Covid-19, des élèves contaminés au collège Gérard Philipe, incompréhension des parents

Un élève du collège Gérard Philipe a été testé positif au Coronavirus lundi dernier. Par conséquent, cet élève est resté à la maison, pour ne pas contaminer ses camarades ni le corps enseignant. La mère de l’enfant nous témoigne que, si les symptômes ne sont pas inquiétants, la communication du collège est déroutante.

En effet, l’infirmière du collège souhaitait que son enfant retourne dans l’établissement ce lundi 9 novembre, soit 7 jours après la détection de la contamination. La mère trouve que le délai de 7 jours est très court et que le virus peut toujours demeurer actif, avec comme conséquence la contamination possible des autres élèves, malgré les gestes barrières appliqués.

La mère a de nouveau procédé à un dépistage de son enfant récemment et, confirmant ses craintes, son enfant est toujours positif au Coronavirus. Par mesure de précaution, il ne rentrera pas au collège Gérard Philipe pour ne pas contribuer à la propagation du Covid-19.

Pourquoi le collège n’exige pas un test négatif de chaque élève contaminé avant un retour au sein de l’établissement ? Pour la mère, on met en danger la vie des élèves et des enseignants inutilement.

Publié le 8 novembre 2020, dans Actualité, Santé, Scolarité, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Avant de poster des articles de ce genre, tout « journaliste » consciencieux doit aller à la source de l’information .
    Ces informations sont partielles et erronées .
    Les agitateurs ne devraient pas avoir droit de cité et encore moins se prévaloir d’être journaliste .
    Revoyez les protocoles sanitaires !
    A bon entendeur

  2. pour information le résultat d’un test covid est lié à un acte médical qui donc est tenu par le secret médical.c’est la loi. après, il y a un protocole sanitaire mis en place par le gouvernement, et l’infirmière, n’a fait que l’appliquer.

  3. @ SM | 9 novembre 2020 à 14 h 42 min

    Comme vous le précisez très justement :

     » tout « journaliste » consciencieux doit aller à la source de l’information  »

    Pour rappel les journalistes dont l’activité est le métier sont payés pour les articles qu’il rédigent, à la différence des blogueurs qui animent et font vivre un blog sans en retirer la moindre ressource pécuniaire. En vérité leur seule motivation est d’informer et de maintenir un lien entre les différents habitants d’une ville et d’offrir un espace de discussion et d’échanges qui permet le débat démocratique, toutefois si les protagonistes se soumettent aux règles les plus élémentaires du savoir vivre et du savoir être, et si le respect, la convivialité et la courtoisie président aux discussions sans que cela ne vire aux invectives, au lynchage public, aux dénonciations calomnieuses, au cyberharcèlement, ou encore aux accusations mensongères comme ce n’est, hélas, que trop souvent le cas !

    Aucun blogueur ne prétend être journaliste, ce qui ne signifie pas non plus qu’il ne soit pas capable de rapporter des informations avec sérieux et conscience et, en admettant qu’il puisse lui arriver de commettre des erreurs, cela justifie-t-il qu’une salve de trolls qui se gardent bien de ne point commenter sous leur véritable identité, les insultent publiquement et dénigrent leur travail et les services qu’ils rendent à leur lectorat ?

    Il appartient à chacun de vérifier lui-même les informations fournies sur les blogs locaux qui fonctionnent un peu comme des alertes et des signalements, et par conséquent vous portez vous-même la responsabilité de valider ou pas l’information proposée. Arrêtez de critiquer et de rendre responsable des personnes parce que vous aimez que tout vous soit  » mâché  » et que vous avez la paresse d’accomplir la démarche vous-même.

    Si vraiment vous ne reconnaissez aucune utilité aux blogs locaux qui pourtant se plient en quatre pour offrir des informations à leurs lectorats, ne les lisez pas, et allez directement sur le site de l’AFP, ( Agence France presse ) mais de grâce cessez d’être systématiquement et gratuitement dans la critique négative, et jamais dans la reconnaissance et la gratitude pour ce que tous ces bénévoles font !

    Si vous pensez être capable de faire mieux que ces blogueurs bénévoles, investissez vous personnellement et proposez vos services, et le lectorat jugera si vos contributions sont pertinentes et utiles.

    Pour conclure j’emprunterai au comédien Philippe Néricault une célèbre phrase qui me semble ici appropriée :  » la critique est facile, mais l’art est difficile  »

    Il est en effet très aisé de trouver des défauts à quelque chose ou à quelqu’un, alors qu’on ne ferait pas mieux soi-même. En d’autres termes, il est plus facile de critiquer ce que font les autres que de créer ou de faire soi-même quelque chose.

    A bon entendeur, salut !

    • En quoi est-ce un art que de colporter des informations fausses, partielles ou erronées sorties de leur contexte ???
      En effet, ce sont des informations calomnieuses . En ces temps difficiles, il faut tenter de maintenir une certaine sérénité et non poster des articles mensongers et anxiogènes !
      Le fait de ne tirer aucun bénéfice pécuniaire donne t-il le droit de désinformer ? Cela donne t- il d’avantage de légitimité ? Je ne crois pas .
      Au lieu de vous faire l’avocat du diable ( un prénom sans nom du reste), allez vous -même à la source pour vérifier les dires de cette maman à laquelle vous accordez autant de crédit !
      L’infirmière incriminée a fait son travail selon le protocole imposé par le gouvernement .
      Libre à chacun de faire autrement et de prendre ses responsabilités .
      Bonne soirée

  4. @ SM | 9 novembre 2020 à 19 h 51 min

    Je ne vous ai jamais dit que c’était un art de colporter de fausses informations. Je vous ai juste dis qu’il n’est pas si facile que cela, d’animer et de faire vivre un blog et que ceux qui n’ont que des critiques à offrir et jamais la moindre reconnaissance ni gratitude, devraient s’y essayer pour comprendre.

    Enfin, ce que je comprends de l’article, c’est qu’il rapporte le point de vue d’une mère. Il s’agit donc juste d’une position et d’un témoignage, pas d’une exhortation à imiter ses choix. En tant que témoignage et prise de position, il n’est donc pas une fausse information.

    • C’est plus confortable, en effet !

      Quand on rapporte les dires d’une personne, on met des guillemets, c’est une règle en français.

      Pour finir, le collège ne peut EXIGER un test négatif avant un retour.

  1. Pingback: Covid-19, 1239 morts en Seine-Saint-Denis et des chiffres toujours alarmants concernant la pandémie | Aulnaycap !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :