Archives du blog

Une vidéo d’un viol sur Facebook et Snapchat provoque un appel à une vendetta, les suspects arrêtés à Perpignan

Viol_PerpignanDeux individus ont eu la joyeuse idée de montrer leur exploit d’avoir réussi à violer une jeune femme après l’avoir saoulé. Le jeune femme de 19 ans, inconnue jusqu’alors mais disposant d’un compte twitter, a apparemment suivi les deux individus en scooter dans une maison, sans résistance apparente.

Une fois à l’intérieur, les deux jeunes lascars la font boire et, d’après les premiers éléments de l’enquête, la droguent.

Une fois dans un état de quasi perte de connaissance, les deux individus commencent alors, tout en la filmant, à l’humilier en simulant des actes sexuels et en la dégradant via des gestes obscènes indignes du pire des films sado-maso. Non content d’en rester là, l’un des hommes se met à la violer (elle est inconsciente, en tout cas ce que révèle la vidéo prise d’un Smartphone et qui a été retirée depuis des réseaux sociaux). 

Les deux hommes mettent alors la vidéo en ligne, la commentent et insultent la jeune fille, séquestrées dans la maison. Cette vidéo a été partagée par de nombreux internautes, dont certains alertent les autorités. Très vite la vidéo est retirée par les hébergeurs (mise à part Facebook qui, dans un premier temps, refuse de la retirer).

L’alerte est donnée à Grigny ou se trouveraient les individus mais en fait, c’est bel et bien à Perpignan que ces jeunes hommes ont été interpellés et mis en garde à vue.

Lorsque les policiers sont venus perquisitionner le domicile, les deux lascars étaient toujours en train de commenter leur exploit sur Internet, et la jeune femme était dans un état second, séquestrée dans une autre pièce.

Absence d’humanité, volonté de choquer ou signe d’une société de plus en plus pervertie ? En tout cas l’un des individus est un récidiviste, qui avait réussi à se défaire d’un bracelet électronique en Novembre dernier, autre exploit qu’il avait lui-même filmé et diffusé sur les réseaux sociaux…

Les deux lascars sont connus sous le pseudo « Triple Seven Binks » et « Double Biinkss ».

%d blogueurs aiment cette page :