Publicités

Capade Sud : commentaires sur le projet Croix Blanche

Capade_Sud_Logo Les contraintes imposées, dès la mise en place du comité de pilotage, portaient  entre autre sur l’acceptation de  l’équilibre financier de l’opération prévu dès l’origine du projet. Il semblerait à,  ce jour, qu’un certain déficit soit admis, mais quel serait le montant maximum acceptable?

Sachant déjà le coût du foncier (2 000 000€), la rétrocession de 20% des logements à un bailleur social à un montant minoré de 1000€ du m2 représente déjà dans l’exemple de 10 logements de  65 m2, un manque à gagner de 650 000 euros.

Il s’avère que ce qui était prévisible est en train de se produire quant à une forme de nécessité de construire un nombre de logements difficilement compatible avec le PLU actuel.

Quant à la promesse qui aurait été faite par le maire à l’Association Croix Blanche d’organiser un référendum pour valider le projet final, n’en ayant pas été témoin nous ne pourrons pas vérifier la réalité de cette promesse qui semble de toute façon ne plus être du tout d’actualité.

Pour autant, et  au-delà de la complexité de la question qui pourrait être posée, nous sommes d’accord pour soutenir une telle initiative, non actée par la majorité municipale, les articles 33 et 34 du Règlement Intérieur du Conseil Municipal n’ayant pas été modifiés, la simple application des textes en vigueur ne permet pas la mise en œuvre de la démarche précitée.

Nous serions incomplets si nous ne placions pas ce projet quel qu’il soit dans le contexte urbanistique de la municipalité, voir aussi l’impact du SDRIF dont l’enquête publique vient de se terminer  et qui préconise la construction annuelle de 70 000 logements sur l’ensemble de la région.

Ayant notre part de quota à prendre en considération, cette nécessité est à inscrire dans un schéma de territoire sachant que nous attendons toujours la mise en œuvre d’un PLH intercommunal.

Le projet Croix Blanche n’étant pas hors de tout, il y a lieu d’avoir un regard global qui évite le mitage en zone pavillonnaire et fait préserver, tant faire ce-peut, une qualité de vie, voire à l’améliorer

Publicités

Publié le 10 juin 2013, dans Associations, Démocratie Locale, Logement, PLU, Urbanisme, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :