Marie confinée à Aulnay-sous-Bois pendant que sa mère reste coincée à Haïti

Marie a pris conscience de l’importance qu’a sa famille dans sa vie. Confinée à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, avec son père, son oncle et sa tante, elle ne pourra pas voir sa mère jusqu’au mois de juin, au plus tôt. Sa mère est coincée « au pays », en Haïti, avec une petite fille de presque deux ans. « J’ai réalisé, avec le confinement, que ma mère est beaucoup là pour moi tous les jours et que finalement, elle me manque. Ça me manque même quand elle me crie dessus. Je ne peux l’appeler que trois fois par semaine à cause des coupures de courant là-bas. Ma petite soeur me manque aussi. C’est comme si elle grandissait sans moi. J’ai peur qu’elle ne me reconnaisse pas quand elle reviendra ».

Marie passe donc ses journées avec son père qui a été mis au chômage partiel. C’est le point positif de ce confinement. « On regarde des films, on mange du pop-corn avec des crêpes. On parle davantage et on rigole plus. J’aimerais que cela continue quand le confinement sera terminé parce que ça me fait du bien de passer du temps avec lui. »

Source et article complet : France Culture.

Publié le 10 avril 2020, dans Actualité, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :