Explosion de Covid en Île-de-France avec le variant Omicron qui représente 20% des nouveaux contaminés

La 5e vague de Covid-19 se poursuit en France et plus particulièrement dans les zones densément peuplées comme la région Île-de-France. 73 000 nouveaux cas ont été détectés dans les dernières 24 heures, dont 20% de Omicron.

De nouvelles restrictions sont à prévoir avec un débat parlementaire dès le lundi 17 décembre pour autoriser le pass vaccinal. Même si les vaccins sont reconnus pour ne pas être totalement efficaces notamment face aux variants, il s’agit du seul outil que le gouvernement a en sa possession.

Publié le 21 décembre 2021, dans Actualité, Santé, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. erratum: conseil des ministres le lundi 27 décembre
    Omicron serait majoritaire en IDF: https://bit.ly/3EjfQg8 ou https://twitter.com/leparisieninfog/status/1473304144429600770?s=20
    les premières données sur les vaccins: selon des études de modélisation et des preprints, les données sur l’efficacité du rappel sur omicron sont rassurantes

    Cliquer pour accéder à 2021.12.13.21267748v1.full.pdf

    L’efficacité serait de:
    86 % sur les formes symptomatiques
    98% sur les formes graves
    « Le seul outil que le gouvernement », je ne partage pas cette idée, c’est le premier qu’il actionne après les gestes barrières.
    Enfin, avec omicron, tout évolue très vite Un point important, les médicaments à base d’anticorps utilisés pour éviter les formes gravec à l’hôpital ne sont pluss efficaces.
    Il est urgent de se faire vacciner!

  2. @Guy, n’hésitez pas si vous le souhaitez à vous faire implanter cette puce pour 100€ mais ce n’est qu’une opération commerciale qui n’a rien à voir avec la vaccination utile pour désengorger les hôpitaux

  3. On peut toujours pérorer dans tous les sens et deviser, il n’en reste pas moins vrai qu’aucun acte médical ne doit être imposé à celui qui n’y consent pas ! Toutes les lois le disent, l’affirment et protègent ce droit, et présentement il est honteusement bafoué par une majorité de gouvernements qui prennent des mesures absolument odieuses et coercitives pour persécuter les non vaccinés qui observent que ces vaccins ne protègent pas, n’empêchent pas de le transmettre, pas d’être hospitalisés ou d’en mourir, en plus d’avoir de sérieux inconvénients d’engendrer des effets indésirables graves qui sont soigneusement niés et mêmes censurés par nos autorités en lesquelles il n’est plus possible d’avoir la moindre confiance !

    Les pro-vaccins excessivement vaccinolâtres qui passent leur temps à discréditer les réfractaires à ces substances inefficaces et toxiques qu’il va falloir désormais renouveler tous les trimestres, outrepassent leurs droits et n’ont manifestement aucun respect ni tolérance pour les positions différentes. En approuvant les mesures liberticides gouvernementales et privatives de droits fondamentaux, ils participent à l’ostracisation et au rejet des non vaccinés qui ont tout à fait le droit de refuser ce que l’on cherche à leur imposer sans droits !

    Dans ces comportements abusifs et déviants parce que hautement fascistes, point de fraternité ni de solidarité ! Point d’égalité dans les droits ni de liberté de choix non plus ! Ces vaccinolâtres radicaux font donc désormais partie des persécuteurs et des fascistes de la pensée unique et devront tôt ou tard répondre des engagements brutaux qui ont violé les droits de leurs concitoyens ! Honte sur eux ! Si la justice humaine ne les poursuit pas pour avoir participé passivement ou activement à ce qui apparait clairement comme un génocide programmé sur plusieurs années, la Justice immanente se chargera de leur sort lorsqu’ils trépasseront ! Il n’en faut point douter !

    • Mme Medioni,

      Votre commentaire semble intemporel et tout à fait déconnecté de la situation des hôpitaux ?

      Que vous teniez la position qui est la votre, le 14 juillet dernier alors qu’il n’y avait que 931 personnes en « soins critiques » et 7047 personnes à l’hôpital, je le comprenais.

      Vous semblez oubliez qu’il y a en actuellement 3096 en « soins critiques » et 16076 à l’hôpital.
      Au rythme actuel le nombre de 4 000 personnes en « soin critique » devrait être atteint vers le 10 janvier 2022.

      Tiendrez vous le même raisonnement si nous atteignons le nombre de 7048 personnes en « soins critiques » comme cela a été malheureusement les cas le 8 avril 2020 ?

      Je respecte votre préoccupation pour les libertés individuelles, pour autant, pensez vous qu’un confinement est moins attentatoire aux libertés individuelles ?

      Dernières questions que proposez vous dans cette période de tension hospitalière, alors que manifestement le respect des gestes barrières n’est pas suffisant pour limiter le développement de l’épidémie ?

      Cordialement.

  4. Mr Kubaki, juste lire la publication expérimentale jointe et non proposer un commentaire pris dans un journal random qui ne cite pas la source du travail expérimental

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :