Des femmes occidentales ont subi de force un examen gynécologique au Qatar

Suite à l’abandon d’un nouveau-né prématuré retrouvé dans les toilettes de l’aéroport de Doha au Qatar, les autorités ont emmené de force toutes les femmes qui étaient en transit, en arrivée ou au départ de cet aéroport ! C’est ainsi que parmi toutes celles qui s’y trouvaient à ce moment là des femmes occidentales, notamment des australiennes et une française, auxquelles on n’a jamais demandé leur consentement se sont retrouvées d’office transportées en ambulance jusqu’à l’hôpital pour y subir un examen gynécologique !

Les faits qui se sont déroulés le 2 octobre dernier ont été révélés par la chaîne Australienne « Seven news  » qui avait été alertée par des passagers surpris et choqués par cette façon de traiter des femmes au Qatar.

Le Qatar qui applique la loi islamique punissant sévèrement les femmes qui tombent enceintes hors mariage, a organisé une véritable chasse aux sorcières pour retrouver celle qui s’était débarrassé de son bébé prématuré, peu importe que cette chasse à la femme au sein de l’aéroport offense et humilie toutes les femmes ! Toutes ces femmes ont été débarquées de leurs avions par des fonctionnaires qui les ont forcés à subir des examens corporels invasifs !

Un avocat australien originaire de Sydney, Wolfgang Babeck, passager de l’un des vols affectés, a raconté à l’AFP que :   » les femmes soumises à ces examens étaient revenues vers leur avion dans un état de choc après avoir dû dénuder la partie inférieure de leur corps pour être examinées.  Elles étaient toutes bouleversées, certaines étaient en colère, l’une pleurait, et personne ne pouvait croire ce qui venait d’arriver « 

Wolfgang Babeck, estime que l’incident pourrait constituer « une violation du droit international »

En raison de l’incident, l’un des vols concernés, le QR908 de Qatar Airways à destination de Sydney a eu quatre heures de retard. Des femmes d’autres pays et d’autres vols ont subi des examens similaires. Cependant Il semblerait que l’examen gynécologique forcé de toutes ces femmes du monde entier n’ait pas permis de révéler que la mère du bébé abandonné se trouvait parmi elles, puisqu’une annonce dans l’aéroport a exhorté la mère du bébé à se manifester et invité toute personne ayant des informations sur la mère à les communiquer.

La seule bonne nouvelle de ce très fâcheux incident donnée par l’aéroport concerne la santé du bébé qui a été pris en charge et qui selon le personnel médical et social affirme qu’il va bien. la police fédérale australienne a été saisie de l’affaire selon la ministre des Affaires étrangères australienne, Marise Payne. Est-ce que la France va également se saisir de cet incident puisqu’une française a subi les mêmes violences ?

Article rédigé le 26 Octobre 2020 par Catherine Medioni

Publié le 26 octobre 2020, dans Actualité, International, Religion, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :