Surmortalité en Seine-Saint-Denis à cause du Covid-19, l’Ined avance des « discriminations ethno-raciales »

Avec plus de 120% de surmortalité due au Covid-19, la Seine-Saint-Denis fait partie des départements les plus touchés par la pandémie. Pour expliquer cette surmortalité, l’INED estime que les discriminations ethno-raciales sont un facteur clé.

En Seine-Saint-Denis, plus de 30% de la population est d’origine immigrée. Dans de nombreuses villes du département, des cités à forte concentration de population, avec des logements qui peuvent abriter plus de 10 personnes, ont facilité la propagation du virus. A cela s’ajoute une plus forte population, une plus grande promiscuité dans les lieux publics, mais aussi un accès plus difficile aux soins.

La pauvreté et parfois l’ignorance ont également été des facteurs facilitant la transmission et l’augmentation des décès.

 

 

Publié le 27 juin 2020, dans Actualité, Santé, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Sauf erreur de m part ces données portent sur la période du mis de mars,
    Qu’en est il depuis ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :