Deux comités de La République En Marche s’affrontent toujours à Aulnay-sous-Bois

La rentrée s’annonce mouvementée pour le mouvement présidentiel à Aulnay-sous-Bois. Deux comités s’affrontent à coup de communications et de participations à des événements locaux :

  • Aulnay En Marche, animé par Benjamin Giami, conseiller municipal d’opposition, ainsi que par Leïla Abdellaoui (également conseillère municipale d’opposition). On compte 202 adhérents dans ce comité qui est très hostile à Bruno Beschizza, maire LR d’Aulnay-sous-Bois
  • En Marche Aulnay-sous-Bois, animé par Marc Masnikosa avec 105 membres. Ce comité est au contraire plutôt conciliant avec le Maire LR et n’hésite pas à faire de la publicité de sites Internet qui lui sont favorables

Dans moins de deux ans auront lieu les législatives pour renouveler l’assemblée nationale. Est-ce que ces deux comités travailleront main dans la main ou, au contraire, s’affronteront de manière fratricide ?

Alors qu’une liste portée par LREM était présente cette année avec comme tête de liste Benjamin Giami, certains membres En Marche de la première heure ont fait bande à part. Marc Masnikosa a continué à prêter son nom au site Aulnay Libre, plutôt favorable à l’édile LR, alors qu’Abdel Benjana, autre figure LREM locale, a littéralement soutenu Bruno Beschizza dans un tract distribué dans les quartiers Nord.

Deux courants qui semblent donc s’affronter avec un pôle plutôt au Centre, et un autre plutôt à Droite.

Publié le 30 août 2020, dans Politique, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Benjamin Giami, le seul a dénoncé la corruption sur Aulnay, le reste ce n’est que manipulation.

  2. Benjamin Giami est un authentique enfant de la ville qui y a grandi et prospéré et donc légitime à œuvrer dans le sens de l’intérêt du plus grand nombre, contrairement aux pratiques du maire actuel qui n’est qu’un étranger parachuté qui se comporte comme un vrai coucou envers les habitants : chasser les pauvres qui y résidaient bien avant lui et persécuter les vulnérables qu’il juge indésirables par la gentrification et les décrets peu fraternels, heureusement retoqués par la justice !

    Tout ce qui s’apparente de près ou de loin à la politique extrême droitiste du maire actuel n’est absolument pas ce que souhaitent les habitants, dont les revenus ne sont pas ceux, indécents et provocateurs, du maire et de ses adjoints ! Une politique centriste étant par définition plus modérée et ouverte, elle est de loin préférable à l’extrême droitiste que nous subissons depuis tant d’années !

  3. Une plaisanterie en évoquant ce M. Masnikosa à la solde de la majorité aulnaysienne, rédacteur caché de Aulnay libre comme d’autres…
    Quant à A Benjana, un pion à la solde toujours de cette majorité, tout est bon
    Il n’y a qu’un seul courant de LREM, celui de B. Giami qui se doit d’affiner son expérience de la politique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :