Un ancien habitant d’Aulnay-sous-Bois informe que les stades synthétiques peuvent être cancérigènes

Jean-Pierre Leverrier est un ancien habitant d’Aulnay-sous-Bois, ex-colistier de Jacques Chaussat en 2014 (liste Vivement demain) et écologiste convaincu (il a participé à la dernière primaire des écologistes qui a vu la victoire sur le fil de Yannick Jadot sur Sandrine Rousseau). Mais c’est aussi un lecteur assidu du blog Aulnaycap et un farouche opposant des terrains synthétiques. Pour lui, ces terrains artificiels seraient cancérigènes et lorsqu’il a pris connaissance de l’inauguration du terrain synthétique du stade du Moulin Neuf, son sang n’a fait qu’un tour.

Jean-Pierre Leverrier est à l’origine d’une pétition contre ce type d’équipement qui a recueilli près de 17000 signatures. Vous trouverez ci-dessous le contenu de sa pétition que nous relayons volontiers, même si nous n’avons pu vérifier l’ensemble des éléments scientifiques avancés. Bonne lecture !

——————————————————

Interdire les terrains synthétiques cancérigènes

Depuis 1999 en Europe, les fabricants de pneus ont l’obligation de recycler les pneus usagers et paient entre 50 et 100 € la tonne pour s’en débarrasser. Dans les années 2000, ont été répandus, par dessus l’herbe synthétique, des granulats de caoutchouc sous forme de petites billes noires, fabriqués avec de vieux pneus déchiquetés et qui ont tendance à se désagréger en poussières. En France pour l’année 2016, 90 000 tonnes de pneus ont été recyclés en granulats, soit 40 à 50 % de la filière de traitement des pneus. 20 000 pneus sont nécessaires par terrain de football.

Selon les types de pneus, ces granulats peuvent notamment contenir 190 substances toxiques, dont des cancérigènes, des neurotoxiques et des perturbateurs endocriniens : hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dont le benzo(a)pyrène le benzo(a)anthracène et le chrysène, des perturbateurs endocriniens dont les phénols et les phtalates, des métaux (zinc, plomb, cadmium, chrome, nickel, cuivre, mercure), des polychlorobiphényles (PCB), des dioxines et de l’arsenic. Ces substances ensemble (effet cocktail) augmentent considérablement leur dangerosité. Le taux maximal de HAP dans l’Union européenne est de 0,1 mg/kg pour les jouets et de 1 g/kg pour les pneus, c’est-à-dire 2000 fois plus.

Des nuages de particules rebondissent, se glissent dans les chaussures, s’infiltrent dans les vêtements, collent à la peau. Ces poussières et des composés organiques volatils (COV) dégagent des émanations toxiques. Ils sont inhalés par des sportifs en hyperventilation et peuvent aussi passer directement dans le sang si la peau est lésée en cas de coupure ou de blessure. En outre, ces composés toxiques se dissolvent dans les eaux de pluie, et ces relargages sont toxiques pour la flore et la faune, pouvant s’incorporer en microplastiques dans des organismes vivants aquatiques ou terrestres.

L’alerte a été lancée en 2013 par l’entraineure américaine de football de l’université de Seattle et ancienne footballeuse championne du monde 1991 Amy Griffin (en photo avec Annika, 18 ans, sur son lit d’hôpital) qui a dénombré les sportifs atteints de cancer depuis 2009. Ses résultats, actualisés en septembre 2017, totalisent 248 sportifs (131 hommes et 117 femmes) cancéreux aux États-Unis, dont 155 cancers du sang (62,5 % du total des cancers).

Parmi ces 248 sportifs cancéreux, 196 footballeurs (79 % des sportifs cancéreux) dont plus de 40 sont morts. 101 footballeurs de ces 196 footballeurs cancéreux sont atteints de lymphomes (51 %) hodgkiniens ou non hodgkiniens. 115 de ces 196 footballeurs sont gardiens de but (59 % alors qu’ils ne représentent que 10 % de l’équipe), à cause des plongeons dans ces petites billes noires, pénétrant par les entailles sur la peau et par l’air respiré empli de ces poussières, et surtout parce qu’ils les avalent. Ces terrains augmentent aussi les blessures cutanées, les entorses aux chevilles et aux genoux, et les blessures musculaires. Ces terrains synthétiques provoquent aussi de l’asthme et des allergies. Sur les paquets de cigarettes, est écrit « fumer tue », il faut faire la même chose : « CE TERRAIN SYNTHETIQUE TUE ». Nous parlons bien du football au sens européen, soccer en anglais, et non de « football américain » qui ressemble au rugby encore plus violent.

Ont notamment interdit ces terrains synthétiques plus d’une douzaine de villes du Massachusetts, le New York City Department of Parks and Recreation en 2008, le Los Angeles Unified School District en 2009, le Comté Montgomery du Maryland, la ville d’Amsterdam (Pays-Bas) et la Suède.

En France, ces terrains en pneus recyclés ont été implantés à partir de 2013. Il y a aujourd’hui 2800 en France. Strasbourg  a décidé un moratoire, La Wantzenau (Bas-Rhin) a remplacé son terrain de billes de pneus par des fibres naturelles (liège, cosses de riz, fibres de coco).

Cela fait une vingtaine d’années que cela dure et les responsables à tous les niveaux regardent ailleurs. Le seul moyen de rompre l’omerta et de faire bouger les choses, c’est une plainte collective des parents devant le tribunal administratif, pour mise en danger de leurs enfants, contre les collectivités territoriales possédant ces terrains,

Il faut interdire immédiatement ces terrains synthétiques cancérigènes, faits avec des pneus recyclés.

Pour plus d’infos :

Envoyé spécial, Gazon suspect, 22 février 2018, youtube.com/watch?v=a61-XPDz5OQ

So Foot, « Enquête sur les terrains synthétiques », novembre 2017 ; depuis cette date, le magazine recueille les témoignages des malades sur billesnoires@sofoot.com et les publie.

https://www.youtube.com/watch?v=NwY-Fd7QjXc

https://www.youtube.com/watch?v=yDzASkhkXrY

https://www.youtube.com/watch?v=FFZKDwWCb10

https://www.youtube.com/watch?v=PbR8mtZyz_Q

Publié le 13 octobre 2021, dans A vous la parole, Santé, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 12 Commentaires.

  1. Juste un pathogène de plus dans l’environnement, comme si on était déjà pas assez gâté comme ça.. 🙄

  2. C’est dingue, dès qu’il y a une bêtise à publier, vous êtes là. Le débat est clos depuis plusieurs années avec ce rapport de l’ANSES (https://www.anses.fr/fr/content/terrains-synth%C3%A9tiques-les-expertises-disponibles-%C3%A0-ce-jour-concluent-%C3%A0-un-risque-peu). Je cite « Les études concluent majoritairement à un risque négligeable pour la santé des sportifs et des enfants. Les analyses épidémiologiques existantes ne mettent pas en évidence d’augmentation du risque cancérogène, en particulier des lymphomes et leucémies, associée à la fréquentation ou la mise en place de terrains de sport synthétiques, et ce notamment, au vu des faibles concentrations de substances cancérogènes émises ou relarguées par les granulats de pneus. » That’s all folks!

    • Un terrain synthétique de 1, 800000 € que nous avons bien sûr payé même si ce n’est pas la ville, tous contribuables, pour un club de rugby aulnaysien. Mais est-ce un grand club de rugby jouant dans une division de haut niveau car même la majorité des clubs de haut niveau n’ont pas de terrain synthétique, assez surprenant. Sauf que j’ ai appris que le président est un adjoint à la mairie qui apprécie beaucoup les honneurs, on a donc compris, j’ai lu que cela s’appelait l’entre soi aulnaysien.

    • Catherine Medioni

      @ AG | 13 octobre 2021 à 6 h 45 min

      Non, le débat n’est pas clos et il peut être remis sur la table à tout moment, ne vous en déplaise ! Dans tous les cas, cela ne supprime pas le droit de tout citoyen d’être opposé à une décision, ou de remettre en cause l’innocuité initialement affirmée d’un matériau, surtout lorsque son vieillissement et ses réactions aux changements brutaux de température provoquent des émanations toxiques dans l’air ! Tout le monde est concerné et à le droit de s’exprimer et de donner son point de vue.

      Votre refus de toute contradiction et votre manière de mépriser ouvertement ceux qui ne pensent pas comme vous et qui ont pourtant le droit de le faire, démontre une intolérance inadmissible qui finalement vous décrédibilise.

  3. Il y en a un de ces terrain près de chez moi , il n y a qu à voir la décomposition et l odeur dès qu il fait chaud…c est flagrant …ça agresse la respiration déjà, direct ..horrible odeur de pneu brûlés…

    • Catherine Medioni

      @ chantaltalchan | 13 octobre 2021 à 7 h 40 min

      Merci pour votre témoignage. il faut que les citoyens cessent de se taire et dénoncent ce qui ne va pas ou ce qui ne va plus et qui est contraire aux intérêts du plus grand nombre.

  4. Catherine Medioni

    @ GM | 13 octobre 2021 à 10 h 14 min

    Il est indécent d’allouer une telle somme au président d’un club de rugby qui est également l’adjoint au maire. avec l’argent d’au moins 86 000 contribuables pour 300 licenciés de rugby…. Cette somme aurait probablement pu être mieux employée, notamment au bénéfice du plus grand nombre, non ?

  5. @AG Vous ne pouvez pas publier de votre vrai nom ?

    C’est sur si ça vient de la République française, c’est comme le Covid, ça doit être vrai… 🤣🤣🤣 On est rassuré 🥺😱

  6. AG est un homme de Monaulnay déguisé en troll

    • Et Georgio, c’est qui, un mouton, un adhérent de A2M, un ami de la majorité, un copain de l’adjoint aulnaysien, président de Club aulnaysien, vice président du grand Paris… C’est le même.

  7. Mme Catherine Medioni, oui cet article est débile car il ne repose sur aucune nouvelle information. You tube n’est pas un journal scientifique. Oui, c’est débile car c’est du copié collé d’articles publiés avant l’avis de l’Anses. Informer ou alerter mais avec des informations actualisées et justes pas avec des racontars dépassés.

    • Catherine Medioni

      @ AG | 14 octobre 2021 à 5 h 40 min

      Contrairement à vous, je ne considère pas que cet article soit débile, mais au contraire très utile à l’information des citoyens et j’en remercie soobn auteur.

      Je constate pour ma part que vous ne savez commenter qu’en portant des jugements à l’emporte-pièce sur les commentaires d’autrui : débile, stupide, bête etc…. mais quelle sommité êtes-vous donc pour vous autoriser à juger, insulter et discréditer les autres bien camouflé derrière deux initiales ?

      Que cela vous plaise ou non, il faudra que vous tolériez que vos concitoyens développent une autre réflexion et un autre point de vue que le vôtre qui n’est absolument pas parole d’évangile. Cultivez la modestie et la tolérance seraient déjà un bon début !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :