Frank Cannarozzo, adjoint au Maire à Aulnay-sous-Bois, répond aux affirmations de René-Augustin Bougourd

Je veux remercier monsieur Bougourd du fait que j’occupe largement ses pensées et qu’il m’oblige ici à un droit de réponse car des propos fallacieux sont tenus.

Ai-je droit d’être méfiant vis à vis des journalistes ? Si la profession n’est pas à mettre en cause, elle est nécessaire et utile, elle comporte aussi des gens qui font mal leur travail comme dans toutes les professions. Ici cet article publié dans un mensuel n’est que la copie conforme d’un article publié l’année dernière dans un hebdomadaire. Si être journaliste consiste à faire du copier-coller, alors je crains vraiment pour la profession. Ensuite on peut s’interroger sur le timing puisque la publication du rapport de la CRC date juin 2019. Que s’est-il donc passé pour que ce mensuel oublie ce sujet pendant 8 mois et se réveille a 1 mois de l ‘élection ? Hibernation ??? J’aime la naïveté de monsieur Bougourd mais ça s’appelle un article commandé réalisé par un presse-bouton. A qui cela profite est la question qui permet de savoir d’où ça vient.

Et si je suis un peu méfiant, c ‘est aussi que contrairement à monsieur Bougourd, j’ai un peu d’expérience avec les journalistes, des bons et des mauvais. 3 exemples pas récents mais significatifs. Quand en 2006, des jeunes du quartier rose des vents me disent qu’une grande TV nationale les payaient 30 euros pour durcir leurs propos devant les caméras lors des émeutes de 2005, oui je m’inquiète. Quand en 2006, des jeunes du quartier Ambourget me disent que d’autres journalistes d’une autre grande TV leur tendaient un foulard palestinien pour parler devant la caméra durant les émeutes de 2005, oui je m’inquiète. Quand en 2005, un journaliste d’une grande radio nationale passe une journée avec moi pour comprendre Aulnay et qu’il me dit « vous faites plein de trucs bien, c’est dommage que vous soyez touchés par ces émeutes » et que le lendemain, l’heure de radio consacrée à Aulnay ne fera jamais aucune mention de ces ‘trucs bien », oui je m’inquiète.

Mais je crois que ma méfiance est partagée par bon nombre de français quand on regarde les enquêtes d’opinions. Mais le mieux est encore de revoir Citizen Kane, monsieur Bougourd !

Quant aux magistrats de la CRC, là encore, je doute que monsieur Bougourd ait la moindre expérience. Personnellement j’y ai été confronté et je sais de quoi je parle. Je vais la encore donné deux exemples. Dans le précèdent rapport basé sur le contrôle de 2009, on peut lire que « la police municipale est mal perçue par les habitants ». Je m’interroge donc sur quoi est basée cette affirmation. Eh bien c’est écrit noir sur blanc, sur la déclaration de l’adjoint à la sécurité de M Segura. La CRC transforme une opinion en fait, et tout le monde trouve cela normal ? Mais il se trouve qu’en 2002, j’avais fait faire a l’échelle de la ville un sondage auprès de tous les foyers aulnaysiens sur leur appréciation en terme de sécurité. Résultat : appréciation de la police municipale par les habitants : 67% de positif ! J’ai donné ces documents à la CRC, les seuls connus, elle n’en a pas tenu compte. Elle a préféré une opinion. Ensuite, il est écrit que les premières cameras avaient été posées sans concertation avec la police nationale. Comment le sait-elle ? En demandant au commissaire de police de 2009. Sauf que c’est le commissaire de police de 2003-2004 qui a lui participé. J’ai fourni nom et coordonnées, il n’a jamais été contacté. Alors oui je ne prends pas pour argent comptant ce que disent ces magistrats qui sont contrôleurs et juges, la seule juridiction de notre pays qui ne travaille pas en procédure contradictoire. Une aberration selon moi.

Les critiques sont-elles recevables ? Pour être élu depuis 18 ans, j’ai un peu l’habitude la encore d’en recevoir. Mais si les élus n’ont pas raison parce qu’ils sont élus, les citoyens n’ont pas raison parce qu’ils sont citoyens. Et je préfère ne pas être élu en ne courbant pas l’échine devant ce que je considère comme injustifié plutôt que d’être élu en faisant des courbettes a de petits groupes comme ici.

Il se trouvent qu’élu n’est pas une profession et que j’ai la chance d’avoir une profession dans laquelle l’amélioration continue est une règle. Et si on pratique l’amélioration continue, c’est bien parce que les organisations aussi performantes soient-elles doivent sans cesse faire mieux. Et si la ville n’échappe pas à ce besoin d’amélioration, rien ne justifie cette atmosphère de lynchage publique déversée par des trolls et leurs alliés politiques.

Car le fait que monsieur Bougourd, s’exprime ainsi, décrédibilisant toute la neutralité politique de l’association qu’il préside, c’est pour des raisons politiques uniquement. Tout le monde sait qu’il soutient le candidat coaché par l’ancien maire. Ancien maire qu’il soutenait dans son projet de 62 logements sur la parcelle croix-blanche, arbres abattus au passage bien sûr. Mais ça c’était avant…

Source : droit de réponse de Frank Cannarozzo, adjoint au Maire à Aulnay-sous-Bois

Publié le 20 février 2020, dans A vous la parole, Politique, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Pourquoi ne pas signer le document d’ Anticor comme les autres Candidats permettant de lutter contre la Corruption et les Malversations à Aulnay ?

    Pour les Ripoux-blicains refusent cet accord avec un organisme qui permet d’enquêter en profondeur sur ce qui se passe a Aulnay ?

  2. @ Cannarozzo :  » Car le fait que monsieur Bougourd, s’exprime ainsi, décrédibilisant toute la neutralité politique de l’association qu’il préside, c’est pour des raisons politiques uniquement.  »

    Monsieur Bougourd s’est exprimé à titre personnel et non en tant que président de l’association Aulnay environnement.

     » rien ne justifie cette atmosphère de lynchage publique  » Demandez-vous si l’exécutif municipal actuel n’a pas, par ses comportements autoritaires et anti démocratiques, engendré lui-même la situation que vous déplorez !

     » les citoyens n’ont pas raison parce qu’ils sont citoyens.  » Tout citoyen est légitime à donner son point de vue et même à manifester son mécontentement à ceux qui sont sensés le servir et le représenter et qui demeurent invariablement autistes à leurs revendications !

     » je ne prends pas pour argent comptant ce que disent ces magistrats qui sont contrôleurs et juges  » : Les magistrats de la CRC sont payés pour contrôler matériellement et factuellement les irrégularités commises dans la gestion municipale. Pour ce faire elle examine ce que les lois prescrivent de faire sur tout le territoire, et met en perspective ce qui a été choisi de faire par les élus ! Elle ne fait donc que mettre en lumière ce qui est contraire à l’état de droit ! Justifier les erreurs volontaires de droit est un argument irrecevable car comme le disent deux adages :  » nul n’est sensé ignorer les lois  » et  » nul n’est au dessus des lois « , donc pas même des élus, et surtout pas des élus !

    A l’heure d’internet où toutes les informations dont nous avons besoin peuvent se trouver très aisément, notamment en matière de droit et de lois, il n’est pas normal ni acceptable que des élus feignent d’ignorer les lois en invoquant l’inflation normative qui découle justement des abus du droit qu’ils pratiquent sans vergogne !

    Je proclame haut et fort que les élus n’ont aucune légitimité ni excuse à contourner ou violer les lois, car en agissant ainsi ils remplacent notre état de droit en république bananière contre laquelle les citoyens de la société civile ont pleinement le droit de s’insurger !

    Les administrés les plus courageux et téméraires sont ceux qui ont fait part de leurs soupçons d’irrégularités lorsqu’ils en ont été ou témoins ou victimes, voire les deux ! Leur faire subir des pressions, des menaces, des intimidations ou mêmes des attaques judiciaires pour de faux chefs d’accusation prouve bien que tout est mis en place pour que certaines vérités peu reluisantes ne soient pas révélées aux citoyens dont les impôts financent ces gravissimes manquements au droit !

    Ne cherchez pas bien loin la défiance et le désaveu des plus éveillés d’entre nous envers les élus de toutes chapelles, lorsqu’ils s’adonnent sans aucun scrupules à ces irrégularités pour s’autoriser des chasses aux sorcières, des mises au placard, des sanctions déguisées, des discriminations politiques, des délits d’octroi d’avantages injustifiés, du clientélisme, du favoritisme et tous actes pourtant interdits par les lois et qui relèvent de la corruption active et passive !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :