Est-ce que l’hyper densification du centre-gare d’Aulnay-sous-Bois est inévitable ?

Dans de nombreux articles, des riverains du centre-gare d’Aulnay-sous-Bois ont désapprouvé les constructions récentes qui ont défiguré leur quartier. Que ce soit a rue Fernand Herbaut ou la rue Anatole France, plusieurs programmes immobiliers ont détruit des maisons parfois de caractère pour y mettre à la place des immeubles énormes, à mille-lieues de l’urbanisme d’antan. Ce secteur situé à deux pas de la gare RER B est-elle vouée à une hyper densification pour loger des personnes qui travaillent sur Paris ? Les pavillons de ce secteur vivent-ils leurs dernières années avant d’être irrémédiablement rasées pour laisser place à des immeubles fades et modernes ?

Une bétonisation continue depuis 2008

La destruction des pavillons de caractère de date pas d’hier. Dès 2008, sous l’impulsion du maire Gérard Ségura et de l’adjoint à l’urbanisme Alain Amédro, des programmes immobiliers comme celui de la rue Fernand Herbaut ont vu le jour. Un pavillon de caractère avait été détruit, et un immeuble de 5 étages rapidement construit. M. Amédro affirmait à l’époque que s’il y avait un endroit à densifier, c’était bien le secteur du Centre-Gare Nord, situé en zone UA du Plan Local d’Urbanisme (PLU).

A l’époque, l’idée était de faire venir des populations actives qui pouvaient à la fois utiliser le RER B pour leurs déplacements professionnels, mais aussi pour revitaliser le tissu commerçant situé sur l’avenue Anatole France. Malgré de nombreuses protestations et un recours, le programme immobilier est arrivé à son terme.

Si l’arrivée de Bruno Beschizza en 2014 apporta un instant une lueur d’espoir pour les riverains, la déception fut rapide : cette zone continue à être densifiée. Les règles de circulation ont même empiré pour certaines rues, avec de nombreux bus à destination et en provenance de la gare routière située dans ce secteur. 

Une gare comme véritable catalyseur de cette densification

Plusieurs milliers de personnes recherchent un logement à Aulnay-sous-Bois, principalement dans le social. La gare RER B fait bien entendu partie des attraits de la ville, qui permet de rejoindre facilement l’aéroport et ses activités ou Paris. De nombreuses personnes venant de la petite couronne recherchent des logements moins cher pour devenir propriétaire, et Aulnay-sous-Bois fait partie de ces villes dîtes de substitution, assez proches de Paris pour être intéressantes et assez loin pour ne pas être (trop) inaccessibles.

Cette densification, qui rappelle étrangement le cas de Levallois-Perret ou encore Issy-les-Moulineaux, semble être dans l’air du temps pour permettre aux jeunes – et aux moins jeunes – d’investir dans la pierre et rester proche de leur bassin d’emploi. Les habitants de ce quartier semblent sacrifiés sur l’autel de la modernité et du désir des jeunes actifs à se trouver à deux pas d’un hub tel que la gare RER B.

Ces programmes immobiliers sont aussi pour les investisseurs et les spéculateurs un moyen de rentabiliser un projet en achetant un nombre d’appartements neufs pour un investissement locatif. Si le quartier manque d’air, de végétation et de soleil, le fait d’être à quelques mètres d’une gare qui nous transporte à Paris en 20 minutes reste un avantage important.

Un souci de répartition de la richesse en France ?

La France est un pays jacobin, centralisateur, où quasiment tout passe par Paris. Même la décentralisation ne permet pas vraiment une réelle autonomie des différentes régions. Paris concentre encore la plupart des bureaux des grandes sociétés et le quartier d’affaires de La Défense continue de s’agrandir.

De ce fait, de plus en plus de logements sont construits dans la Grande Couronne pour répondre aux besoins des futurs actifs. A l’opposé, des départements entiers meurent en France avec un exode rural qui laisse des villages à l’abandon. Le manque d’emploi, des salaires moins importants et des infrastructures embryonnaires empêchent les jeunes actifs de s’installer dans des endroits plus aérés, plus verts, plus bucoliques.

Le secteur du Centre-Gare Nord d’Aulnay est à l’image de la transformation de tout un pan de territoire francilien : un urbanisme effréné pour répondre à une demande de plus en plus tendue, avec par la même occasion la disparition de l’âme d’un quartier et ses maisons de caractère. Alain Amédro disait en 2008 qu’une ville comme Aulnay ne pouvait rester figée dans le temps et devait évoluer avec la tendance. N’était-il pas possible cependant de préserver quelques maisons de caractère et permettre aux résidents qui ont une attache familiale et émotionnelle de rester dans un quartier qu’ils ont chéri ?

Publié le 11 juin 2020, dans Urbanisme, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Soyez rassuré pour cet enieme article du soit disant bétonnage: dés maisons caractère il y en a encore des tonnes, souvent placées dans la zone UG dont n’ayez pas peur.

    Mais encore une fois nous avons ici quelqu’un qui s’étonne et s’offusque qu’il y ait une densification… en centre ville, en zone UA, en pleine métropole mondiale, en pleine zone tendue.

    On pleure ces fameuses maisons de caractère, en faite un privilège de bourge monopolisant du foncier là où il est le plus demandé.

    On se scandalise que depuis 2008 il y a un rattrapage de la construction après une décennie d’immobilisme, ce qui néanmoins nous place 2ème moins constructeur parmi les villes limitrophes D’Aulnay.

    Reconnecter-vous à la réalité, ça construit dans le 93, ça construit dans la MGP ( 38000 logements sur 814km2 je vous le rappelle), Aulnay n’échappe pas à la règle, même si « c’était mieux avant ».

    Vous devriez lire les avis sur « Ville idéal », vous verrez que les quelques nouvelles constructions en centre ville ne sont pas les points les plus négatifs d’Aulnay.

  2. Beschizza a promit de mettre un terme aux Programmes mais depuis 2014, on compte tout de même une quantité Hallucinante de Programmes immobiliers, ou la Municipalité détruit des pavillons pour construire des immeubles de 6/7 étages dans le centre Ville devenu invivable et dans les quartiers Nord, idem.
    Dans les Cités des 1000/1000, 3000, Gros Saule, Balagny, Emmaüs, Etangs, on voit pousser des immeubles et par ce choix politique local de Beschizza, on y compile des difficultés de surpopulation tels que l’insécurité qui exolose mais surtout des problématiques de structures inadaptées qu’il faut desormais repenser.
    Une politique de l’argent et toujours l’argent.

    • Je ne crois pas que Beschizza a dit qu’il n’autoriserait plus aucune construction et qu’il se rebellerait contre l’Etat, le préfet, la Région, la MGP pour qu’Aulnay-sous-Bois ne fasse pas sa part d’effort.

      Je pense que vous devriez quitter notre ville car vous ne l’aimez plus. Vous l’aimiez avant, il y a 30 ans peut être mais vous n’aimez plus aulnay du 21eme siècle.

      Une ville moyenne de province, sans dynamisme démographique, sans demande de logement donc sans construction nouvelle donc avec des maisons avec jardin, voilà ce qu’il vous faut pour aller mieux.

  3. Une belle réflexion objective sur ce domaine si sensible que n’ont malheureusement pas ni le Maire ni sa majorité, on écrase tout.
    Beaucoup à dire, trop mais comment comprendre qu’à Aulnay sous bois, des terrains sont en friches, abandonnés depuis même l’ancienne mandature/ rue des pavillons(Monier), rue de la Croix blanche (ex-impôts), rue J.Princet(ex garage) et d’autres certainement inconnus, évitons d’évoquer la rue des saules, alors que l’on détruit des pavillons qui étaient habités parcequ’il devient invivable d’y vivre et que les promoteurs offrent le double de la valeur du bien, ces promoteurs en parfaite harmonie avec cette municipalité

  4. Nous avons l’illustration parfaite qu’à Aulnay sous Bois l’argent achète tout et corrompt tout, avec la bénédiction d’une équipe municipale acquise aux intérêts des constructeurs et SCI immobilières plutôt qu’à ceux des administrés….les grands oubliés et les perdants de cette équation libérale et mercantile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :