Projet immobilier « Côté Parc » : Aulnay Environnement jette l’éponge

Rue Gatouillat avant-aprèsLes Aulnaysiens peuvent constater que les travaux de démolition de deux pavillons ont commencé rue du 14 Juillet pour faire place à un immeuble massif à l’alignement.

Nous avons fait tout notre possible pour bloquer ou amender ce projet que nous jugeons, en l’état néfaste pour le paysage urbain, et contraire aux vœux des Aulnaysiens.

Par rapport aux autres constructions de la rue, cet immeuble de grande hauteur (R+4 étages) et à l’alignement, remplaçant des pavillons en retrait, constitue une véritable agression visuelle, sans qualité architecturale ni recherche d’harmonie avec le reste de îlot. C’est une nouvelle étape de la transformation de cette partie de la rue agréable et lumineuse en un couloir étroit bordé de hauts immeubles au ras du trottoir, commencé par ailleurs sous la précédente mandature. C’est le reproche essentiel à faire au projet. Mais ce n’est pas tout.

  • Les pavillons (des maisons doubles) qui vont être détruits ont été repérés dans le Diagnostic du patrimoine aulnaysien (réalisé en 2008 par les services du département et validé par la commune) comme « éléments d’intérêt patrimonial ». Construits en 1896, probablement par la Compagnie du Nord pour ses cheminots, ces pavillons présentent un exemple unique de décor de briques.
  • Le projet comprend un autre immeuble sur la rue Gatouillat. Il va entraîner, outre la destruction d’une « maison double » jumelle de celle du 14 Juillet, la disparition d’un bel acacia dont la vue agrémente le croisement avec la rue de Bondy. Au lieu de cela, les riverains pourront admirer un mur aveugle de 15 m de haut et 19 mètres de long.
  • La rue Gatouillat est la seule voie d’accès au parking Dumont pour les véhicules venant du sud. Or l’accès au parking de la résidence se fera par cette rue. On peut douter que cela facilite la circulation dans cette voie étroite.

Par distribution de tracts, par la présentation de vues permettant de juger de l’impact du projet, nous avons fait notre possible pour sensibiliser les habitants et les responsables municipaux.

Nous avons présenté un recours gracieux au maire, qui nous a débouté. Nous avons ensuite déposé deux référés au tribunal administratif. Puis, lorsqu’en juillet la commune a pris un nouvel arrêté pour remplacer le premier arrêté de permis de construire avec une modification subtile de la dénomination du promoteur, afin de rendre caduc nos précédents recours, nous avons engagé une nouvelle procédure « en urgence », car cette manœuvre nous paraissait annoncer un début imminent des travaux.

Sur cette procédure, nous avons perdu en octobre. Le Tribunal Administratif a condamné Aulnay Environnement à verser 1500€ à la commune.   

Les premiers recours sur le fond n’ont pas pour autant été jugés, mais il est très rare que le jugement définitif infirme un premier jugement. Nous avons compris qu’il serait plus sage de  renoncer. De son côté, après les retards provoqués par nos recours, le promoteur a vu l’opportunité de commencer les travaux au plus vite, sans avoir à attendre le jugement sur le fond, et nous a proposé, contre un retrait immédiat, de couvrir tous nos frais de justice.

La mort dans l’âme, nous avons accepté, à condition:

  • Que la porte d’accès du parking sur la rue Gatouillat soit en retrait, afin que le véhicule qui attend son ouverture n’empiète pas sur la voie publique ni sur le trottoir
  • Qu’une fresque soit réalisée sur le mur aveugle face à la rue de Bondy. Cette fresque représentera l’acacia et la maison double détruite.

Ces acquis ont été finalisés et signés en présence de nos avocats respectifs.

On pourra penser qu’il s’agit là d’acquis dérisoires. Cependant nous trouvons un certain réconfort en pensant que chaque fois qu’ils emprunteront cette rue, les Aulnaysiens se rappelleront les promesses de mettre fin au « bétonnage » et le peu de cas que la municipalité fait du patrimoine et du paysage urbain cher aux Aulnaysiens.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Publié le 27 novembre 2015, dans Associations, Urbanisme, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Que l’on construise des immeubles, certes, il faut bien loger les gens. Mais est on obligé de construire aussi laid, d’avoir aussi peu d’ambition architecturale ? Comment la personne qui planifie cet immeuble peut-elle s’appeler « Architecte » ? Et dire que le maire de Droite Extrême ne cesse de répéter qu’il souhaite pour Aulnay « vouloir le beau et le bon »… Malheureusement ses critères du beau, le poussent à préférer des murs aveugles bétonnés au patrimoine pavillonnaire… Ben oui, y a pas option Beaux Arts dans la formation de policier.

  2. Au fait c’est pas eux qui demandaient 150 euros de subvention..heureusement refusés. C’est pour payer leur condamnation ? Je suis outrée.

  3. CA Y EST J’AI COMPRIS

    CROUSTILLE EST UNE FEMME !!!! Ça n’a rien à voir avec dudandy/MC
    A mon avis c’est quelqu’un d’important en mairie, et il essaie de la couvrir
    Faut vraiment avoir une dose d’amour ou une amitié tellement forte pour passer pour elle
    Notez le (E) : Je suis outréE

    J’en déduis que dudandy ou MC sont très proches et il se sacrifie pour elle,
    C’EST BEAU UN HÉROS….. 🙂

    CROUSTILLE t’es une élue oui ? J’en suis sure dorénavant !!!!

  4. @ Croustille : Vos propos sont consternants !

    Personnellement je suis outrée que l’équipe municipale en place refuse d’accorder une bien maigre et mesquine subvention à une association qui se préoccupe vraiment des intérêts patrimoniaux des Aulnaysiens, contrairement à l’équipe municipale en place qui a bien roulé tout le monde dans la farine depuis qu’ils sont en mairie ! Mais franchement y a-t-il autre chose à attendre des  » ripoublicains  » ??? lol

    L’argent de nos impôts versé à cette équipe qui ne travaille nullement pour les administrés devrait être redistribué à ceux qui se préoccupent réellement des Aulnaysiens ! Le maire que l’on voit pavaner devant les caméras et faire le toutou derrière Pécresse ne travaille nullement pour notre ville et ne mérite en aucun cas ses indemnités d’élu !

  5. Je remets un post qui n’a pas été publié

    Notez dans le commentaire de @croustille « Je suis outréE » finissant donc par l’accord participe passé féminin ! Croustille est donc une femme et ne peut être MC. La question est pourquoi ce MC se fait passer pour cette personne ? Quel est le rapport entre ces 2 là ? Croustille est elle une élue de haut rang dans notre ville que MC voudrait protéger ? Ou bien ces 2 là ont une relation humaine particulière ?

    Qui êtes vous @croustille ? Une intrigante, une personne importante
    Curieux cette façon qu’à cet olibrius MC a vouloir prendre pour elle. Moi j’aime bien les héros mais au cinéma. Quel horrible secret nous cache t-ils ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :