Advertisements

Vignette pollution : stop à l’exclusion des classes populaires selon Bruno Beschizza

c-de-presse_pollution_v1Alors que les interdictions liées à la vignette pollution entrent en application aujourd’hui, Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, dénonce une politique d’exclusion des classes populaires et des banlieusards.

S’il ne remet aucunement en cause la lutte contre la pollution atmosphérique qui est un enjeu de santé publique majeur, Bruno Beschizza regrette que la politique du Gouvernement s’inscrive uniquement dans une démarche punitive et d’exclusion des classes populaires sans s’attaquer durablement au problème de la pollution.

Le message envoyé est en effet limpide : les banlieusards et les classes populaires ne sont plus les bienvenus dans Paris.

Telle est la réalité vécue au quotidien par les millions de Franciliens qui vivent en banlieue : Paris devient une zone toujours plus fermée. En raison des travaux des différents tramways qui isolent la capitale, de la fermeture des voies sur berges…, les conditions de circulation aux portes de Paris sont devenues épouvantables. Ces embouteillages à répétition ont d’ailleurs un impact négatif sur l’environnement.

Bruno Beschizza demande au Gouvernement d’agir pour le renouvellement du parc automobile plutôt que de s’attaquer aux classes moyennes et populaires en leur interdisant l’entrée dans la capitale.

L’objectif est d’inciter les propriétaires des véhicules les plus anciens, et donc souvent les plus polluants, à changer de véhicule. La prime à la casse a été un succès. Pourquoi ne pas la reconduire ? Nous pouvons également imaginer des prêts bonifiés ou à taux zéro, fléchés vers les véhicules les moins polluants et fabriqués en France.

Cette politique permettrait de renouveler le parc automobile et ainsi de réduire durablement la pollution atmosphérique tout en créant de l’activité pour les constructeurs implantés en France !

Source : communiqué municipal envoyé à la rédaction

Advertisements

Publié le 23 janvier 2017, dans circulation, Politique, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Alors là je suis agréablement surprise par le communiqué de Bruno Beschizza qui a le courage de défendre les citoyens de la France d’en bas, Fort nombreux, et qui désapprouve la discrimination que nous subissons parce que nous n’avons absolument pas les moyens de racheter une voiture neuve, et que de ce fait nous sommes condamnés à la réparer au garage chaque fois que nous tombons en panne ! Même si à chaque fois on met des mois à s’en remettre sur le plan budgétaire, c’est toujours moins cher que d’en racheter une…

    En vérité la véritable solution consisterait à permettre à tout citoyen de pouvoir travailler dans le métier et les compétences qui sont les siennes, pour un salaire équitable, c’est à dire qui ne le confine pas à la misère et à la précarité, et ainsi chaque citoyen pourrait être en mesure d’acheter une voiture neuve qui pollue moins, se soigner, accéder à la culture et aux loisirs…. Bref accéder au droit de vivre dans la dignité et autrement que dans la pauvreté et la disette permanentes.

    Merci Bruno Beschizza d’avoir parlé pour tous les exclus de la république !

  2. Vous êtes très naïve Mme Medioni

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :