Procès du migrant Soudanais qui a tué sa compagne Audrey Coignard, militante pro-migrants, à Saint-Ouen

Audrey Coignard avait fait de brillantes études de médecine à Caen et avait le coeur sur la main. Elle aidait son prochain et s’était engagée dès 2016 dans l’accueil des migrants notamment autour de Paris. Elle avait trouvé l’amour en rencontrant l’une des personnes qu’elle avait secourue. Les deux tourtereaux se sont donc mis ensemble pour partager une vie commune, malgré les différences.

Ce migrant Soudanais, peu reconnaissant de tout le bien qu’avait pu lui procurer Audrey, a donné de nombreux coups de couteaux qui ont été fatal. Audrey est morte à Saint-Ouen le 16 septembre 2019 alors qu’elle n’avait que 27 ans et toute la vie devant elle.

Le migrant Soudanais est jugé à Bobigny jusqu’au 4 février 2022 pour féminicide.

Publié le 1 février 2022, dans Faits divers, Justice, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Triste réalité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :