Lettre d’un collectif mécontent à Monsieur BESCHIZZA, Maire d’Aulnay-sous-Bois

« Pour vous Aulnay bouge »semble être la nouvelle devise de notre ville …

Effectivement, depuis le début de votre élection, nous avons pu constater nombre de changements dans notre ville. Mais ces changements vont-ils dans le bon sens ? Nous, habitants du quartier Nonneville, pour certains depuis bientôt 60 ans, ne le pensons pas …

Nous sommes à moins d’un an de la fin de votre mandature, nous  avons fait toutes les réunions de quartiers et nous n’avons rien obtenu pour améliorer notre cadre de vie qui se dégrade de jour  en jour.

CIRCULATION, BRUIT, POLLUTION:

Certaines rues sont mises en sens unique, mais pas dans le bon sens…  Nous avions prévenu, dès le départ, que la rue de Toulouse deviendrait un bi-pass, dans l’option retenue par vos services : vous  n’avez  pas voulu  nous écouter, elle  l’a été pendant 2 mois  …

Source : lettre à M. Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

Elements : dossier sur la ville d’Aulnay

Publié le 28 juin 2019, dans A vous la parole, Associations, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Comme le Pont de l’union, des travaux inutiles, menés par des cabinets d’études alors que l’on avait prévenu du gaspillage d’argent avec nos impôts qui vont exploser de 20% en 2020 et que cela n’y changera rien aux bouchons.
    En effet, faire autant de Constructions immobilières, nous ramènera plus d’autotomobilistes, c’est bien nous contribuable qui en paieront le prix.

  2. Quel pont de l’union, [NDLR : partie modérée] !

    C’est de la croix blanche que tu fais allusion et ça fonctionne mieux au niveau circulation aujourd’hui

  3. Vieux pays pareil tout le monde passe rue Legendre c’est la plus directe maintenant pour aller route de mitry alors qu’il suffisait de mettre aussi la rue des arts en sens unique pour aller rue de mitry mais ils sont contents d’eux donc on attend 2020 on va s’exprimer
    On habite là depuis très longtemps c’est devenu infernal mais on a eu un beau courrier blablabla enfin comme d’habitude bon on patiente les mois passent vite

  4. L’étude circulation s’est déroulé en trois phases, sur l’ensemble de la ville. Une première phase diagnostique, une seconde phase propositions de modifications des sens de circulation issus à la fois du cabinet Egis mandaté pour réaliser l’étude, et des remarques venant des nombreuses réunions de concertation pour chacun des quartiers de notre ville.
    Le cahier des charges : traiter le trafic de transit, déployer les zones 30 sur l’ensemble de la ville en aménageant nos quartiers pour partager la voirie entre les cyclistes, les automobilistes et les piétons. Enfin, redéfinir l’offre de transport, pour la rendre plus attractive et pertinente dans notre ville, avec l’ambition à terme que les moyens modaux mis en place, tel que les mobilités douces, puissent concurrencer l’usage de la voiture dans nos déplacements.
    Modifier les sens de circulation est une étape cruciale et délicate. Elle induit des modifications d’itinéraire pour tous, des temps de trajet légèrement plus long, des difficultés sur certains secteurs car les aménagements n’ont pas encore été réalisés. Toutefois il est bien difficile de réaliser un aménagement lorsque le sens de circulation n’est pas arrêté. Ces points ont été partagés et acceptés en concertation.
    L’ambition de ce projet qui ne peut être réalisé sur une période courte est d’améliorer le cadre de vie de chacun, il n’a pas la prétention de supprimer les automobilistes, mais de diminuer le transit dans notre ville. Les transports font partis du lot en dernière étape, intégrant le traitement du premier et du dernier kilomètre. Une ambition forte, au delà de proposer une alternative à l’usage de la voiture au sein de notre belle ville, c’est rendre les mobilités aussi accessibles et pratiques qu’à paris.
    Fin septembre, début octobre, nous débuterons les ateliers consacrés aux développements des modes doux, en concertation avec les associations et les Aulnaysiens qui souhaitent y participer.
    Concernant le courrier qui constitue le sujet de cet article. Contrairement à ce que l’on pourrait penser en lisant ce dernier, Mme Graner et M Grecourt ne sont pas les représentants de l’ensemble du quartier Nonneville, mais traitent essentiellement de la route de Bondy et de la rue Francklin, ce qui en termes de circulation à l’échelle de la ville est assez minimaliste.
    Oui nous avons expérimenté certains sens de circulation qui n’ont pas apporté l’effet escompté, comme nous nous étions engagés à le faire, nous avons apporté les corrections rapidement toujours en concertation, puisque nous avançons en mode expérimental. La rue de Toulouse et Division Leclerc en sont des exemples. Le système n’est pas parfait mais il a la vertu de s’améliorer au file des mois.
    Il y a eu sur le secteur de Mme Granet un renforcement de la signalisation interdisant la circulation de transit des plus de 3,5T. Toutefois nous ne pouvons interdire la circulation pour livraison. Nous avons dans d’autres rues pavillonnaires interdit le stationnement des véhicules de plus 1,5T. Vous avez raison Mme Granet nous avons à notre arrivée augmentée le nombre d’agent de la Police Municipale, avec une présence 24h/7j, le déploiement de caméras et dernièrement de caméras permettant la vidéo verbalisation. Le bilan des actions de la police municipale a été présenté en début d’année dans l’ensemble des quartiers de notre ville, ainsi que la création du CSU. Je ne détaillerai pas l’ensemble des éléments mais l’incivilité en termes de circulation est traité en fonction des priorités et de la gravité des interventions parfois nécessaires.
    Concernant l’échangeur de Bondy Nord, ce n’est pas faute de renouveler la demande régulièrement, dans tous les cas, les réponses de l’état restent les mêmes, sans suite ou parfois, le lancement d’une étude.
    Concernant le collège Simone Veil, je suis surpris, vous étiez présents à l’inauguration, M Grecourt a d’ailleurs partagé ses émotions et sa satisfaction ce jour là. Lorsque nous sommes arrivés, le collège était présent. Nous ne sommes pas responsable de son implantation. Nous avons pu apprécié au cours de chacune des réunions que vous étiez contre. M Chalier qui était l’élu en charge du dossier à cette époque et le responsable du sujet au département, (il n’y aurait pas conflit d’intérêt dans ce dossier ? Je ne vais pas m’étendre mais ce n’est pas très joli) a décidé d’implanter le collège sans mettre en place un seul élément de sécurisation pour l’arrivée des collégiens et sans en faire le SAV. A ce moment la situation était bien pire, problème de stationnement empêchant la circulation des piétons, vitesse excessive, pas de sécurisation des traversées piétonnes. Le sujet n’a jamais été de fluidifier la circulation mais de la réguler et de sécuriser sur ce secteur les déplacements des piétons. Encore une fois nous n’avons pas la prétention de faire disparaitre tous les comportements inadaptés, mais de les contraindre pour que chacun puisse prendre conscience que cet espace est partagé désormais avec des enfants.
    La propreté est un sujet sur la ville, nous avons un soucis notamment avec des incivilités en forte augmentation dès le vendredi soir. Nous avons donc créé en début d’année une brigade d’intervention rapide qui est déclenché par les signalements que tout Aulnaysien peut réaliser dans l’application Aulnay. En complément nous avons également prévu des interventions de nettoyage mécanique le week end. Nous avons un taux de verbalisation pour ce type de comportement en augmentation au fil des mois.
    Concernant la ligne 616, cette dernière a été l’opportunité à la fois de desservir le collège Simone Veil et le centre commercial. L’augmentation de la fréquentation a nécessité un renforcement de l’offre. Une gare routière doit être réalisée sur le parking du centre commercial, toutefois la convention avec le conseil départemental du 93 n’est toujours pas signée. Le dossier de financement devrait être présenté à île de France mobilité au conseil du mois d’octobre pour des travaux qui seront réalisés en 2020.
    En conclusion, Mme Granet et M Grecourt, nous avons eu parfois des désaccords en réunion de quartier, notamment lorsqu’il s’agissait de mettre en sens unique la route de Bondy, qui soit dit en passant a été entendu et proposé mais refusé par tous y compris moi même, ou la suppression du rond point parce que cela engendrait un détour de moins d’une minute à M Grecourt au regard de la sécurisation des déplacements des collégiens. Nous n’avons jamais refusé de vous écouter et lorsque les demandes sont exploitables, nous les avons réalisées. Vous nous imputez de bâtir à tout va, nous avons revu l’engagement pris par l’ancienne municipalité auprès du préfet, de construire 1700 logements. Grace à cette négociation, nous sommes arrivés à un nombre bien inférieur de 700 logements. Nous n’avons pas d’autres choix que de les réaliser. Encore une fois le SAV n’est pas assumé par l’ancienne majorité.
    M Tellier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :