Publicités

Aulnay-sous-Bois: une pétition pour avoir du chauffage à la cité de Mitry

La_moree« Depuis le mois d’octobre, des habitants d’une résidence de 18 bâtiments grelottent. Les acteurs du dossier se renvoient la balle.

Dans le quartier de Mitry-Ambourget, à Aulnay-sous-bois (93), les habitants de la copropriété de la Morée, transis de froid dans leur appartement, sont à bout de nerfs. Une partie des 897 appartements n’est en effet plus chauffée.

Un résident, installé depuis dix ans, fait part de son mécontentement: «Je suis obligé de porter deux pantalons. C’est simple, il fait la même température qu’à l’extérieur». Plus de 400 résidents ont lancé mardi un cri d’alerte en remettant mardi après-midi une pétition aux élus de la ville, qui soutiennent leur démarche.

La copropriété fait l’objet depuis 2007 d’un plan de sauvetage coordonné par la mairie. La dégradation progressive des 18 bâtiments construits dans les années 1960, résulte d’une organisation juridique complexe et de la mauvaise gestion des syndicats de copropriété.

Daniel Carleshi, directeur général des services techniques de la ville d’Aulnay, garantit que «la ville entreprend des travaux d’urgence mais ce n’est pas de notre responsabilité aujourd’hui. La chaudière marche, mais le réseau interne, vieillissant et obstrué, est défaillant.»« 

Article complet à lire dans Le Figaro

Publicités

Publié le 30 janvier 2013, dans Environnement, Santé, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :