Archives du blog

Un migrant fonce avec un camion dans la foule sur un marché de Noël à Berlin

camion_berlinC’est un scénario qui ressemble à s’y méprendre à l’attentat de Nice qui a fait 86 morts le 14 juillet 2016. 

Hier en début de soirée, un gros semi-remorque a jailli de la route et a foncé sur un marché de Noël à Berlin, et s’est arrêté à proximité d’une église, dans l’Ouest de Berlin. Le conducteur est parvenu à s’enfuir mais un habitant a réussi à le suivre et a aidé la police à l’appréhender.

Selon toute vraisemblance, le conducteur original, un polonais, a été retrouvé mort dans la cabine, apparemment tué par le terroriste. Le camion venait de Stettin (frontière germano-polonaise), et pour une raison que l’on ignore actuellement, le terroriste aurait réussi à s’emparer du camion, qui devait livrer sa cargaison à Berlin.

Le suspect est un migrant d’origine Pakistanaise ou Afghane, selon les autorités Allemandes. Il est arrivé comme migrant en Février 2016 et a été accueilli dans l’ancien aéroport de Tempelhof, devenu un centre de migrants. La police a d’ailleurs effectué cette nuit une descente pour rechercher d’éventuels complices.

Plus de deux millions de migrants venus du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Afghanistan et du Pakistan sont arrivé en Europe en 2015 et 2016, dont un peu plus d’un million en Allemagne. Encouragés par Angela Merkel qui leur a promis les portes ouvertes (certains d’entres-eux étaient bloqué en Hongrie), un véritable appel d’air a été provoqué. L’Etat Islamique, le Front Al-Nosra (Al-Qaida) et d’autres groupuscules en ont profité pour y faire glisser des commandos (l’assaillant du Thalys et plusieurs terroristes du 13 Novembre 2015 s’étaient glissés dans la masse). Pendant de longs mois, aucun contrôle n’avait eu lieu aux frontières, avec plus de 10 000 entrées par jour. Une grosse partie des migrants ne disposait pas de papiers ou de faux. Si Angela Merkel et plusieurs organisations de Gauche souhaitaient une accueil sans barrière et sans limite, voire sans contrôle, des voies de sont élevées en signalant le risque élevé d’infiltration terroriste (président du CSU en Allemagne notamment).

Fragilisée depuis les viols de Cologne le 31 décembre 2015 et des nombreuses incivilités, délits et attaques de migrants dans son pays, Angela Merkel a perdu de nombreuses élections locales. Les législatives allemandes sont dans quelques mois. l’AfD, parti populiste Allemande, a profité de l’occasion pour faire des scores à deux chiffres et se maintenir dans la durée. C’est une première depuis la fin de la seconde guerre mondiale qu’un parti à droite de la CSU/CDU (coalition d’Angela Merkel) se maintient à un niveau aussi élevé.

%d blogueurs aiment cette page :