtus et sa mentalité réactionnaire devait faire  » tâche  » à Aulnay sous bois !

    Pensez donc ! Des femmes sorties de la rue et recueillies dans un pavillon à Aulnay, n’est probablement pas du goût de ses 8384 électeurs friqués, nantis et privilégiés qui ne savent pas ce que c’est que d’être malmenés par la malchance, les accidents ou les injustices de la vie. Puisse ces nababs sans cœur se retrouver un jour dans des situations de précarité et se voir rejetés et persécutés par ceux qui auraient pourtant le pouvoir de les aider mais qui ne le feront pas pour des raisons égoistes et non fraternelles !

    En observant ces situations de maltraitance envers des femmes précarisées qui mettent tout en oeuvre pour se reconstruire, infligées par des individus privilégiés à l’excès et nantis en position d’autorité et de pouvoirs qui ne semblent pas en faire bon usage et qui sont bouffis d’orgueil et de prétentions mal placées, on se met a espérer que ce qui fut dit dans les textes sacrés se réalisera un jour :  » les humbles seront relevés, les grands seront abaissés » ou encore  » les premiers seront les derniers  » …

    C’est d’ailleurs probablement la seule justice qui existe car celle des hommes est bien imparfaite et ne voit malheureusement pas tout. Mais je reste persuadée que ceux qui ont choisi de faire le mal plutôt que le bien, subiront tôt ou tard à leur tour ce qu’ils auront infligé à Autrui.

    Beschizza est parvenu à la fermeture du centre car Mohamed qui est à l’origine de ce magnifique projet qui a permis a des femmes de se sentir en sécurité et d’avoir une adresse pour effectuer toutes leurs démarches administratives de réinsertion, ne peut absolument pas faire face financièrement et matériellement aux travaux colossaux exigés par la mairie. Et les devis chiffrés sont tellement énormes que ce ne serait pure folie d’investir une telle somme dans un pavillon habitable mais néanmoins ancien et vétuste.

    Donc oui, je confirme que le centre ferme, que Mohamed a trouvé dans l’urgence et le stress des solutions d’hébergement à toutes ces femmes qui avaient crée une communauté solidaire et bienveillante et qui se retrouvent désormais séparées aux quatre coins d’ile de France et pour certaines en province ! Le loyer de mars a donc été payé pour rien et celui d’avril également….

    Cela est l’œuvre maléfique de Beschizza et de ses béni-oui-oui dont aucun ne s’oppose…

    A la société civile de réagir et de ne plus laisser faire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :