La tribune politique d’Oxygène Mars 2020 de Séverine Maroun à Aulnay-sous-Bois fait réagir

Quoi de plus préoccupant aujourd’hui que de s’informer des déclarations des candidats avant les élections municipales. Et là le lecteur aulnaysien d’Oxygène, revue du Maire, tombe sur la déclaration d’une dame, la 1ère adjointe depuis 6 ans de 2014 à 2020 , une personnalité politique ai-je même entendu….mais au moins, première policière municipale aulnaysienne sous l’impulsion de son supérieur hiérarchique, ex policier syndicaliste quand même, car garante de bientôt 500 caméras afin de mieux nous surveiller sans oublier conseillère municipale de l’opposition pendant 6 ans de 2008 à 2014 sous l’ère du Maire de l’époque M.SEGURA et très contestatrice .

Sa tribune, page 32 , est une succession de pamphlets : Court écrit satirique souvent politique visant la critique et la calomnie pour défendre la cause qu’il(elle) défend , résumons :

Une attaque en règle contre la mandature précédente, 6 ans plus tard :

Hier

« Nous avons payé le prix fort

Notre si « belle » ville a été souillée , fracturée, divisée

L’échec patent et cuisant »

On peut penser à quelques oublis, elle aurait pu ajouter :

Salie, contaminée, ternie, flétrie ou cassée, brisée, détériorée, endommagée ou encore scindée,  décomposée, déchirée…

Mais elle n’avait pas assez de place !

Qui n’est pas surpris d’une attaque aussi virulente, malveillante, venimeuse et indigne  qui permet de fuir aussi ses responsabilités ou de se disculper mais de quoi ? Pourquoi en politique de tels excès seraient-ils ainsi permis, ne sommes nous pas entre gens émérites, fins, brillants, compétents, ingénieux , capables et démocrates ? A croire que non

Devant l’escalade des procès en justice du Maire actuel à l’encontre d’Aulnaysiens calomnieux comme ici d’ailleurs, M.SEGURA devrait à l’image de son successeur, déposer plainte pour diffamation mais lui il devrait payer de sa poche.

Et après un tel ravage, de tels dégâts, de telles avaries, de telles détériorations, de tels sinistres,                  de tels délabrements, de telles décadences …que nous aurions vécus de 2008 à 2014 , la ville d’Aulnay sous bois s’est transformée en :

Aujourd’hui

« notre si belle ville

Une ville où il fait bon vivre

On est bien dans sa ville, on est bien dans sa vie

Une ville apaisée, sécurisée

Une ville durable qui respire

Une ville festive et dynamique

Une ville du bien grandir, du bien s’instruire pour bien se construire

Une ville attractive et ambitieuse . »

Finissant par « la ville que JE VEUX » oui, JE VEUX.  

Et tout cela repris et même amplifié par le commentaire d’une conseillère municipale  de la majorité UDI: « notre ville s’embellit, s’apaise, bouge, s’anime respire, se transforme… » rien que cela, mais alors que faire de plus ? 

L’enfer de M.Ségura s’est transformé en un paradis de la 1ère adjointe d’Aulnay, certainement une fée détentrice d’un pouvoir magique expliquant donc que l’on soit passé du cataclysme et du chaos générés par ce M.Ségura à une telle embellie des plus merveilleuses?

Et pourtant MOI simple être humain , résident, citoyen, électeur aulnaysien, je n’ai pas ressenti  tant de métamorphoses entre 2008 à 2020,  mais je suis malveillant.

Source : un lecteur

Publié le 12 mars 2020, dans A vous la parole, Oxygène, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :