Publicités

Bruno Beschizza accepte le débat national à Aulnay-sous-Bois mais sous conditions

Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay accepte d’organiser le débat mais uniquement au profit de sa population. « Il n’est pas question de défendre l’action ou les projets du gouvernement mais bien de donner la parole à tous les citoyens », souligne-t-il. Tout comme Sevran qui veut, lui aussi « faire vivre le débat ».

Dans le département de Seine-Saint-Denis, aucun maire n’est étiqueté LREM. Pour défendre le projet du président demeurent donc les députés de la majorité. Stéphane Testé va mouiller la chemise en participant à tous les débats des villes de sa circonscription. Notamment à celui de Clichy, où il est conseiller municipal et pour laquelle la ville va faire appel à une société privée, comme elle en a l’habitude pour les réunions publiques.

Pour les maires qui n’ont pas l’intention de faire appel à des intervenants extérieurs, le député a la solution. « Les élus peuvent se tourner vers la commission nationale du débat public qui leur fournira du personnel, précise-t-il. Un site Internet en cours de développement devrait proposer une liste de toutes les ressources mises à la disposition des maires ».

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

Publié le 16 janvier 2019, dans Actualité, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :